Des chronographes Heuer vintage au service d'une nouvelle stratégie - TAG Heuer Collectors Summit 2016

Par Pierre Gisclard, le 16 septembre 2016
TAG Heuer Collectors Summit 2016 - montres de collection Heuer vintage
Le TAG Heuer Collectors Summit 2016 a été l'occasion pour la filiale LVMH d'exposer sa stratégie en termes de préservation de son patrimoine - et de vous rapporter quelques photos d'Heuer vintage ! Partager ce Dossier thématique

Diaporama = 28 photos rapportées du TAG Heuer Collectors Summit 2016
+ explorez les collections actuelles et les prix TAG Heuer

Si le TAG Heuer Collectors Summit 2016 a été l'occasion pour la filiale du Groupe LVMH de dévoiler en exclusivité le prototype de la future Autavia dont le version définitive sera dévoilée à Baselworld 2017, ce n'est pas pour cette raison que la marque a rassemblé en Suisse en début de semaine quelques-uns de ses plus fervents supporters venus du monde entier.

Depuis bientôt deux ans, la nouvelle équipe dirigeante de TAG Heuer, pilotée par Jean-Claude Biver, s'intéresse de près au prestigieux passé de la marque. L'objectif ? Mieux construire son avenir. En témoigne le prototype de la nouvelle Autavia (ci-dessus) dont la version définitive sera présentée à Baselword 2017.

Pourquoi ?
Parce que les participants à cet événement horloger sont avant tout amateurs et collectionneurs de montres Heuer anciennes alors que cette nouvelle Autavia, malgré des apparences vintage très séduisantes, n'en reste pas moins délibérément contemporaine, comme l'a martelé avec vigueur Jean-Claude Biver, CEO TAG Heuer.

Pourtant, ne vous y trompez pas : si la marque s'intéresse plus que jamais à son passé, c'est pour mieux construire son avenir - et c'est bien naturel, TAG Heuer n'étant pas une association Loi 1901 à but non lucratif !

Depuis l'arrivée à sa tête de Jean-Claude Biver et de nouvelles équipes dédiées, le spécialiste des chronographes et autres montres de pilotes automobiles investit en effet temps et argent dans un patrimoine auquel il s'était jusqu'à présent assez peu - voire pas du tout - intéressé.
L'acquisition par TAG Heuer le 14 mai dernier lors de la vente Important Watches (Sotheby’s) de la montre Heuer Carrera or 18K Chrono avec date Calibre 12 Manufacture ayant appartenu au pilote Ronnie Peterson et adjugée 225.000 CHF s'inscrit typiquement dans cette nouvelle démarche.

Les amateurs doivent en effet à la marque fondée en 1860 par Edouard Heuer un certain nombres de modèles qui ont marqué de leur empreinte l'Histoire de l'horlogerie - voir quelques exemples dans notre diaporama.
On pense bien entendu, pêle-mêle, à la Carrera, à la Monaco, à la Monza, à la Camaro ou encore à l'Autavia - pour ne citer qu'elles.

En puisant dans son riche et prestigieux passé, TAG Heuer dispose de sérieux atouts pour monter en puissance sur le marché de la montre contemporaine. Ci-dessus le chronographe Autavia réf. 2446 Mark 3 Jochen Rindt qui a servi d'inspiration à la version 2017.

Faute d'archives dûment constituées au fil du temps comme on en retrouve chez certaines maisons horlogères, TAG Heuer a choisi de sourcer une partie de la connaissance qui lui fait aujourd'hui défaut et de structurer les informations collectées avec l'aide de ceux qui les détiennent : les collectionneurs et autres aficionados de montres Heuer vintage !

Il s'agit là d'une démarche participative originale et stratégiquement intelligente - qui n'est pas sans rappeler à certains égards l'opération The Autavia Cup - et dont l'esprit pourrait se résumer ainsi : impliquer (jusqu'à un certain point) les amateurs et futurs clients dans un certains nombre de décisions - produits notamment - pour mieux les séduire et les fidéliser.
En d'autres termes, pour vendre de plus en plus de montres.

Ainsi, la vocation de ce Collectors Summit 2016 était d'envisager l'avenir en termes de partage des connaissances, de transmission de l'information quant à la nouvelle stratégie Patrimoine de TAG Heuer tout en établissant des liens forts avec cette communauté qui défend avec âpreté le glorieux passé de la marque dont elle est le meilleur ambassadeur.

Une information avérée, des références proprement répertoriées ou encore des photos correctement légendées sont autant de facteurs qui permettront, vous l'aurez compris, de maintenir et même de booster la cote des montres Heuer et TAG Heuer sur le marché du vintage - une cote à laquelle les propriétaires de modèles anciens de la marque (et la marque elle-même !) tiennent particulièrement.

L'Autavia n'est pas la seule Heuer qui a marqué de son sceau l'Histoire de l'horlogerie. Carrera, Monaco, Monza, Camaro... Autant de noms qui ont donné lieu à des chronographes aujourd'hui très prisés des collectionneurs. Et qui vont désormais servir de fondation au futur de TAG Heuer. Ci-dessus l'élégante Seafarer Abercrombie & Ficth (années 50/60).

C'est d'ailleurs la raison pour laquelle la nouvelle Autavia présentée les 12 et 13 septembre dernier à cet aréopage de 30 collectionneurs et 30 journalistes n'est pas une réédition pure et simple de l'Autavia réf. 2446 Mark 3 Jochen Rindt mais une montre automatique contemporaine qui s'en inspire.
L'objectif est ici double et exprimer par Jean-Claude Biver sans langue de bois : ne pas impacter négativement la cote dudit modèle ET produire un chronographe dont les caractéristiques sont à même de séduire le plus grand nombre.

La réflexion et le travail engagés par les équipes TAG Heuer et lesdits collectionneurs en amont, pendant et dans la continuité de ce 3ème Collectors Summit devraient aboutir, entre autres - on l'espère en tout cas !-, au lancement d'autres pièces inspirées du passé - une nouvelle dont on ne peut que se réjouir si elle se confirme.

Il est d'ailleurs un fait qui témoigne à lui seul de l'intérêt croissant mais néanmoins récent porté par TAG Heuer à son passé : la constitution au 1er semestre 2016, au sein du site de la marque de La Chaux de Fonds, d'un atelier de restauration des modèles du passé - vous en trouverez quelques photos dans notre diaporama.

Outre les compétences requises, celui-ci dispose des fournitures nécessaires (cadrans d'époque inclus) pour offrir à votre Heuer vintage une seconde vie si le poids des années commence à se faire sentir.

Petit à petit, la nouvelle stratégie de la filiale du Groupe LVMH se dessine.

Un fait illustre à lui seul la nouvelle stratégie de TAG Heuer à l'égard de son passé : la constitution au 1er semestre 2016, au sein du site de la marque de La Chaux de Fonds, d'un atelier de restauration de ses modèles historiques. Une excellente nouvelle pour les collectionneurs !

S'il n'est pas question pour elle d'abandonner la dimension avant-gardiste et innovatrice qui s'exprime au travers de la première partie de son nom - TAG étant l'acronyme de Techniques d'avant-garde -, sa seconde partie, Heuer, est amenée à jouer un rôle de plus en plus prépondérant à l'avenir.

Les amateurs ne peuvent que s'en réjouir si ces nouvelles orientations débouchent sur l'édition de modèles de montres inspirés du passé aussi séduisants que l'Autavia 2017.

En attendant et afin d'illustrer la riche histoire de la marque que Jack Heuer a fait l'honneur de venir nous conter lors de ce Collectors Summit, nous vous avons rapporté quelques images de modèles anciens - dont l'Autavia qui a inspiré le version 2017 - que les collectionneurs présents ont bien voulu nous confier - le temps d'une photo !

Merci à chacun d'eux pour leur confiance et merci à TAG Heuer pour son accueil.