Pays :

test Baume & Mercier Chronograph Flyback Capeland 10006

La note de la rédaction
67 / 100
Nouveauté du SIHH 2011, Baume & Mercier nous propose une Capeland au design et au charme d'antan. Au menu, chronographe, tachymètre et flyback. De quoi attiser la curiosité des amateurs ! Revue.
L'essentiel

Baume & Mercier Chronograph Flyback Capeland 10006

Réf.: 10006
5,980.00 € Prix public conseillé en France au 31 mars 2011
Les +
  • une pièce au design cohérent et au charme d’antan
  • une montre classique et sportive à la fois
  • des complications fonctionnelles et ludiques
Les -
  • le guichet de date, utile mais anachronique
  • une montre qui ne conviendra pas aux petits poignets
  • son prix, un peu élevé
Marque Baume & Mercier
Modèle
Chronograph Flyback Capeland 10006
Référence constructeur
10006
Boîtier (matière)
Acier
Diamètre boîtier (hors couronne)
44 mm
Diamètre boîtier (avec couronne)
47,89 mm
Mouvement
Automatique
Calibre
La Joux-Perret 8147-2
Base calibre
La Joux-Perret 8147-2
Fonctions
Chronographe
Date
Flyback
Heure
Minute
Seconde
Verre
Saphir bombé antireflets
Capacité de la réserve de marche
48h
Fond transparent
Oui
Entre-cornes
20,98 mm
Longueur corne à corne
51,05 mm
Hauteur boîtier
16,81 mm
Etanchéité
50 m
Bracelet (matière)
Alligator
Boucle (type)
Ardillon
Boucle (matière)
Acier
Poids total
103 grammes
Prix public conseillé en France au 31 mars 2011
5,980.00 €
Confort / Agrément (/15) 12
Mouvement (/20) 13
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 3.5
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 5
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 0
Capacité de la réserve de marche (/2) 1
Complications (/5) 3.5
Finitions (/20) 14.5
Finitions cadran (/6) 4
Finitions boîtier (/6) 4
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 1.5
Qualité du verre (/4) 4
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 1
Fonctionnalité (/20) 12.5
Lisibilité diurne (/5) 5
Lisibilité nocturne (/4) 0
Etanchéité (/3) 0.5
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 3
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 4
Bonus (/10) 3
Série limitée (/3) 0
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2) 0
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 0
Présence de "goodies" (/1) 1
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 12
Pour quelles occasions ? Quand la porter ? Pour participer à la prochaine édition des Voiles de Légende de La Baule !
L'avis des internautes
82%
aiment cette montre
Donnez votre avis sur cette montre

Avant-propos

Une vidéo à visionner en fin d’article pour voir la fonction flyback et le chronographe en action

Baume & Mercier, à l’instar de la plupart des marques ces derniers mois, a décidé de revenir aux sources de l’horlogerie.

Pour ce faire, la marque décline ses modèles emblématiques sous le signe de la lettre grecque Phi, symbole d’équilibre. Retrouvez l’ensemble des collections de la marque dans notre rubrique prix du neuf des montres Baume & Mercier.
La nouvelle ligne Capeland, qui se démarque fortement de la production antérieure, dévoile de nombreux atouts susceptibles d’attirer maintenant l’amateur éclairé.

Une lecture ludique du tachymètre

Dès le premier regard, le cadran attire l’attention par sa forme légèrement bombée, sa couleur ivoire et le choix de la police des index.

Mais ce sont surtout les indications figurant sur ce cadran qui ne manqueront pas de capter votre regard.

Quelle est donc cette étrange spirale bleue qui trône en son centre, se superposant ainsi aux registres des secondes et du compteur des minutes du chronographe ?
C’est une échelle tachymétrique inspirée des années 30.
Avec cette Capeland, vous pourrez calculer la vitesse d’un cheval, à partir de 20 kilomètres / heure, et pas seulement celle d’une voiture lancée sur un circuit ou d’un avion en vol !

Au-delà du charme esthétique qui se dégage de cette pièce, l'autre grand attrait de cette Capeland est sa fonction flyback, ludique à défaut d'être utile au quotidien.

Le choix d’une échelle constituée de trois cercles concentriques permet une lecture simple.

Au passage d’une borne kilométrique, vous déclenchez le chronographe. Puis vous le stoppez à la suivante.
La longue aiguille bleuie du chronographe indique alors la vitesse à laquelle vous vous déplacez.

Si l’aiguille a fait moins d’un tour, vous lirez votre vitesse sur le plus grand des trois cercles. Vous vous déplacez donc « rapidement » puisque votre vitesse oscille entre 60 et 1000 km/h.

Si l’aiguille est dans son deuxième tour, c’est sur le cercle intermédiaire que vous ferez votre calcul. Votre vitesse oscille dans ce cas-là entre 30 et 60 km/h.

Enfin, si l’aiguille est dans son troisième tour, ce sont les graduations du cercle central du cadran qui vous indiqueront à quelle vitesse vous évoluez (entre 20 et 30 km/h).

Simple, esthétiquement réussi et ludique !

Un cadran équilibré et cohérent

A la circonférence du cadran, une autre échelle, télémétrique celle-là, indique la distance à laquelle se produit un évènement sonore : utile pour l’orage, cette fonctionnalité a hélas été beaucoup utilisé dans l’artillerie durant les deux guerres mondiales.

Du plus bel effet, les aiguilles en acier bleui, de forme Breguet (la forme feuille a été retenue pour celles des compteurs), sont cohérentes avec le tachymètre – tant esthétiquement qu’historiquement.

Le décompte des temps du chronographe se fait quant à lui par une graduation située à l’intérieur de l’échelle télémétrique.
Cette solution simple évite l’accumulation des compteurs et permet ainsi de conserver à ce cadran bicompax un bel équilibre.

Seul bémol, hélas, le guichet de date, située entre 4 et 5h.
Les collectionneurs regretteront en effet sans doute que Baume & Mercier ait sacrifié la cohérence historique de ce modèle sur l’autel de la fonctionnalité et de la modernité en ajoutant ce guichet…

Un boîtier tout en rondeurs

Le profil de la boîte nous rappelle lui aussi l’inspiration historique de cette Capeland.
La boîte est « ventrue », comme pouvait l’être autrefois certaines montres de poche.

Le bombé du fond répond à celui de la lunette et du verre, tandis que les flancs brossés contrastent avec les surfaces polies et les poussoirs traditionnels.
Cette silhouette bombée typique des années 30 se retrouve aussi dans la large couronne frappée du logo Baume & Mercier – de fait très agréable à manipuler.

Ce nouveau Chronograph Capeland Flyback saura séduire l'amateur à la recherche d'une pièce au design ancien dotée des qualités et de la fiabilité que propose l'horlogerie moderne.

Résultat de cette construction et des volumes du boîtier, l’extrémité des cornes se trouve située plus haut que le fond.

Le chronographe Capeland nécessite ainsi de la surface pour être confortable au porté.

Quant au bracelet crocodile, il doit être ferment serré par sa boucle ardillon pour bien trouver sa place sur le poignet.

Cette Baume & Mercier ne conviendra dès lors pas aux petits poignets et vous privera de la possibilité de la porter avec des manches de chemise fermées.

Conclusion

Le voyage dans le temps auquel nous invite Baume & Mercier avec ce nouveau Chronograph Capeland Flyback est un quasi sans faute.
Vous y retrouverez les qualités – et certains défauts – qui rendent les montres de cette époque si attachantes.
Il saura séduire l’amateur à la recherche d’une pièce au design ancien dotée des qualités et de la fiabilité que propose l’horlogerie moderne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *