Pays :

test IWC Big Pilot Calendrier Perpétuel Or Rouge

La note de la rédaction
74.5 / 100
Depuis quelques années, IWC propose des éditions exclusives de ses modèles les plus emblématiques. The Watch Observer vous propose aujourd'hui de tester la toute dernière version de la Big Pilot !
L'essentiel

Réf.: IW502635
38,000.00 € Prix public conseillé en France au 5 janvier 2012
Marque IWC
Référence constructeur
IW502635
Boîtier (matière)
Or rouge 18 ct
Diamètre boîtier (hors couronne)
46,20 mm
Diamètre boîtier (avec couronne)
51,82 mm
Mouvement
Automatique
Calibre
IWC 51614
Base calibre
Manufacture
Fonctions
Heure
Indicateur de réserve de marche
Minute
Quantième perpétuel
Seconde
Verre
Saphir antireflets double face
Capacité de la réserve de marche
168h (7 jours)
Fond transparent
Oui
Entre-cornes
22 mm
Longueur corne à corne
55,79 mm
Hauteur boîtier
15,70 mm
Etanchéité
60 m
Bracelet (matière)
Alligator
Boucle (type)
Boucle déployante
Boucle (matière)
Or rouge 18 ct
Poids total
185 grammes
Prix public conseillé en France au 5 janvier 2012
38,000.00 €
Confort / Agrément (/15) 7
Mouvement (/20) 16
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 3.5
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 5
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 1
Capacité de la réserve de marche (/2) 2
Complications (/5) 4.5
Finitions (/20) 17
Finitions cadran (/6) 5
Finitions boîtier (/6) 5.5
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 1.5
Qualité du verre (/4) 3
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 2
Fonctionnalité (/20) 16.5
Lisibilité diurne (/5) 5
Lisibilité nocturne (/4) 4
Etanchéité (/3) 0.5
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 3
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 4
Bonus (/10) 4
Série limitée (/3) 2
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2)
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2)
Présence de "goodies" (/1)
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 14
Pour quelles occasions ? Quand la porter ? Lors du cocktail d'ouverture du Salon du Bourget !
L'avis des internautes
85%
aiment cette montre
Donnez votre avis sur cette montre

IWC et la Big Pilot

Avec la Mark XVI, la Grande Montre d’Aviateur d’IWC, plus connue sous le nom de Big Pilot, reste certainement l’une des Flieger’ les plus emblématiques de ces dernières années – découvrez le reste de collections et les prix IWC.

Lancée en 2002 sous la référence 5002, cette réinterprétation moderne d’un modèle aviateur des années 40 n’a pas attendu longtemps pour s’imposer comme un incontournable du genre.

La version d’origine, créée au tout début de la Seconde Guerre Mondiale, disposait d’un diamètre de 55 mm.

Sur la version d'origine comme sur celle-ci, la couronne était adaptée pour être manipulable quand bien même le pilote portait des gants.
Il s’agissait d’un authentique instrument horaire que les pilotes fixaient sur l’extérieur de leur manche à l’aide d’un bracelet réglable en cuir.

Equipé d’un calibre de montre de poche, cet outil de précision avait été modifié pour présenter une aiguille centrale des secondes facile à lire.

De même, la couronne était adaptée pour être manipulable quand bien même le pilote portait des gants.

Inspirée de ce modèle originel, la Big Pilot actuelle en reprend l’imposante dimension.

IWC propose ainsi une montre sport masculine aux qualités proprement superlatives : diamètre de boîte de 46,20 mm hors couronne (51,82 mm avec !), grande ouverture de cadran et pas moins de
15,70 mm de hauteur !
La Big Pilot n’est ainsi franchement pas une montre qui passe inaperçue !
Notre précédent Essai sur le modèle de base (Réf. 5004) soulignait déjà cet aspect.

La version que vous propose de tester aujourd’hui The Watch Observer est une édition limitée à
250 exemplaires pour le monde, uniquement disponible en boutique IWC et présentant une configuration exclusive : boîtier en or rouge et mouvement à quantième perpétuel.

Un boîtier massif aux accents virils

Première différence avec le modèle classique, la série spéciale proposée par IWC est entièrement réalisée en or rouge 18 carats.

Ce changement de matériau modifie quelque peu l’allure de cette montre d’aviateur.
La teinte de l’or employé n’est pas sans rappeler celle des anciennes montres de gousset.
Cette couleur inhabituelle confère au boîtier de la Big Pilot un style un peu plus rétro et plus chaleureux.

La teinte de l'or rouge employé sur cette Big Pilot n'est pas sans rappeler celle des anciennes montres de gousset.

L’effet est renforcé par la présence du célèbre bracelet surpiqué ici présenté dans un cuir d’alligator noir mat.
Extrêmement épais, ce dernier participe grandement à l’esthétique de la Big Pilot.

Il lui donne une dimension de baroudeuse et de montre virile malgré des formes rondes très présentes.

La taille du boîtier reste quant à elle inchangée par rapport au modèle classique. Une dimension qui ne conviendra peut être pas aux tours de poignet inférieurs à 17 cm.
Il est ainsi fortement recommandé de l’essayer en boutique avant tout achat – découvrez par ailleurs les autres Montres d’aviateur IWC.

Seul le poids est un peu plus imposant du fait de l’or 18 carats : 185 grammes contre 147 grammes pour la version de série en acier.

Comme à l’accoutumée chez cette manufacture, l’exécution est quasi parfaite avec un boîtier alternant des brossés droits et circulaires très discrets qui soulignent agréablement la tonalité rouge de l’or massif.
Seules les arrêtes des cornes, la lunette et le fond vissé présentent des polis miroirs qui viennent animer le design instrumental – et presque martial – de cette IWC.

 

Un affichage en tableau de bord

La seconde différence avec le modèle de série, c’est évidemment la présence d’un quantième perpétuel qui vient directement marquer sa présence sur le cadran.

Pour l’occasion, la marque a manifestement décidé de rester dans les mêmes tonalités chromatiques en présentant un visage parfaitement assorti à la teinte du boîtier.

Le cadran, de couleur tabac, dispose d’une finition matte sur laquelle sont imprimés des marquages orangés.
Lorsque la montre est inclinée, ces derniers laissent transparaître une finition brillante qui contraste parfaitement avec le velouté presque noir du cadran. De très beaux reliefs sont alors mis en scène.

L'effet rétro que lui confère les teintes du boîtier est renforcé par la présence du célèbre bracelet surpiqué ici présenté dans un cuir d'alligator noir mat.

Même si l’affichage peut paraître surchargé du fait de la présence des indications du calendrier, les informations restent faciles à lire grâce à l’espace offert par cet imposant cadran.
Au final, l’esprit fonctionnel de cette Flieger’ est bien respecté et l’ensemble dégage une allure de tableau de bord à l’ancienne qui aurait à son actif plusieurs heures de vol !

En main, le résultat est particulièrement convaincant, même de nuit puisque les indications de couleur orange sont luminescentes.

Notre seul regret sur cette série limitée : l’absence de seconde centrale qui participe grandement à l’esthétique de la Big Pilot classique et dont le déplacement si particulier reste très agréable à regarder. La trotteuse est ici remplacée par une petite seconde à 9 heures.

 

Le Calendrier Perpétuel façon IWC

Pour terminer, IWC a pris soin d’équiper cette montre du calibre 51614.

Un mouvement taillé sur mesure puisqu’il joue, comme la Big Pilot, sur le terrain des superlatifs : 38,20 mm de diamètre, 62 rubis fonctionnels, 7 jours de réserve de marche !
Sans omettre la double phase de lune (un affichage pour l’hémisphère Nord, un affichage pour l’hémisphère Sud) qui ne s’écarte de la réalité que d’un jour tous les 122 ans !
Bref, ce calibre 51614 appartient à la catégorie des mouvements haut de gamme d’IWC.

Elaboré sur la famille des calibres 5000, le mouvement de base de cette Big Pilot a subi de notables améliorations au fil des ans et dispose du classique remontage Pellaton, marque de fabrique de la manufacture de Schaffhausen.

Le calibre 51614 est un mouvement taillé sur mesure pour la Big Pilot : 38,20 mm de diamètre, 62 rubis fonctionnels et 7 jours de réserve de marche !

Il est possible de voir directement s’activer ce mécanisme grâce au fond transparent en saphir présent sur cette montre.
Inconvénient de ce même fond : sa présence a obligé à retirer la cage en fer doux qui équipe originellement le modèle de base et qui protège le mouvement des champs magnétiques puissants.
Rien de dramatique cependant : les composants modernes des montres mécaniques sont en effet conçus pour résister à la plupart des champs magnétiques rencontrés dans le quotidien.
Mais cela enlève toutefois un peu au concept de la Big Pilot.

Oscillant à la fréquence de 21.600 alt./h., le balancier bénéficie d’un réglage inertiel par micro-vis. Au chronocomparateur, la montre a présenté une précision très honorable de
+4 secondes/jour.

Niveau complication, ce mouvement bénéficie d’une intéressante indication de réserve de marche ainsi que du désormais classique plateau de calendrier perpétuel d’IWC.

Conçu au départ par Kurt Klaus et amélioré au cours des années, c’est l’un des rares à présenter un affichage complet de l’année sur 4 chiffres et à être réglable uniquement par le biais de la couronne. Une facilité de réglage non négligeable pour les néophytes.

Petit rappel : le calendrier perpétuel est une fonction extrêmement complexe sur un plan mécanique. Elle tient compte des années bissextiles et avance automatiquement au 1er du mois suivant lorsque cela s’impose.

En somme, de la mécanique de haute voltige.

 

Conclusion

Avec cette édition spéciale de la Big Pilot en or rouge, IWC propose une montre d’aviateur au style rétro mais à la finition très luxueuse.
Par ailleurs dotée du célèbre quantième perpétuel de la marque, vous pourrez chercher longtemps une montre équivalente en version acier : IWC ne propose ce calibre que sur ses éditions limitées.

 

Les + :

  • une série limitée à la configuration exclusive
  • un design de baroudeuse un peu rétro
  • un niveau de finition global très élevé
  • le Calendrier Perpétuel façon IWC

 

Les – :

  • un diamètre qui ne conviendra pas aux tours de poignet inférieurs à 17 cm
  • le choix d’une petite seconde au détriment de la seconde centrale
  • l’absence de cage en fer doux

 

Informations complémentaires :

  • l’IWC Big Pilot Calendrier Perpétuel or rouge est une série limitée à 250 exemplaires et commercialisée en exclusivité dans les boutiques IWC
  • poignet du rédacteur / testeur = 17,5 cm
Derniers articles IWC
La note de la rédaction
81 / 100

test IWC Portugieser Calendrier Perpétuel 42 réf. IW3442 : un QP intemporel

ACTUALITÉ The Watch Observer lance son eshop

La note de la rédaction
81 / 100

test IWC Portugieser Calendrier Perpétuel 42 réf. IW3442 : un QP intemporel

ACTUALITÉ The Watch Observer lance son eshop

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *