Pays :

test IWC Aquatimer Chronographe Edition Galápagos

La note de la rédaction
73 / 100
Alors qu'IWC propose depuis 40 ans des montres de plongée, TWO vous propose de découvrir aujourd'hui l'Aquatimer Chronographe Edition Galápagos. Une montre fonctionnelle taillée pour le sport. Revue.
L'essentiel

Réf.: IW376705
6,250.00 € Prix public conseillé en France au 12 juillet 2012
Marque IWC
Référence constructeur
IW376705
Boîtier (matière)
Acier surmoulé caoutchouc
Diamètre boîtier (hors couronne)
44 mm
Diamètre boîtier (avec couronne)
48,50 mm
Mouvement
Automatique
Calibre
IWC 79320
Base calibre
Valjoux 7750
Fonctions
Chronographe
Date
Heure
Jour
Minute
Seconde
Verre
Saphir antireflets double face
Capacité de la réserve de marche
44h
Fond transparent
Non
Entre-cornes
22 mm
Longueur corne à corne
51,30 mm
Hauteur boîtier
15,31 mm
Etanchéité
120 m
Bracelet (matière)
Caoutchouc
Boucle (type)
Ardillon
Boucle (matière)
Acier
Poids total
137 grammes
Prix public conseillé en France au 12 juillet 2012
6,250.00 €
Confort / Agrément (/15) 14
Mouvement (/20) 10.5
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 2.5
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 4
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 1
Capacité de la réserve de marche (/2) 1
Complications (/5) 2
Finitions (/20) 17
Finitions cadran (/6) 5
Finitions boîtier (/6) 5
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 2
Qualité du verre (/4) 3
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 2
Fonctionnalité (/20) 18
Lisibilité diurne (/5) 5
Lisibilité nocturne (/4) 4
Etanchéité (/3) 1
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 4
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 4
Bonus (/10) 2.5
Série limitée (/3)
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2)
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 0.5
Présence de "goodies" (/1)
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 11
Pour quelles occasions ? Quand la porter ? Pour une plongée de nuit !
L'avis des internautes
79%
aiment cette montre
Donnez votre avis sur cette montre

IWC et les montres de plongée

La gamme Aquatimer n’est pas nouvelle chez IWC : la marque de Schaffhausen propose en effet
des montres de plongée depuis près de 40 ans déjà – découvrez les collections actuelles et
les prix IWC.

La collection a d’ailleurs été revue en profondeur en 2009, abandonnant notamment la lunette tournante interne au profit d’une lunette externe en saphir inrayable.

The Watch Observer s’est penché déjà sur cette montre de plongée en testant d’une part l’Aquatimer Chronographe Cousteau ainsi que l’Aquatimer Chronographe classique.

Alors que ces 2 derniers modèles proposent des boîtiers acier dont la finition ferait presque craindre de les embarquer dans des activités sportives intenses, l’Aquatimer Chronographe Edition Galápagos est clairement taillée pour l’aventure.

La gamme Aquatimer n'est pas nouvelle chez IWC: la marque de Schaffhausen propose en effet des montres de plongée sous-marine depuis près de 40 ans déjà...

Un boîtier robuste conçu pour le sport

Contrairement aux autres déclinaisons de la gamme Aquatimer, la version Galápagos est noire. 

Il ne s’agit pas ici d’un traitement de surface de type PVD – toujours délicat sur une montre de plongée sous-marine en raison de sa sensibilité aux rayures et à l’abrasion – ni même d’un boîtier en céramique – théoriquement inrayable mais qui risque de se casser en cas de choc.  

IWC fait ici le choix original d’un boîtier en acier surmoulé de caoutchouc – même si ce matériau s’avère de plus en plus fréquent ces dernières années dans l’industrie horlogère.
Et IWC ne fait pas les choses à moitié puisque l’intégralité du boîtier – couronne et poussoirs inclus – est recouverte de caoutchouc.

L’intérêt d’un tel revêtement pour une montre de plongée est clair : le caoutchouc offre un toucher mou qui rend insensible la montre aux chocs et rayures – il absorbe littéralement les impacts – alors que la solidité de l’ensemble est assurée par la base en acier.
Bref, un revêtement idéal pour une montre à vocation sportive.

En pratique, on peut toutefois s’interroger sur la durabilité à long terme du revêtement caoutchouc – et notamment de sa résistance aux coupures, par exemple en cas de rencontre avec un corail agressif ou un requin aux dents affutées.
En effet, si la couche de caoutchouc est entamée, la seule solution est de changer l’intégralité de la pièce concernée, le caoutchouc ne pouvant bien entendu pas être poli… 

Ces craintes restent cependant théoriques : il n’y a pas eu à notre connaissance de problèmes avec ce matériau pour l’instant – ni chez IWC ni chez d’autres marques d’ailleurs !

 

Une montre fonctionnelle

Au porté, le caoutchouc est en tout cas particulièrement confortable.
Il offre un toucher doux tout en permettant une excellente préhension de la lunette ou de la couronne – une qualité fort appréciable sur une montre de sport.

Le caoutchouc, particulièrement confortable au porté, permet d'autre part une excellente préhension de la lunette et de la couronne.

La finition et la qualité de réalisation, comme toujours chez IWC, sont de très bonne qualité.
Chaque élément de caoutchouc a exactement la même forme que s’il était en acier.

Nous n’avons ainsi relevé aucune trace de moulage et la seule différence notable avec la version classique est bien entendu l’absence d’alternances entre les surfaces polies et brossées.

D’un point de vue esthétique, le boîtier de cette Aquatimer Chronographe Edition Galápagos présente en effet un aspect uniformément mat assez plaisant, très masculin et original.

Il confère également à cette pièce un look plus discret et fonctionnel que certains autres modèles de la gamme Aquatimer.

En d’autres termes, si vous pratiquez la chasse sous-marine, vous n’effrayerez pas vos proies avec cette montre au poignet et n’hésiterez pas à l’embarquer pour des plongées bouteilles sportives !

 

Un cadran d’une grande lisibilité

Le cadran de cette IWC est lui aussi différent du reste de la gamme Aquatimer.

Seule l’aiguille de la petite seconde reste jaune, les autres éléments du cadran de la montre étant blanc.
La pièce offre ainsi un bon contraste cadran / boîtier et évite le côté coloré de la version classique qui pouvait en freiner certains.
De fait, la lisibilité diurne s’en trouve améliorée.

Apparue lors du remaniement de la gamme Aquatimer en 2009, la lunette externe ponctuée de chiffres luminescents recouverts d’un saphir inrayable est en plus gainée de caoutchouc sur cette version Galápagos.

Equipée d'une lunette en saphir inrayable ponctuée de chiffres luminescents, cette Aquatimer bénéficie d'une excellente lisibilité nocturne.

Outre le contraste qu’elle créé avec le côté mat du reste de ce chronographe, elle permet une excellente lisibilité nocturne et une bonne préhension, même muni de gants de plongée sous-marine.

Côté mouvement, l’IWC Galápagos est motorisée comme les autres Aquatimer par le Calibre 79320, dérivé du Valjoux 7750.

Costaud, fiable et précis, IWC l’agrémente d’une agréable décoration avec perlage, angles soignés et Côtes de Genève – dont vous ne profiterez pas pour cause de fond plein.

La montre est bien entendu équipée du formidable système de changement rapide du bracelet par bouton poussoir – démonstration en vidéo dans l’Essai de l’Aquatimer Chronographe Cousteau.

Un regret cependant côté bracelet : on aurait aimé une boucle ardillon surmoulée de caoutchouc noir afin d’assurer une cohérence d’ensemble à cette montre de plongée.
IWC a pourtant fait le choix d’une boucle en acier, un choix pratique sans doute guidé par un souci de longévité sur un composant très exposé au quotidien aux frottements et rayures en tous genres.

Notons enfin que cette montre est un hommage à la Fondation Charles Darwin avec qui IWC a établi un partenariat. Cette fondation travaille à la préservation de l’environnement dans les îles Galapagos, dont cette Aquatimer tire son nom.

 

Conclusion

IWC nous propose avec cette Aquatimer Chronographe Edition Galápagos une montre intéressante à plus d’un titre. Son esthétique plus sage que le reste de la gamme assortie à un boîtier bien adapté à la plongée ou aux activités aquatiques en font un choix séduisant comme montre de sport. Son look discret vous permettra également de la porter tous les jours.
Et même si vous ne partez pas cet été faire un safari photo au milieu des iguanes, l’évocation de son nom exotique et son allure virile vous donneront tout de suite un petit côté baroudeur à la machine à café…

 

Les + :

  • le confort de porté
  • le boîtier en caoutchouc qui résiste aux chocs
  • les lisibilités diurne et nocturne
  • le système de changement de bracelet

 

Les – :

  • la boucle ardillon acier dont on aurait aimé qu’elle soit au moins de couleur noir
  • un mouvement robuste et cohérent avec la vocation sportive de la montre mais sans grand intérêt pour les amoureux de mécanique horlogère

 

Information complémentaire :

  • poignet du rédacteur / testeur = 17 cm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *