Pays :

test Breitling AVI 765 1953 Re-Edition : un chronographe somptueux

La note de la rédaction
76.5 / 100
Chez Breitling, contrairement à ce que vous pensez peut-être, il n’y a pas que la Navitimer. Il y a notamment la ligne Aviator dont cette superbe réédition de la réf. 765 de 1953. Passage au crible.
L'essentiel

Breitling AVI ref 765 1953 Re-Edition acier

Réf.: AB0920131B1X1 - 1.953 exemplaires
7,800.00 € Prix public conseillé en France au 15 janvier 2021
Les +
  • la réédition presque 100% conforme au modèle de 1953
  • un chronographe sobre et masculin
  • une grande élégance
  • un cadran absolument irrésistible qui, à mon avis, est encore plus beau que celui du modèle original
  • un verre hésalite bombé
  • un calibre manufacture à remontage manuel
  • sa certification chronomètre
Les -
  • un marquage militaire au dos du boîtier eût été le bienvenu
  • l’absence d’une certification plus exigeante que celle délivrée par le COSC
  • une étanchéité (même si elle est conforme à la vocation de la montre) limitée à 30 mètres
  • une boucle ardillon contemporaine qui dénote
Marque Breitling
Modèle
Breitling AVI 765 1953 Re-Edition acier
Référence constructeur
AB0920131B1X1 - 1.953 exemplaires
Boîtier (matière)
Acier
Diamètre boîtier (hors couronne)
41,1 mm
Diamètre boîtier (avec couronne)
43,90 mm
Mouvement
Remontage manuel
Calibre
Calibre Breitling B09
Base calibre
Calibre Breitling B01 - Manufacture
Fonctions
Heure ; minute ; seconde ; chronographe
Verre
Hesalite
Capacité de la réserve de marche
70h
Fond transparent
Non
Entre-cornes
22 mm
Longueur corne à corne
48,18 mm
Hauteur boîtier
14,61 mm
Etanchéité
30 m
Bracelet (matière)
Cuir
Boucle (type)
Ardillon
Boucle (matière)
Acier
Poids total
85 grammes
Prix public conseillé en France au 15 janvier 2021
7,800.00 €
Confort / Agrément (/15) 15
Mouvement (/20) 12
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 3
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 4
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 2
Capacité de la réserve de marche (/2) 2
Complications (/5) 1
Finitions (/20) 15
Finitions cadran (/6) 5
Finitions boîtier (/6) 5
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 0.5
Qualité du verre (/4) 4
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 0.5
Fonctionnalité (/20) 15
Lisibilité diurne (/5) 5
Lisibilité nocturne (/4) 3
Etanchéité (/3) 0
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 3
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 4
Bonus (/10) 5.5
Série limitée (/3) 1.5
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2) 0
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 2
Présence de "goodies" (/1) 0
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 14
Pour quelles occasions ? Quand la porter ? Devant une rediffusion de "The Dam Busters" !
L'avis des internautes
95%
aiment cette montre
Donnez votre avis sur cette montre

Aux origines de la Breitling AVI 765 1953 Re-Edition

Il n’est pas rare, loin s’en faut, qu’une unique collection parvienne à faire de l’ombre aux autres au sein du catalogue d’une marque.

Mis à part Rolex dont plusieurs lignes attisent les convoitises (explorez le catalogue Rolex) et Omega et ses deux solides piliers que sont la Speedmaster et la Seamaster, on pense notamment à Jaeger-LeCoultre et sa Reverso, à Audemars Piguet et sa Royal Oak ou encore à Patek Philippe et sa Nautilus.

C’est également le cas chez Breitling dont la richesse de l’offre semble ombragée par l’iconique chronographe Navitimer.

Heureusement, The Watch Observer observe de temps en temps et, flânant sur le site de Breitling, je suis tombé sur un modèle dont je vous parle aujourd’hui : la AVI Réf. 765 1953 Re-Edition – une montre somptueuse dont peu de photos Live circulent sur le Net, la majorité des médias s’étant contentés de reprendre le communiqué de presse et les photos officiels.

Montres anciennes : Breitling AVI 765 Copilot
Breitling AVI 765 Co-Pilot : le modèle d’origine.

Comme son nom l’indique explicitement, il s’agit d’une montre d’aviateur inspirée du passé.
Et pour en comprendre l’essence, il convient brièvement de s’y plonger – dans le passé, pour ceux qui ne suivent pas !

Au début des années 50, le Ministère français de la Défense lançait un appel d’offre, cahier des charges à l’appui, afin d’équiper ses pilotes d’une montre.
Si nombre de maisons horlogères ont répondu à cet appel d’offre, seules quatre ont signé un précieux bon de commande avec l’Etat français : Breguet, Auricoste, Dodane et Vixa. Ainsi naissait le Type 20.

Breitling compte au nombre des maisons soumissionnaires malheureux, l’horloger ayant proposé dans le cadre de cette compétition la référence 765 Co-Pilot lancée en 1953 – un marché que ne remporte pas la marque suisse sans doute notamment en raison de l’absence d’une fonction flyback sur son chronographe.

Esthétiquement très proche d’un Type 20, la Breitling AVI Réf. 765 1953 Re-Edition est la très désirable réédition presque conforme de son ancêtre.

La suite de cet article ci-dessous…

Superbe montre : Breitling AVI 765 1953 Re-Edition

Un boîtier conforme à celui de la Breitling AVI 765 Co-Pilot

En 2019, Breitling dévoilait à Baselworld une première réédition : la Navitimer 806 1959 Re-Edition – réédition de la réf. 806 de 1959 lancée pour les 60 ans de la Navitimer.
Forte de l’énorme succès rencontré par celle-ci, la manufacture nous propose cette AVI Réf. 765 1953 Re-Edition en suivant la même recette – celle de la fidélité historique.

Conçue en particulier pour offrir en 1953 à son propriétaire une lisibilité optimale, la Breitling AVI Réf. 765 1953 Re-Edition en reprend les caractéristiques.

Photo au poignet : Breitling AVI 765 1953 Re-Edition

A commencer par sa boîte.
Celle-ci présente ainsi dans sa version contemporaine le même diamètre que le modèle d’origine – à savoir 41 millimètres.
Breitling va jusqu’à respecter l’entre-cornes original qui s’établit à 22 millimètres.
Imposant pour l’époque, ce diamètre est aujourd’hui tout-à-fait standard pour ne pas dire contenu quand on parle de montres d’aviateur, au point de pouvoir habiller tous les poignets.

A l’instar de la lunette tournante bidirectionnelle parfaitement conforme à celle du modèle d’origine, le boîtier de la Breitling AVI Réf. 765 1953 Re-Edition présente une finition intégralement poli-miroir, seule la carrure affichant un fin satinage horizontal (vertical au niveau de l’entre-cornes).

La réalisation, très belle, est enfin mise en valeur côté cornes par un joli chanfrein qui s’évase progressivement au fur et à mesure que vous descendez le long des cornes.

Boîte acier - Breitling AVI 765 1953 Re-Edition

Au dos, Breitling propose un fond plein satiné circulaire gravé notamment du numéro du modèle, cette AVI Réf. 765 1953 Re-Edition étant une édition limitée à… 1.953 exemplaires

Côté épaisseur, l’AVI Réf. 765 1953 Re-Edition affiche 14,61 millimètres – une épaisseur très certainement différente de celle du modèle historique en raison du calibre qui l’anime en 1953 : un Venus 178.

La suite de cet article ci-dessous…

Breitling AVI Réf. 765 1953 Re-Edition
Un calibre contemporain fiable

C’est d’ailleurs ici que réside l’une des rares entorses que s’autorise Breitling dans le cadre de cette réédition, la version contemporaine étant motorisée par un mouvement contemporain – en l’occurrence le calibre Breitling B09.

L’esprit est cependant conservé puisqu’il s’agit dans les deux cas d’un mouvement chronographe mécanique à remontage manuel et qu’il est équipé aujourd’hui comme hier d’une roue à colonnes.

Le calibre Breitling B09, doté par ailleurs d’un embrayage vertical et délivrant une confortable réserve de marche de 70 heures, est enfin, comme il se doit chez Breitling, certifié chronomètre par le COSC.
Si la mise en marche de la fonction chronographe nécessite une pression virile, l’arrêt et le remise à zéro font preuve d’une plus agréable onctuosité.

Montre suisse - Breitling AVI 765 1953 Re-Edition

J’émets ici un regret – ou plutôt une requête, en toute humilité.

La certification chronomètre par le COSC (notamment) s’est démocratisée ces dernières années. On la retrouve désormais en effet sur des montres dont les prix commencent aux alentours des 1.500 €.
C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles des maisons telles qu’Omega et Rolex ont mis sur pied des certifications autrement plus exigeantes.

Le temps ne serait-il pas venu pour Breitling d’en faire autant et de fournir à l’appui des données chronométriques ?
Ma requête est d’ailleurs applicable à un grand nombre de marques qui mettent très souvent l’accent sur la précision de leurs montres sans fournir pour autant de données chiffrées à l’appui.
Chapitre clos mais question en suspens.

La fidélité est en revanche totalement de mise côté cadran – et c’est une excellente nouvelle.

La suite de cet article ci-dessous…

Breitling AVI Réf. 765 1953 Re-Edition
Un cadran absolument somptueux

La Breitling AVI Réf. 765 1953 Re-Edition se caractérise ainsi par un cadran noir mat à la texture légèrement granuleuse absorbant parfaitement la lumière pour permettre une lisibilité diurne instinctive irréprochable.

Test de la Breitling AVI 765 1953 Re-Edition

Cette dernière est servie par un aiguillage blanc offrant un efficace contraste, les aiguilles de heures et des minutes adoptant, comme sur le modèle d’origine, une forme dite seringue – sans mauvais jeu de mots en cette période de vaccination !

L’AVI Réf. 765 1953 Re-Edition conserve par ailleurs la disposition trois compteurs de son aînée, lesdits compteurs se parant d’un traitement azuré circulaire finement exécuté.

Vous retrouverez ainsi, comme sur la 765 AVI Co-Pilot de 1953, une petite seconde à 9h, un totalisateur de chronographe 12 heures à 6h et un totalisateur 15 minutes (et non 30 minutes comme sur la majorité des chronographes) à 3h ponctué, en plus des chiffres arabes, d’index triangulaires – exactement comme sur le modèle de 1953.

Breitling AVI 765 1953 Re-Edition - Détail 2

La spécificité de ce compteur 15 minutes témoigne à elle seule des liens réels et étroits qui unissent Breitling au monde de l’aviation.
En effet, ce quart d’heure, qui n’a rien d’américain, était la durée nécessaire aux contrôles à effectuer par le pilote avant tout décollage.

Cerclé de larges index chiffres arabes, Breitling fait appel pour le cadran à un Super-LumiNova teinté couleur coquille d’œuf afin de renforcer la dimension vintage de cette édition limitée contemporaine.

C’est ici que réside la seconde entorse que s’autorise la marque : le cadran du chronographe AVI Réf. 765 1953 Re-Edition n’affiche plus que le logo surplombant Breitling quand le modèle de 1953 y ajoutait, sous la marque, la mention Genève (en lettres capitales).

Pour ceux qui se poseraient la question (comme je me la suis posée), Breitling n’a jamais disposé de site de production à Genève. Seulement d’un bureau dédié à la direction commerciale, la mention de la ville suisse ayant sans doute été apposée dans les années 50 à des fins marketing / de crédibilité pour l’export.

Détail 1 cadran Breitling AVI 765 1953 Re-Edition

Les amateurs d’épure se réjouiront de cette disparition sur la Breitling AVI Réf. 765 1953 Re-Edition, la tendance des XXème et XXIème siècle étant plutôt à l’adjonction de littérature !
Le résultat étant, selon moi, un cadran encore plus beau que celui de la version originale.

La suite de cet article ci-dessous…

Breitling AVI Réf. 765 1953 Re-Edition
Un chronographe irrésistible

Je reconnais en toute humilité ne pas être un spécialiste de Breitling.
Je connais bien entendu l’incontournable Navitimer et la SuperOcean ainsi que quelques références historiques.
Je ne connaissais en revanche absolument pas ni l’AVI Co-Pilot de 1953 ni sa réédition contemporaine. Mea culpa

Aussi, je suis ravi de l’avoir découverte et remercie au passage la marque d’avoir accepté de me la confier quelques jours afin de vous en proposer un passage au crible. Et de vous faire partager mon enthousiasme !

Montre vintage - Breitling AVI 765 1953 Re-Edition

Particulièrement fidèle au modèle original, l’AVI Réf. 765 1953 Re-Edition surprend d’abord agréablement par ses dimensions contemporaines en 2021 alors même qu’elles sont conformes, côté diamètre, à celles des années 50.

La fidélité est également de mise du côté de la boîte avec un design par essence vintage : poussoirs de chronographe de type champignon, fine couronne de remontoir, lunette bidirectionnelle polie très épurée… Une réussite.

Le plus beau est cependant selon moi à rechercher côté cadran.
Presqu’intégralement conforme à celui du modèle de 1953, il peut justifier à lui seul l’acquisition du chrono.

D’une redoutable fonctionnalité digne de la ligne de montres-instruments dont il est issu, il nous rappelle ces heures où les pilotes de l’armée de l’air étaient de véritables héros.
Les plus observateurs d’entre vous auront remarqué l’irrégularité (délibérée) de la matière luminescente déposée sur les index chiffres qui nous offre, de nuit, un spectacle hautement vintage magnifié par la présence d’un verre hésalite bombé !

Par ailleurs sobre et masculin à souhait, son élégance décontractée et discrète vous permettra de porter la Breitling AVI Réf. 765 1953 Re-Edition en toutes circonstances.
D’autant qu’elle embarque de nos jours un mouvement contemporain fiable.

Bref, une petite merveille dont je suis fan !

Montre élégante et vintage pour Hommes

Information complémentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LES MARQUES LES PLUS CONSULTÉES