Pays :

test Patek Philippe Calatrava 5120

La note de la rédaction
79 / 100
La pub nous parle : « Jamais vous ne posséderez complètement une Patek Philippe. Vous en serez juste le gardien, pour les générations futures » – vérité, ou discours de marketeux ? 
L'essentiel

Patek Philippe Calatrava 5120

Réf.: 5120 J or jaune
13,500.00 € Prix public conseillé en France au 13 mai 2010
Marque Patek Philippe
Modèle
Calatrava 5120
Référence constructeur
5120 J or jaune
Boîtier (matière)
Or jaune
Diamètre boîtier (hors couronne)
35 mm
Diamètre boîtier (avec couronne)
36 mm
Mouvement
Automatique
Calibre
240
Base calibre
240
Fonctions
Heure
Minute
Verre
Saphir
Capacité de la réserve de marche
48h
Fond transparent
Oui
Entre-cornes
18 mm
Longueur corne à corne
40 mm
Hauteur boîtier
7 mm
Etanchéité
30 m
Bracelet (matière)
Cuir
Boucle (type)
Ardillon
Boucle (matière)
Or jaune
Poids total
45 grammes
Prix public conseillé en France au 13 mai 2010
13,500.00 €
Confort / Agrément (/15) 15
Mouvement (/20) 16
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 5
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 5
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 3
Capacité de la réserve de marche (/2) 1
Complications (/5) 2
Finitions (/20) 17
Finitions cadran (/6) 6
Finitions boîtier (/6) 6
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 2
Qualité du verre (/4) 1
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 2
Fonctionnalité (/20) 11
Lisibilité diurne (/5) 5
Lisibilité nocturne (/4)
Etanchéité (/3)
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 3
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 3
Bonus (/10) 5
Série limitée (/3)
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2)
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 2
Présence de "goodies" (/1) 1
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 15
Pour quelles occasions ? Quand la porter ? Pour une soirée à l'opéra !
L'avis des internautes
75%
aiment cette montre
Donnez votre avis sur cette montre

Présentation de la Calatrava 5120

Avec cette Patek Philippe Calatrava 5120 au poignet, j’essaye de comprendre.

Le diamètre de 35 mm est hors mode, ce dont on n’a strictement rien à faire : cette montre n’est pas à la mode – et l’or jaune n’est pas tendance non plus.
C’est un éternel classique horloger !

Extraplate, une des plus fines automatiques, avec ce qu’il faut de courbure aux cornes pour que la silhouette, elle, ne soit pas plate, même bien présente et naturelle au poignet, mais pas aguicheuse.
Ah, la croix de Calatrava sur la couronne, juste ce qu’il faut…

 

Un cadran sobre

Un sobre cadran blanc laqué, sans littérature superflue, aux index romains noirs qui tournent dans le bon sens (pas de culbute disgracieuse entre le 4 et le 8) et des aiguilles bâtons noires heures et minutes

– Je rêve ! ils ont oublié la seconde !
– Arrête, on est chez Patek Philippe : sous la peinture, de l’or…
Et compter les secondes, c’est bon pour l’économie de marché !
Nous, on s’assied sous l’arbre en bois, au bord du fleuve, et on regarde le temps passer…

Patek Philippe Calatrava 5120 : un classique, très subtilement décalé et propulsé par un calibre de folie.

 

Une lunette qui la différencie des autres Calatrava

La lunette en clous de paris la distingue fortement de ses consoeurs Calatrava.
Ce n’est pas un tapis de fakir comme le ferait croire certaines photos macros…

Plutôt un traitement de surface où joue la lumière, contrastant avec le poli de la carrure et des cornes, et qui accentue l’ouverture du cadran.

 

 

Et le mouvement : calibre Patek Philippe 240

Et derrière, sous le fond saphir, le calibre 240.
Mouvement extra plat (2,53 mm) au rare micro rotor décentré en or 22 carats, 27 rubis, six ponts, balancier gyromax , 21600 alt/h…
Un vrai tracteur de luxe qui tire depuis 1977 les complications et autres quantièmes perpétuels Patek Philippe, poinçon de Genève : du lourd, du vrai, du technique, du beau.

 

Conclusion

Cette 5120 serait une quintessence de Calatrava.
Plus que les Patek Philippe « d’entrée de gamme », dont la discrétion peut paraître à certains fades…
Ce classique, très subtilement décalé et propulsé par un calibre de folie, lance des éclairs de génie dans la nuit suisse.

Encore faut-il être capable de le distinguer, cet éclair, et de savoir l’apprécier.
En final, un plaisir très égoïste, et pas évidemment transmissible aux générations futures, qui ont plein d’autres choses en tête en ce moment.
Mais un jour leur tour viendra … on jugera alors la pub !

 

Les + :

  • une montre élégante et intemporelle
  • son magnifique mouvement

 

Les – :

  • une montre réservée à l’amateur éclairé
  • un diamètre qui ne plaira pas à tout le monde

 

Information complémentaire :

  • poignet du rédacteur / testeur = 17,5 cm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *