Pays :

test Movado Datron Chrono Automatic

La note de la rédaction
66 / 100
Après 40 ans de bons et loyaux services à 36.000 alternances par heure, Movado, aujourd'hui sous pavillon américain, réédite sa mythique Datron. Look seventies, nouveau mouvement... Passage en revue !
L'essentiel

Movado Datron Chrono Automatic

Réf.: 606364
2,500.00 € Prix public conseillé en France au 19 janvier 2011
Les +
  • la réédition fidèle d’un modèle mythique / son design vintage
  • une belle qualité de fabrication et de finition
  • un excellent rapport qualité / prix
Les -
  • la boucle déployante qui se fait parfois sentir
  • le disque du dateur, gris et situé à 12h, sous l’aiguille du chronographe
  • l’absence d’une édition équipée du mouvement HS360
Marque Movado
Modèle
Datron Chrono Automatic
Référence constructeur
606364
Boîtier (matière)
Acier
Diamètre boîtier (hors couronne)
40 mm
Diamètre boîtier (avec couronne)
44,16 mm
Mouvement
Automatique
Calibre
ETA 2894-2
Base calibre
ETA 2894-2
Fonctions
Chronographe
Date
Heure
Minute
Seconde
Verre
Saphir antireflets 1 face (5,9 mm d'épaisseur)
Capacité de la réserve de marche
42h
Fond transparent
Oui
Entre-cornes
20,97 mm
Longueur corne à corne
45,40 mm
Hauteur boîtier
12,35 mm
Etanchéité
50 m
Bracelet (matière)
Acier
Boucle (type)
Boucle déployante
Boucle (matière)
Acier
Poids total
163 grammes
Prix public conseillé en France au 19 janvier 2011
2,500.00 €
Confort / Agrément (/15) 13
Mouvement (/20) 10
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 2.5
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 4
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 1
Capacité de la réserve de marche (/2) 1
Complications (/5) 1.5
Finitions (/20) 13
Finitions cadran (/6) 4
Finitions boîtier (/6) 5
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 1
Qualité du verre (/4) 2
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 1
Fonctionnalité (/20) 12
Lisibilité diurne (/5) 5
Lisibilité nocturne (/4) 2.5
Etanchéité (/3) 0.5
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4)
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 4
Bonus (/10) 4
Série limitée (/3)
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2)
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 2
Présence de "goodies" (/1)
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 14
Pour quelles occasions ? Quand la porter ? Pour une soirée "Retour vers le Futur" !
L'avis des internautes
75%
aiment cette montre
Donnez votre avis sur cette montre

Avant-propos

Aujourd’hui sous pavillon américain, la marque Movado fut au cours des années 50 à 70 synonyme d’élégance raffinée à un prix abordable.
A la fin des années 60, Movado et Zenith ont donné naissance à un mouvement battant les 36.000 alternances par heure.
Il sera utilisé chez Movado dans la Datachron sous la référence calibre HS360.
Chez Zenith, il arborera la référence calibre A386 et équipera le modèle El Primero.

En 2010, le calibre de la Datron (diminutif de Datachron) est remplacé par un ETA 2894-2.
Consciente d’un revival des pièces seventies, Movado l’a dernièrement rééditée.

Délicieusement vintage

Au premier regard, la Datron affirme haut et fort sa date de naissance : 1969.

Le diamètre autrefois audacieux de 40 mm est aujourd’hui le standard minimum pour une montre masculine.

D'un point de vue esthétique, la Datron conjugue les opposés et attire immédiatement l'oeil grâce à un design savamment conçu. Ici sur bracelet autruche.

D’un point de vue esthétique, la Datron conjugue les opposés et attire immédiatement l’oeil grâce à un design savamment conçu.

Pour commencer, le cadran est rond mais enserré dans une carrure tonneau.
Ensuite les cornes sont de petite taille mais distantes d’un entre-corne standard.
Enfin, la montre est 100% acier mais joue sur les contrastes de finition (poli/brossé).

Au regard, bien que simple, la Datron ne lasse ainsi jamais.
On se surprendra d’ailleurs à laisser glisser son regard de longs instants pour admirer les détails de cette alchimie faussement simpliste.

Une montre présente mais confortable

Au porté, cette Movado, montée sur bracelet acier, est d’un poids généreux avec ses 163 grammes.
On la sent présente mais elle ne gêne en rien le mouvement du porteur et reste très confortable en raison d’une répartition équilibrée de sa masse.

Cependant, pour ceux qui souhaiteraient « alléger la bête », elle se décline aussi sur bracelet autruche noir !

Sa boucle déployante est fiable et résistante. On peut ainsi parier sur un usage de long terme sans appréhension.

A noter que l’ajout ou le retrait de maillons du bracelet requerra une certaine habileté et un outillage spécifique – voire l’assistance d’un professionnel si vous n’avez pas l’âme d’un bricoleur.

Un regret toutefois du côté de la boucle déployante : on aurait préféré une boucle un tout petit peu plus fine, celle-ci se faisant sentir sous l’avant-bras lorsque ce dernier repose de tout son poids sur une surface dure (bureau, table, etc.).
Mais rassurez-vous, rien de rédhibitoire !

Une excellente lisibilité diurne

La lecture de l’heure diurne est aisée en toute circonstance.
Même en plein soleil, l’heure reste parfaitement lisible grâce aux index et aiguilles biseautés.

Dotée d'une belle qualité de fabrication ainsi que d'un degré de finition exemplaire, elle saura séduire l'amateur de vintage...

La lecture nocturne, en revanche, n’est pas optimale : la zone des index et des aiguilles empreinte de SuperLumiNova est en effet relativement étroite.

A cela, deux conséquences : une faible surface éclairante et une durée de luminosité de quelques heures. Assez pour voir l’heure une partie de la nuit mais insuffisant pour les insomniaques l’hiver, quand les nuits sont longues…

Petit bémol aussi concernant le guichet de date (sur fond gris, contrairement aux sous-compteurs blancs du chrono) qui, positionné à 12h, est « masqué » par la présence constante de l’aiguille des secondes du chronographe au dessus de lui.

Conclusion

Movado a la bonne idée avec cette Datron de présenter une réédition quasi identique à l’originale. Dotée d’une belle qualité de fabrication ainsi que d’un degré de finition exemplaire dans cette gamme de prix, elle saura séduire l’amateur de vintage et celui qui cherche à sortir des sentiers des grandes marques traditionnelles. Une belle réussite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *