Pays :

test Longines Column-Wheel Chronograph

La note de la rédaction
67.5 / 100
Difficile de trouver un chronographe avec un mouvement exclusif à moins de 3000 € ? TWO vous présente la Longines Column-Wheel, un chrono au design classique doté d'une roue à colonnes. Revue !
L'essentiel

Longines Column-Wheel Chronograph

Réf.: L2.733.4.72.2
2,550.00 € Prix public conseillé en France au 9 juillet 2012
Marque Longines
Modèle
Column-Wheel Chronograph
Référence constructeur
L2.733.4.72.2
Boîtier (matière)
Acier
Diamètre boîtier (hors couronne)
39 mm
Diamètre boîtier (avec couronne)
42 mm
Mouvement
Automatique
Calibre
L688.2
Fonctions
Chronographe
Date
Heure
Minute
Seconde
Verre
Saphir antireflets 1 face (5,9 mm d'épaisseur)
Capacité de la réserve de marche
54h
Fond transparent
Oui
Entre-cornes
20 mm
Longueur corne à corne
46,86 mm
Hauteur boîtier
14,08 mm
Etanchéité
30 m
Bracelet (matière)
Alligator
Boucle (type)
Ardillon
Boucle (matière)
Acier
Poids total
82 grammes
Prix public conseillé en France au 9 juillet 2012
2,550.00 €
Confort / Agrément (/15) 15
Mouvement (/20) 8.5
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 3
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 3
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 0
Capacité de la réserve de marche (/2) 1
Complications (/5) 1.5
Finitions (/20) 11.5
Finitions cadran (/6) 4
Finitions boîtier (/6) 4
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 1
Qualité du verre (/4) 2
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 0.5
Fonctionnalité (/20) 12.5
Lisibilité diurne (/5) 4
Lisibilité nocturne (/4) 2.5
Etanchéité (/3) 0
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 3
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 3
Bonus (/10) 5
Série limitée (/3) 0
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2) 0
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 2
Présence de "goodies" (/1) 1
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 15
Pour quelles occasions ? Quand la porter ? Au volant d'une Mustang !
L'avis des internautes
85%
aiment cette montre
Donnez votre avis sur cette montre

Longines Column-Wheel : un chronographe dédié aux amateurs

Le chronographe est longtemps resté – et reste encore – l’une des fonctions mécaniques les plus prestigieuses du fait de sa complexité. Cette complication bien pratique nécessite en effet pour son fonctionnement un nombre élevé de pièces et de rouages.
Bien entendu, les fabricants ont étudié de nombreuses pistes afin d’en simplifier la construction et d’en faciliter l’assemblage.

Au final, c’est au début des années 70 que le chronographe s’est démocratisé avec la diffusion à grande échelle de calibres populaires comme par exemple le Valjoux 7734.

La roue à colonnes, pièce mécanique qui commandait traditionnellement les fonctions du chronographe, se voit alors remplacée par un dispositif à came, plus simple et moins coûteux à mettre en oeuvre.

La roue à colonnes n’a toutefois pas disparu du paysage horloger et fait même aujourd’hui son grand retour comme symbole de qualité sur de nombreux calibres de manufacture.

Souhaitant offrir un mouvement équipé de cette pièce élégante et technique, Longines a présenté pour la première fois en 2009 son mouvement chronographe L688.2, aux fonctions pilotées par une roue à colonnes.

The Watch Observer vous propose d’essayer aujourd’hui la Longines Column-Wheel Chronograph, une montre automatique aux lignes classiques et intemporelles et motorisée par ce fameux calibre.
Passage au crible !

Un boîtier équilibré et classique

La Column-Wheel Chronograph est avant tout une montre inspirée de la prestigieuse histoire de Longines.

La marque n’a pas vraiment à rougir de ses productions passées, ces dernières ayant toujours été en phase avec leur temps, aussi bien sur le plan esthétique que sur le plan technique.
Elles sont d’ailleurs la principale source d’inspiration de la collection Heritage à laquelle appartient la Column-Wheel.

Reprenant un style de boîte typique du début des années 60, cette Longines présente un diamètre de 39 mm, taille relativement équilibrée pour un chronographe et qui devrait convenir à la plupart des poignets.

Entièrement façonné dans un bloc d’acier inoxydable, son boîtier intégralement poli lui confère une allure habillée grâce à ses légers scintillements.

Toutefois, le style des cornes, droites et biseautées, n’est pas sans rappeler l’apparence robuste de certaines Heuer vintage, même si la vocation première de cette montre n’est nullement sportive.

D’ailleurs, son fond clipsé ne permet pas d’activités aquatiques, son boîtier n’étant étanche qu’à 30 m.

Cette Column-Wheel possède de très beaux poussoirs de forme rectangulaire, en acier massif, dont le déclenchement est particulièrement agréable.
A noter sur le côté gauche, dans la bande de carrure, un discret bouton-poussoir qui permet le réglage de la date, ce dernier n’étant pas possible par le biais de la couronne.

Au poignet, le poids de cette Longines se répartit extrêmement bien. La montre est ainsi plaisante à porter au quotidien.
Elle est accompagnée d’un bracelet en alligator marron qui renforce sa dimension classique et élégante.

Un cadran harmonieux et intemporel

Inspiré de la production ancienne de la marque, l’affichage de cette Longines Column Wheel Chronograph a toutefois été adapté pour en faire une montre moderne et contemporaine. 

A commencer par sa glace en verre saphir synthétique, insensible aux rayures et qui bénéficie d’un traitement antireflets sur sa face interne.
Légèrement bombée, cette glace présente un discret et élégant biseau qui rappelle celui du verre minéral de certaines montres de poche. 

Côté cadran, Longines propose un affichage harmonieux et clair, appuyé par une réalisation soignée et de facture traditionnelle.

 

Le fond argenté, qui vire légèrement au crème, accueille des index métalliques facettés et rivés au cadran, tandis que le tour des minutes est constitué de perles directement usinées dans le cadran.

L’aiguillage, comme les index, est entièrement poli et rhodié et offre un excellent contraste pour la lecture de l’heure.

La lecture dans l’obscurité est bonne grâce à un traitement des aiguilles au Super-LumiNova.

De même, un discret dépôt de matière luminescente à l’extrémité des 12 index permet de bien repérer les heures de nuit.

Les sous-compteurs du chronographe sont aérés et facilement lisibles. Ils sont rehaussés d’un fin cerclage métallique, tandis qu’un guichet situé entre 4 et 5h affiche la date. 

Pour terminer, en dessous de la signature Longines, le célèbre sablier ailé, logo de la marque depuis 1889, accompagne un stylisé Automatic et confère une touche d’intemporalité à ce cadran classique et élégant. 

Un mouvement original et inédit

Sous le cadran, nous retrouvons la fameux L688.2, un calibre exclusif à Longines, financé par la marque et dont le développement a été assuré par la fabrique suisse de mouvements ETA, principal fournisseur de calibres de la maison de Saint-Imier. 

Ce mouvement n’est toutefois pas complètement nouveau puisqu’une partie de son mécanisme s’appuie sur un calibre déjà existant et bien connu des amateurs : le célèbre Valjoux 7750. 

Malgré tout, si la base horaire ainsi qu’une partie du mécanisme de chronographe ont été conservés, ETA a toutefois suffisamment modifié la construction de ce calibre pour dire qu’il est en grande partie original.
A commencer par l’intégration d’une roue à colonnes dont on peut observer le déclenchement à travers le fond saphir qui équipe cette Column-Wheel.

De grande taille et bleuie, cette roue est bien mise en valeur grâce au module de remontage automatique qui a été redessiné afin de la dégager.

Sa mise en route est plus douce que sur un Valjoux 7750 mais reste franche et nette, ce qui permet de s’assurer du bon démarrage du chronométrage. 

Autre grande modification, la disposition des sous-compteurs à 3, 6 et 9h là où le Valjoux 7750 arbore un arrangement à 6, 9 et 12h.
Plus harmonieuse et plus lisible, cette configuration a toutefois un revers : la disparition du saut instantané au niveau du compteur des minutes.

D’autres avantages viennent malgré tout compenser ce petit défaut dont une platine de remontage automatique améliorée, une réserve de marche accrue à 54h ou encore la présence du nouvel antichoc Nivachoc. 

Au niveau de la décoration, ce calibre bénéficie d’un rhodiage intégral ainsi que d’une finition personnalisée avec côtes de Genève pour la masse et perlage pour les platines. 

Pour terminer, on notera que ce Longines L688.2, équipé de 27 rubis et fonctionnant à la fréquence de 28.800 alternances/heure a fait preuve d’une excellente précision sur notre chronocomparateur : + 3 secondes/jour ! 

Conclusion

Avec sa Column-Wheel Chronograph, Longines réalise un réel effort en proposant un mouvement chronographe doté d’une roue à colonnes à un prix très attractif.
Soignée et dotée d’une finition contemporaine, cette montre, qui prend sa source d’inspiration dans le prestigieux passé de la marque, séduira les amateurs à la recherche d’une pièce classique et intemporelle.

 

Les + :

  • un boîtier classique et bien proportionné
  • un cadran lisible et harmonieux
  • un chronographe doté d’une roue à colonnes
  • un excellent rapport qualité/prix

 

Les – :

  • l’étanchéité, limitée à 30 mètres
  • le réglage de la date qui se fait par un bouton-poussoir situé dans la carrure à 10h
  • le comptage des minutes, qui n’est pas à saut instantané mais traînant

 

Information complémentaire :

  • poignet du rédacteur / testeur = 17,5 cm