Pays :

test Perrelet Grande Phase de Lune centrale

La note de la rédaction
68 / 100
Perrelet, spécialiste du rotor visible côté cadran, abandonne ici cette spécificité au profit de l'indication de la phase de lune. Qu'apporte t-elle de nouveau ? Je l'ai recherché pour vous.
L'essentiel

Perrelet Grande Phase de Lune centrale

Réf.: A1039/6
3,950.00 € Prix public conseillé en France au 18 novembre 2010
Les +
  • une présentation originale de la phase de lune
  • des indications très lisibles
  • un bon rapport qualité / prix
Les -
  • le traitement étonnant de la zone centrale inférieure
  • l’effet esthétique du décalage de la couronne
  • la boucle déployante encombrante
Marque Perrelet
Modèle
Grande Phase de Lune centrale
Référence constructeur
A1039/6
Boîtier (matière)
Acier 316L
Diamètre boîtier (hors couronne)
42 mm
Diamètre boîtier (avec couronne)
44,66 mm
Mouvement
Automatique
Calibre
P-211
Base calibre
ETA 2892
Fonctions
Date
Heure
Minute
Phases de lune
Seconde
Verre
Saphir antireflets double face
Capacité de la réserve de marche
40h
Fond transparent
Oui
Entre-cornes
20 mm
Longueur corne à corne
52,91 mm
Hauteur boîtier
14,43 mm
Etanchéité
50 m
Bracelet (matière)
Alligator
Boucle (type)
Boucle déployante
Boucle (matière)
Acier 316L
Poids total
124 grammes
Prix public conseillé en France au 18 novembre 2010
3,950.00 €
Confort / Agrément (/15) 13
Mouvement (/20) 9.5
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 3
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 4
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 1
Capacité de la réserve de marche (/2)
Complications (/5) 1.5
Finitions (/20) 15
Finitions cadran (/6) 4.5
Finitions boîtier (/6) 4.5
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 1
Qualité du verre (/4) 3
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 2
Fonctionnalité (/20) 12.5
Lisibilité diurne (/5) 4
Lisibilité nocturne (/4) 1
Etanchéité (/3) 0.5
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 3
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 4
Bonus (/10) 5
Série limitée (/3)
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2)
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 2
Présence de "goodies" (/1) 1
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 13
Pour quelles occasions ? Quand la porter ? Un soir de solstice d'été !
L'avis des internautes
72%
aiment cette montre
Donnez votre avis sur cette montre

Avant-propos

On constate souvent que l’affichage traditionnel de la phase de lune sur une montre est trop petit. Et la lecture en est généralement rendue difficile par une seconde ou une autre indication qui s’y superpose.
La date par guichet vient aussi parfois déséquilibrer le cadran.
Et pour couronner l’ensemble, une lune dorée sourit béatement tel un « smiley » tout en jurant avec la couleur du cadran…

Sur cette Perrelet Grande Phase de Lune centrale, rien de tout cela !
La filiation est d’ailleurs évidente avec l’élégance de l’ancienne Osmior Phase de Lune de L.Leroy, maintenant société soeur de Perrelet au sein du Groupe H1.

Un affichage d’une grande lisibilité

L’affichage de cette montre automatique est d’une grande lisibilité, la phase de lune occupant toute la partie centrale supérieure du cadran.
La lune est tout simplement blanche et les étoiles qui l’accompagnent de couleur argent, comme le reste du cadran.
Le fond bleu du ciel nocturne répond à la grande aiguille des secondes en acier bleui.

L’ensemble est sobre et élégant.

On regrettera juste que la matière blanche de l’astre ne soit pas lumineuse : l’effet eût été saisissant !

 

Autre point très positif, la lisibilité du calendrier mensuel : ici point de guichet, mais un affichage en périphérie au moyen d’une aiguille spécifique, dont l’extrémité possède une forme de petite lune dans ses derniers quartiers…

Résultat, compte tenu du diamètre du cadran, tous les jours sont indiqués – et non pas un sur deux, comme souvent dans ce type d’affichage.

Le traitement des surfaces du cadran argent et le rythme des index à facette entourent avec un élégant équilibre l’indication de la phase de lune.

En contraste, la façon presque industrielle dont est traitée la partie inférieure de la zone centrale surprend, avec ses deux « mamelons » nus et le logo Perrelet enfermé dans un cercle – qui rappellerait presque un sticker !

Les aiguilles glaives ont quant à elles la bonne idée d’être lumineuses.
Les montres dites habillées sont en général dépourvues de tout Luminova, même symbolique, alors que l’on peut pourtant être amené à lire l’heure la nuit…

On regrettera malgré tout que les index n’aient pas bénéficié du même traitement luminescent.

Un boîtier imposant mais confortable

La lunette et le fond « débordent » des flancs cannelés : ce parti pris esthétique est l’un des codes de Perrelet.

La boîte est imposante, avec sa large lunette et ses longues cornes courbes.
Celles-ci descendent plus bas que le fond de la montre et permettent ainsi à cette dernière de bien se positionner sur le poignet, même lorsque celui-ci est d’une largeur limitée.

Le confort au porté est donc bon – même si pour une montre habillée, cette Perrelet est relativement volumineuse.

 

Côté mouvement

La couronne reprend le logo de la marque mais se trouve décalée vers le bas, en raison de la conception modulaire du mouvement automatique, le P-211.

Ce dernier est constitué d’une base ETA 2892, à laquelle s’ajoute un module MHVJ (Manufacture Horlogère de la Vallée de Joux, société du
Groupe H1).
Surprise dans la mesure où on aurait plutôt attendu une base Soprod, membre du Groupe H1 au même titre que Perrelet.

Le rotor a fait l’objet d’attentions particulières, comme toujours chez Perrelet.

Le poids de la masse est déporté à la périphérie, permettant l’adjonction d’un saphir encadré par des vis bleuies.

Vous pouvez ainsi admirer en permanence le logo Perrelet travaillé en tapisserie et distribué à foison sur les ponts, y compris sur le coq.

On ne distingue en revanche pas vraiment de traces de la main de l’homme sur la finition du reste du calibre – qui aurait sans doute mérité un peu plus d’attention.

Conclusion

Cette Perrelet Grande Phase de Lune centrale est une montre attachante.
Sa présence indéniable et ses parti-pris esthétiques tranchés sauront séduire une clientèle à la recherche d’une complication classique au design original.

Derniers articles Perrelet
La note de la rédaction
65 / 100

test Perrelet Régulateur Rétrograde

La note de la rédaction
70 / 100

test Perrelet Seacraft 3 aiguilles-date

La note de la rédaction
57 / 100

test Perrelet Turbine

La note de la rédaction
65 / 100

test Perrelet Régulateur Rétrograde

La note de la rédaction
70 / 100

test Perrelet Seacraft 3 aiguilles-date

La note de la rédaction
57 / 100

test Perrelet Turbine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *