Pays :

test Rolex Datejust 36 réf. 126234 : éternellement chic

La note de la rédaction
79 / 100
Si un bon design ne se démode pas, la Rolex Datejust en est l’incarnation horlogère. Sport-chic par excellence, polyvalente à souhait, elle revient en 2019 en affichant pourtant une montée en gamme.
L'essentiel

Rolex Datejust 36

Réf.: 126234-0015
7,500.00 € Prix public conseillé en France au 29 novembre 2019
Les +
  • un must-have pour tout collectionneur averti
  • une montre intemporelle
  • une montre élégante et d’une redoutable fonctionnalité
  • une montre sport-chic – bien que plus chic que sport
  • des dimensions parfaites pour une montre de cette typologie
  • son très beau bracelet Jubilé assurant un confort de porter parfait
  • un mouvement fiable, robuste et précis
  • une montre certifiée Superlative Chronometer
  • une garantie de 5 ans
Les -
  • une boîte de conception relativement simple
  • un côté joaillier (lunette cannelée et bracelet Jubilé) qui pourra freiner certains hommes
  • l’absence d’antireflet sur le saphir
  • l’extension Easylink dont j’aimerais qu’elle puisse se régler au millimètre près
Marque Rolex
Modèle
Datejust 36
Référence constructeur
126234-0015
Boîtier (matière)
Acier 904L / lunette cannelée or blanc
Diamètre boîtier (hors couronne)
36 mm
Diamètre boîtier (avec couronne)
37,95 mm
Mouvement
Automatique
Calibre
Cal. Rolex 3235
Base calibre
Manufacture
Fonctions
Date
Heure
Minute
Seconde
Verre
Saphir
Capacité de la réserve de marche
70h
Fond transparent
Non
Entre-cornes
20 mm
Longueur corne à corne
43,03 mm
Hauteur boîtier
11,88mm (12,72mm loupe cyclope incluse)
Etanchéité
100 m
Bracelet (matière)
Acier 904L
Boucle (type)
Boucle déployante
Boucle (matière)
Acier 904L
Prix public conseillé en France au 29 novembre 2019
7,500.00 €
Confort / Agrément (/15) 15
Mouvement (/20) 13.5
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 3.5
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 5
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 3
Capacité de la réserve de marche (/2) 1.5
Complications (/5) 0.5
Finitions (/20) 13.5
Finitions cadran (/6) 5.5
Finitions boîtier (/6) 4
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 0
Qualité du verre (/4) 2
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 2
Fonctionnalité (/20) 17
Lisibilité diurne (/5) 5
Lisibilité nocturne (/4) 4
Etanchéité (/3) 1
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 3
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 4
Bonus (/10) 5
Série limitée (/3) 0
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2) 0
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 2
Présence de "goodies" (/1) 1
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 15
Pour quelles occasions ? Quand la porter ? Mais quand vous voulez !!
L'avis des internautes
88%
aiment cette montre
Donnez votre avis sur cette montre

Rolex Datejust 36 : une montre indémodable

Il est certaines montres qui disposent dès leur naissance des attributs leur permettant de traverser les époques sans prendre une ride.
Elles sont cependant extrêmement rares.
D’autres affichent un design et des caractéristiques qui permettent de les porter en toutes circonstances, que vous soyez tiré à quatre épingles ou en jean / baskets.

Quand les deux sont réunis, il convient de ne pas passer à côté.

Montre de luxe Rolex Datejust 36 réf. 126234

C’est assurément le cas de cette Rolex Datejust portant référence 126234 que la marque à la couronne a dévoilé à l’occasion de Baselworld 2019 aux côtés notamment de la nouvelle Rolex GMT-Master 2 Batman.

Apparue en 1945 au catalogue de la manufacture genevoise – explorez les collections Rolex -, la Datejust a contribué à forger la réputation et le succès de la maison tel qu’on le connaît aujourd’hui.

Elle est en effet, lors de sa sortie au lendemain de la guerre, la première montre-bracelet de l’histoire à remontage automatique, certifiée chronomètre, étanche et indiquant la date du jour dans un guichet placé sur le cadran.

Elle n’a depuis jamais quitté l’offre Rolex en se déclinant au fil du temps en diverses interprétations associant esthétique et mécanique : couleurs de cadrans, matériaux de la boîte, diamètres, lunette lisse ou cannelée, types de bracelet sans oublier les mouvements qui ont évolué au fil des innovations et progrès réalisés par Rolex.

Rolex nous en propose donc une nouvelle itération cette année qui vient confirmer, si besoin était, le statut de montre intemporelle et la polyvalence de la Datejust 36.

Tout savoir de la Rolex Datejust 36 réf. 126234

Le premier de ses attributs réside, pour l’amateur de montres classiques et élégantes que vous êtes peut-être, dans ses dimensions très contenues : 36mm de diamètre pour une épaisseur de 11,88mm (12,72mm loupe cyclope incluse).
Ses mensurations sont d’ailleurs telles qu’elles peuvent habiller tous les poignets – aussi bien masculins que féminins.

Elles confèrent d’autre part à cette Rolex Datejust 36 réf. 126234 des allures de montre ancienne, les Datejust 1603 de la fin des années 60 affichant par exemple le même diamètre.

LA SUITE DE CET ARTICLE CI-DESSOUS…

Montre élégante - Rolex Datejust 36 réf. 126234

Intégralement poli-miroir, ce boîtier à la taille idéale se pare de flancs dont la courbe confirme la vocation habillée du modèle même s’il demeure de conception simple.

Pourtant, lorsque vous retournerez cette montre automatique, vous y trouverez un fond vissé qui garantit à cette Datejust 36 version 2019 une étanchéité à 100 mètres, celle-ci étant renforcée par une couronne de remontoir également vissée.

Et c’est là l’une des forces de la ligne – et de Rolex en général : la fonctionnalité de ses modèles demeure optimale, même sur une montre à vocation urbaine.

On retrouve d’ailleurs cette fonctionnalité côté cadran.

Montre précise - Rolex Datejust 36 réf. 126234

Celui de la Datejust 36 réf. 126234 que j’ai sélectionnée affiche un cadran noir soleillé sur lequel viennent trancher efficacement des index en appliques rectangulaires en or parés de Chromalight, la matière luminescente à émission bleue mise au point par Rolex.

Les aiguilles sont également dans la même lignée : de forme bâton, rhodiées et facettées, elles sont porteuses d’un trait de Chromalight.

La lisibilité est irréprochable, de jour comme de nuit, la matière luminescente de Rolex étant d’une efficacité redoutable.

LA SUITE DE CET ARTICLE CI-DESSOUS…

Rolex Datejust 36 réf. 126234 : élégance fonctionnelle

Ce cadran très classique des productions Rolex, abrité derrière une glace saphir équipée d’une loupe cyclope qui surplombe la date, est mis en valeur par l’une des caractéristiques identitaires de la ligne : sa lunette cannelée.

Réalisée en or gris et constituée d’une succession de facettes finement ciselées, elle présente la particularité d’offrir un spectacle dans lequel se succèdent zones de lumière et zones d’ombres.

Vue du cadran - Rolex Datejust 36 réf. 126234

Renforçant la dimension habillée de la Rolex Datejust 36 réf. 126234, elle lui confère en même temps un côté peut-être ostentatoire, un brin shiny voire une dimension joaillière qui peut ne pas plaire à tous.
Si tel est votre cas, sachez que Rolex décline ce même modèle (mêmes dimensions, cadran et bracelet) sur lunette bombée sous la référence 126234-0015.
Moi, je l’adore telle qu’elle est.

La marque à la couronne opte pour une cohérence historique et esthétique en habillant sa Datejust 36 réf. 126234 d’un bracelet Jubilé cinq maillons.

Cohérence historique d’abord : ce bracelet au confort exceptionnel grâce à la souplesse qu’il tire des courts maillons articulés qui le constituent a en effet été créé pour accompagner le lancement de la première Datejust en 1945.
Il s’agit donc d’un retour aux sources d’une certaine manière.

Boucle déployante - Rolex Datejust 36 réf. 126234

En acier plié lors de sa sortie, il s’agit bien entendu en 2019 d’un acier plein, Rolex équipant d’autre part ce bracelet d’une boucle déployante Oysterclasp dotée d’une rallonge de confort Easylink.

Très pratique parce qu’elle ne nécessite aucun outil pour être déployée, elle permet de gagner 5mm de longueur lorsque votre poignet, soumis à des températures plus élevées, se dilate.

Un regret toutefois : vous gagnez 5mm d’un coup sans possibilité d’ajuster cette rallonge à la circonférence réelle de votre poignet, millimètre par millimètre.

Rolex joue par ailleurs la cohérence esthétique en parant sa Datejust 36 réf. 126234 de ce bracelet Jubilé.
En effet, si les deux rangs périphériques sont en acier satiné, les trois rangs centraux sont traités poli-miroir, le rendu visuel qui en découle s’accordant parfaitement à celui de la lunette cannelée.

C’est subtil mais l’harmonie qui en découle est vraiment bien vue et d’une folle élégance.

Dernier point qu’il convient de mentionner et qui corrobore le statut de montre intemporelle que j’attribue à cette montre Rolex : son mouvement.

La Datejust 36 réf. 126234 est motorisée par le Calibre 3235 issus des ateliers Rolex.

Les amateurs des productions de la marque à la couronne y retrouveront les grands classiques des mouvements Rolex de dernière génération caractérisés par leur robustesse et leur précision : remontage automatique bidirectionnel, date instantanée, stop seconde, 70h de réserve de marche ou encore spiral Parachrom bleu paramagnétique.

Au porter : montre Rolex Datejust 36 réf. 126234

Si le Calibre 3235 est certifié chronomètre par le COSC / Contrôle Officiel Suisse des Chronomètres, Rolex fait en plus subir à sa Datejust 36 réf. 126234 une batterie d’épreuves qui lui permet de se targuer de la certification Superlative Chronometer.
Elle peut dès lors se vanter entre autres d’une précision comprise dans une marge de tolérance de -2/+2 secondes par jour et afficher une garantie de 5 ans.

LA SUITE DE CET ARTICLE CI-DESSOUS…

Rolex Datejust 36 réf. 126234 :
Ce qu’il faut retenir…

Rien de révolutionnaire sous les tropiques avec cette Datejust 36 réf. 126234, j’en conviens.
Cette Rolex dévoilée à Baselworld 2019 s’inspire en effet de son aînée de 1945 et fait sienne les grands classiques contemporains des productions de la marque à la couronne.

Découverte de la Rolex Datejust 36 réf. 126234

S’il peut m’arriver d’être agacé par ce que l’on pourrait appeler un manque d’audace voire d’écoute de la clientèle – à quand un cadran Panda sur le Daytona lunette céramique ou un traitement antireflet sur les glaces saphir par exemple ? -, il me paraît au contraire de circonstance quand il s’agit de la Datejust.

La Datejust 36 réf. 126234 telle que Rolex nous la propose en cette version 2019 est (presque) parfaite : mensurations idéales, conception luxueuse, fonctionnalité optimale…

On y retrouve tous les ingrédients d’une montre qui a été conçue pour durer, aussi bien esthétiquement que mécaniquement.

Si sa dimension luxueuse et un brin joaillière porte davantage à la classer dans le registre des montres habillées, elle n’en offre pas moins une très grande polyvalence grâce à une fonctionnalité optimisée.

Bref, un must-have pour tout collectionneur averti.

Revue Rolex Datejust 36 réf. 126234

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 Commentaire
Richard : Bonjour Je ne comprends pas la note de la rédaction concernant l’étanchéité de la Datejust (1/3) les Oysters de chez Rolex étant pourtant réputée pour supporter des pressions permettant d’aller à 100m de profondeur en mer. Ce n’est pas si courant chez d’autres marques mises à part les « plongeuses ». A l’inverse, je ne comprends pas non plus la note concernant la sécurité de la boucle (4/4) puisque justement la DJ ne possède pas de sécurité bracelet contrairement à la gamme pro de chez Rolex. Enfin je m’interroge sur la note dédiée aux Goodies (1/1), parce que je n’en n’ai jamais reçu personnellement, ni même vu, vous avez eu de la chance ;-) Dans l’article et le résumé, vous omettez également de préciser que la DJ existe sur bracelet de type Oyster, plus discret que le modèle Jubilé, notamment pour les plus réfractaires ou sensibles au côté brillant du bracelet Jubilé. A dispo pour compléter ;-) Richard