Pays :

test Audemars Piguet Chronographe Royal Oak Offshore Arnold Schwarzenegger The Legacy

La note de la rédaction
68 / 100
Nouveauté du SIHH 2011, voici une déclinaison extrême de la Royal Oak ! Vous pensez votre poignet de taille à se mesurer à celui du Governator, A. Schwarzenegger ? Alors cet essai est pour vous !
L'essentiel

Audemars Piguet Chronographe Royal Oak Offshore Arnold Schwarzenegger The Legacy

Réf.: 26378IO.OO.A001KE.01
34,820.00 € Prix public conseillé en France au 28 février 2011
Les +
  • une montre hors normes au design cohérent et sans concession
  • une qualité de finition exceptionnelle
  • son bracelet en Aramid
  • une vocation caritative avec le soutien du programme After School All star
Les -
  • une montre qui ne conviendra pas aux petits poignets
  • son mouvement, en dessous de ce que l’on pourrait attendre
  • son positionnement prix par rapport au reste de la gamme Offshore
Marque Audemars Piguet
Modèle
Chronographe Royal Oak Offshore Arnold Schwarzenegger The Legacy
Référence constructeur
26378IO.OO.A001KE.01
Boîtier (matière)
Céramique / Titane / Or rose
Diamètre boîtier (hors couronne)
48 mm
Diamètre boîtier (avec couronne)
53,97 mm
Mouvement
Automatique
Calibre
Audemars Piguet 2326/2840
Base calibre
Jaeger-LeCoultre 899 + Module Dubois Depraz
Fonctions
Chronographe
Date
Heure
Minute
Seconde
Verre
Saphir antireflets double face
Capacité de la réserve de marche
38h
Fond transparent
Non
Entre-cornes
21,90 mm
Longueur corne à corne
60,64 mm
Hauteur boîtier
14,29 mm
Etanchéité
100 m
Bracelet (matière)
Aramid
Boucle (type)
Ardillon
Boucle (matière)
Titane
Poids total
155 grammes
Prix public conseillé en France au 28 février 2011
34,820.00 €
Confort / Agrément (/15) 9
Mouvement (/20) 10
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 3.5
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 5
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 0
Capacité de la réserve de marche (/2) 0
Complications (/5) 1.5
Finitions (/20) 20
Finitions cadran (/6) 6
Finitions boîtier (/6) 6
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 2
Qualité du verre (/4) 4
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 2
Fonctionnalité (/20) 14
Lisibilité diurne (/5) 5
Lisibilité nocturne (/4) 1
Etanchéité (/3) 1
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 3
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 4
Bonus (/10) 4
Série limitée (/3) 1
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2) 1
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 0
Présence de "goodies" (/1) 0
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 11
Pour quelles occasions ? Quand la porter ? Pour descendre Hollywood Boulevard en Hummer H1 !
L'avis des internautes
75%
aiment cette montre
Donnez votre avis sur cette montre

Avant-propos

Cette nouvelle Offshore, si elle est la première à mentionner directement le nom d’Arnold Schwarzenegger, n’est pas la première pièce issue de la collaboration entre Audemars Piguet et la star américaine.

Audemars Piguet a en effet produit plusieurs pièces « cinématographiques » portées par l’acteur dans ses films.

Elles sont aujourd’hui très recherchées par les collectionneurs, les plus célèbres étant la Offshore « End of Days » présentée en 1999 (première Royal Oak noircie par un traitement PVD) et la Offshore « Terminator 3 » de 2003 (avec des protèges poussoirs surdimensionnés).

Une finition exceptionnelle

Si la céramique n’est pas à proprement parler une nouveauté pour Audemars Piguet, notons que la Arnold Schwarzenegger The Legacy est la première Royal Oak Offshore à être entièrement réalisée dans ce matériau.

L’alternance de surfaces polies / brossées / mattes du boîtier et de la lunette met bien en valeur le travail des designers sur les volumes du boîtier Offshore.

Déjà plutôt viril à l’origine, il a subi ici une sérieuse cure de testostérone : le diamètre de 48 mm est très « expressif » et les « poignées » vissées sur la carrure semblent provenir d’un équipement de combat ultramoderne…
Seules les touches d’or rose rappellent que cette pièce sera plus à l’aise dans une boîte de nuit branchée que sur un champ de bataille…

Une fois au poignet, vous remarquerez immédiatement que c'est une pièce statutaire qu'il vous faudra assumer avec panache... Sinon vous donnerez vite l'impression que c'est la montre qui vous porte et non le contraire...

Le cadran conserve le motif guilloché « méga tapisserie » traditionnel des Royal Oak alors que les index sont en or rose.
Leur traitement « diamanté » – une sorte de polissage avec une poudre de diamant donnant une finition brossée extrêmement fine – offre de somptueux jeux de lumière.

Comme souvent chez Audemars Piguet, la qualité de fabrication est véritablement exceptionnelle et on atteint ici des sommets en terme de finition et de travail des matériaux, qu’il s’agisse du boîtier ou du cadran…

Le bracelet en Aramid (matériau utilisé pour la fabrication des gilets pare-balles) se marie quant à lui parfaitement avec la montre.
C’est une association idéale, tant en termes de cohérence esthétique que d’esprit de la montre elle-même ! Un deuxième bracelet en alligator est par ailleurs fourni. Mais c’est sur l’Aramid que cette pièce s’exprimera pleinement.

Un design radical

Si la montre reste tout juste envisageable sur un poignet standard de 17 cm de diamètre, le confort au porté n’est malgré tout pas idéal : la couronne en céramique a une fâcheuse tendance à creuser le haut du poignet avec ses arrêtes vives…

Côté design, une seule certitude : personne ne restera indifférent !
Il se dégage de cette Offshore une ambiance de luxe « industrialo-militaire » assez brutale (pour ne pas dire violente), un peu à la manière d’un Hummer H1 ou d’une Mercedes Classe G AMG – dont elle ravira sans doute les propriétaires.

Une fois au poignet, vous remarquerez immédiatement que c’est une pièce statutaire qu’il vous faudra assumer avec panache…
Sinon vous donnerez vite l’impression que c’est la montre qui vous porte et non le contraire…
D’autant qu’il ne faut pas espérer pouvoir la cacher sous un poignet de chemise !

Audemars Piguet a réussi son pari : cette Royal Oak Offshore Arnold Schwartznegger The Legacy est l'incarnation parfaite d'une montre de star hollywoodienne – il suffit de la porter quelques heures pour se sentir un peu dans la peau de Schwartzy !

Conclusion

Audemars Piguet a réussi son pari : ce Chronographe Royal Oak Offshore Arnold Schwarzenegger The Legacy est l’incarnation parfaite d’une montre de star hollywoodienne – il suffit de la porter quelques heures pour se sentir un peu dans la peau de Schwarzy !
Elle mise tout sur un design très réussi et l’excellence de ses finitions en délaissant un peu le contenu horloger… Mais les VIP d’Hollywood se soucient-ils vraiment des mouvements qui équipent leurs montres ? Sans doute pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *