Pays :

test Cartier Calibre Astrotourbillon

La note de la rédaction
80 / 100
Lancée en 2010, la Calibre Astrotourbillon de Cartier offre au spectateur une mise en scène mécanique de haute voltige. TWO a testé pour vous ce tourbillon exceptionnel au boîtier réalisé en titane.
L'essentiel

Cartier Calibre Astrotourbillon

Réf.: CRW7100028
97,700.00 € Prix public conseillé en France au 10 mai 2012
Marque Cartier
Modèle
Calibre Astrotourbillon
Référence constructeur
CRW7100028
Boîtier (matière)
Titane
Diamètre boîtier (hors couronne)
47 mm
Diamètre boîtier (avec couronne)
52,36 mm
Mouvement
Remontage manuel
Calibre
Calibre 9451 MC
Base calibre
Manufacture
Fonctions
Heure
Minute
Seconde
Tourbillon
Verre
Saphir bombé
Capacité de la réserve de marche
48h
Fond transparent
Oui
Entre-cornes
26,17 mm
Longueur corne à corne
54,87 mm
Hauteur boîtier
19 mm
Etanchéité
30 m
Bracelet (matière)
Alligator
Boucle (type)
Boucle déployante
Boucle (matière)
Or gris 18 carats
Poids total
123 grammes
Prix public conseillé en France au 10 mai 2012
97,700.00 €
Confort / Agrément (/15) 14
Mouvement (/20) 14
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 4
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 5
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 1
Capacité de la réserve de marche (/2) 1
Complications (/5) 3
Finitions (/20) 19
Finitions cadran (/6) 6
Finitions boîtier (/6) 6
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 2
Qualité du verre (/4) 3
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 2
Fonctionnalité (/20) 12
Lisibilité diurne (/5) 5
Lisibilité nocturne (/4) 0
Etanchéité (/3) 0
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 3
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 4
Bonus (/10) 6
Série limitée (/3) 3
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2) 0
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 0
Présence de "goodies" (/1) 1
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 15
Pour quelles occasions ? Quand la porter ? Pour une soirée au clair de lune...
L'avis des internautes
87%
aiment cette montre
Donnez votre avis sur cette montre

Cartier, une manufacture créative

Le développement de mouvements de manufacture sur le segment du très haut de gamme est incontestablement l’une des tendances les plus marquantes de l’horlogerie de ces dix dernières années.

Cartier n’échappe pas à la règle – profitez-en pour explorer les collections et les prix Cartier.
Il suffit de voir les productions récentes de l’horloger-joaillier pour s’apercevoir que celui-ci a pris l’initiative de la créativité également sur un plan mécanique.

Longtemps, Cartier a été tributaire de grandes manufactures horlogères – et non des moindres – pour la fabrication de ses mouvements.
Mais depuis quelques années maintenant, un vent d’indépendance souffle sur les créations de la marque, notamment grâce à son site autonome de conception et de production implanté au coeur même du Jura suisse, à La Chaux-de-Fonds.

Depuis quelques années, un vent d'indépendance souffle sur les créations de Cartier grâce à son site autonome de conception et de production implanté à La Chaux-de-Fonds.

Ainsi, les dernières productions mécaniques de Cartier ont réellement de quoi surprendre.

A l’instar de l’ID-One, une concept watch présentée en 2009 qui fait le plein d’idées novatrices – avec par exemple la présence d’un balancier en cristal de carbone ou un spiral en verre de céramique.

Ce petit chef d’œuvre de micromécanique n’est pourtant pas qu’un simple faire valoir !

Pour s’en convaincre, il suffit de regarder cet autre bijou horloger qu’est la Rotonde Tourbillon Répétition Minute présentée par la marque lors du SIHH 2012.

Ou bien encore la Tortue Quantième Perpétuel ou la Calibre de Cartier, deux montres équipées de mouvements manufacture que nous avons récemment testées.

The Watch Observer vous propose aujourd’hui de découvrir la Calibre Astrotourbillon, une montre équipée d’une complication tourbillon de conception unique, ici habillée d’un boîtier de haute technicité en titane et limitée à 100 exemplaires pour le monde.
Revue.

 

Astrotourbillon : un tourbillon de conception originale

Pour l’occasion, Cartier, conformément à l’esprit qui anime la marque, a su réutiliser la complication tourbillon pour en faire un authentique spectacle mécanique.

Inventé par Abraham-Louis Breguet au tournant du XIXème siècle, le tourbillon était surtout utile sur les montres de poche afin de compenser les écarts de marches liés aux défauts du balancier et à la position verticale de la montre dans la poche.
Placé dans une cage mobile qui pivote dans la platine du mouvement, l’échappement du tourbillon réalise ainsi une rotation complète en 1 minute, annulant les effets de la gravité sur les mouvements du balancier.

Les progrès réalisés par l’horlogerie moderne ont permis de supprimer ces effets négatifs d’une façon plus simple et ont pour le coup relégué le tourbillon à une fonction essentiellement esthétique.

Avec la Calibre Astrotourbillon, Cartier nous propose un spectacle impressionnant !

De par sa complexité élevée, cette complication est surtout devenue le moyen pour les marques de démontrer leur savoir-faire technique.

Avec la Calibre Astrotourbillon, Cartier nous propose d’ailleurs un spectacle impressionnant.

Et pour cause : la marque a réalisé un tourbillon dont l’axe de la cage est directement placé au centre de la montre !

Cette prouesse technique permet de voir l’échappement se déplacer tout autour du cadran à l’instar d’un astre qui effectuerait une révolution – détail qui explique le nom du calibre.

La cage du tourbillon fait par ailleurs office d’aiguille des secondes, offrant par la même occasion une information horaire utile.

Au passage, pour ceux qui se posent la question, ce calibre s’apparente bien à un tourbillon : non seulement l’échappement complet effectue une rotation en 1 minute mais l’arrêt de la cage entraîne l’arrêt complet du mouvement – ce qui n’est pas le cas sur un carrousel par exemple.

Enfin, si le spectacle est absolument saisissant à observer montre en main, Cartier a également offert à son mouvement un habillage qui le met habilement en valeur.

 

Un boîtier hautement technique en titane

Le boîtier de cette Calibre Astrotourbillon reprend les formes du nouveau modèle Calibre de Cartier, une montre d’allure moderne mais dont les lignes s’inscrivent parfaitement dans la grande tradition des montres de forme de la marque.

Pour l’occasion, la taille de ce modèle a été adaptée afin d’accueillir la complication qui l’anime.

Avec ses 47 mm de diamètre, ce garde-temps est clairement imposant et masculin. Il n’en demeure pas moins parfaitement portable et confortable au quotidien.

Le boîtier est remarquablement travaillé : il présente des finitions brossées, satinées et polies en alternance, l'ensemble étant entièrement réalisé à la main.

En effet, Cartier a pris soin de réaliser son boîtier dans du titane, parvenant ainsi à obtenir une boîte ultra-légère de 41 grammes seulement (sans son mouvement) et de 123 grammes entièrement habillée – boucle et bracelet compris.

Le boîtier est remarquablement travaillé : il présente des finitions brossées, satinées et polies en alternance, l’ensemble étant entièrement réalisé à la main.

La couronne à pans en titane arbore un magnifique saphir facetté tandis que les cornes descendent le long du poignet, permettant un positionnement excellent de la boîte.

L’ensemble est d’une réalisation absolument parfaite et bénéficie d’un souci élevé du détail.

Un reproche cependant : la boucle déployante réalisée en or gris 18 carats dont on aurait souhaité qu’elle soit fabriquée dans le même matériau que le boîtier…

 

Cartier Calibre Astroutourbillon : un cadran captivant

Côté face, Cartier a orchestré son spectacle avec brio, offrant une très belle perspective sur son échappement grâce à un cadran entièrement construit en relief.

Reprenant tous les codes de la marque, la Calibre Astrotourbillon fascine et capte le regard.

Reprenant tous les codes de la marque – chiffres romains, aiguilles glaives bleuies, cadran guilloché, la Calibre Astrotourbillon fascine et capte le regard.

Difficile en effet de résister au mouvement circulaire que réalise le balancier le long du chemin de fer de la minuterie, accomplissant un tour complet en 60 secondes.

Le mini-cadran supérieur supporte l’aiguillage et dissimule une partie du mécanisme tourbillon.
Il donne l’impression de flotter au-dessus du cadran, accentuant encore le côté spectaculaire du modèle.

La lecture de l’heure est néanmoins excellente : l’aiguillage en acier bleui contraste parfaitement avec le cadran argenté et n’est visuellement aucunement perturbé par la très belle profondeur offerte par ce cadran.

Calibre Cartier 9451 MC : une mécanique de haute voltige

En horlogerie, l’une des spécialités actuelles de Cartier consiste à mettre esthétiquement en valeur la mécanique de la montre.
Et lorsque cela est nécessaire, la marque n’hésite pas à recourir à des composants à la pointe de la micromécanique – ce qui a été le cas sur la Calibre Astrotourbillon.

D’un diamètre de 38 mm, le calibre de manufacture à remontage manuel 9451 MC est équipé d’un double barillet à même d’engrener durant 48 heures la cage du tourbillon central.

Cette dernière a été placée sur un roulement à billes afin d’en faciliter la rotation, roulement dissimulé sous le mini-cadran.

D’une taille particulièrement inhabituelle, cette cage mesure 22,45 mm de long – contre habituellement en moyenne 12 mm – et fait également office d’aiguille des secondes.

D'un diamètre de 38 mm, le calibre de manufacture à remontage manuel 9451 MC est équipé d'un double barillet à même d'engrener durant 48 heures la cage du tourbillon central.

Supportant à son extrémité l’intégralité des organes de l’échappement – ancre, roue d’ancre et balancier compris, la marque a placé à l’autre extrémité de la cage un contrepoids en platine pour équilibrer l’ensemble. Ce dernier a également été discrètement placé sous le cadran des heures et des minutes.

Afin de limiter l’inertie de cette cage, Cartier en a réduit le poids au minimum grâce à l’utilisation du titane.
Au final, cette dernière ne pèse que 0,39 gramme, soit deux fois moins qu’une cage normale !

Quand on connaît les difficultés d’usinage du titane, on réalise que le travail accompli est du plus haut niveau aussi bien en termes de conception que de fabrication.

Enfin, à l’usage, ce mouvement s’avère en plus facile à manipuler et d’une rare douceur au remontage manuel.

 

Conclusion

Avec sa Calibre Astrotourbillon, la maison Cartier propose un tourbillon manufacture à la conception inédite. Cette pièce est révélatrice de la nouvelle orientation prise par la marque : exclusivité dans l’esthétique, exclusivité dans la conception et exclusivité dans la réalisation.
Une garde-temps qui devrait séduire l’amateur à la recherche d’un spectacle mécanique rare et extrêmement bien orchestré.

 

Les + :

  • un tourbillon de conception originale et exclusive
  • une mise en scène remarquablement orchestrée
  • un boîtier titane high-tech et ultra-léger
  • la qualité de finition

 

Les – :

  • la taille massive du boîtier qui pourra freiner les amateurs de montres plates
  • la boucle déployante en or gris qui dépareille avec le boîtier en titane

 

Informations complémentaires :

  • la Cartier Calibre Astrotourbillon est une édition limitée à 100 pièces
  • poignet du rédacteur / testeur = 17,5 cm
  • voir les prix des montres Cartier neuves

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *