Corum Admiral's Cup Seafender 46 Chrono Dive

Par Jeff Beaumont, le 4 juillet 2011
Admiral's Cup Seafender 46 Chrono Dive
Admiral's Cup Seafender 46 Chrono Dive
Diaporama
Le thème des montres de plongée est un terrain de jeu prisé des designers horlogers. L'Admiral's Cup Seafender testée aujourd'hui illustre parfaitement cette gamme emblématique de Corum. Revue.
Exclusivité ! Découvrez l'Essai de l'Admiral's Cup Seafender 46 Chrono Dive. Infos techniques, Photos, notes de la rédaction et prix du neuf.
L'avis de la rédaction
70/100
Note des internautes
71/100

Corum et la gamme Admiral's Cup

Depuis sa création en 1955, Corum a témoigné sa volonté d'innovation et fait preuve d'un positionnement original dans l'industrie horlogère suisse.
Le logo en forme de clé, symbolisant l'énigme à résoudre, est toujours témoin de ce credo.

Le modèle Golden Tube de 1958, ressorti au début des années 80 sous le nom de Golden Bridge, en est d'ailleurs l'une des illustrations les plus frappantes.

Les nombreux partenariats initiés par Corum avec le monde de la voile ont débuté en 1960 et donné naissance à la série des Admiral's Cup.
Dès les premiers modèles, l'ADN de cette gamme est bien ancré : boîtier 12 pans et index inspirés des flammes (ou pavillons) du Code international des signaux maritimes.

Depuis, de nombreuses déclinaisons ont vu le jour autour de complications spécifiques aux sports nautiques (comme l'indication des marées) et avec des types de finitions très variés.
Le modèle présenté ici est un chronographe en titane.

 

Dès les premiers modèles, l'ADN des Admiral's Cup est bien ancré : boîtier 12 pans et index inspirés des flammes (ou pavillons) du Code international des signaux maritimes.

Seafender 46 : un design fort

Ce modèle est tout d'abord marqué par son design fort et toujours d'actualité malgré les 50 ans de la gamme.

Le boîtier 12 pans est mis en valeur par le titane de grade 5 parfaitement traité.
Brossé sur les flancs, poli sur le dessus des cornes, Corum parvient à donner à ce matériau réputé froid une texture très vivante.

A noter que la forme de la boîte ne facilite pas la fabrication : lunette 12 pans pivotant sur une base circulaire, cela rend le moindre défaut d'alignement manifeste.
Mais ici point de défaut : la réalisation est en effet de très haut niveau.

Le trait d'union entre le côté angulaire de la boîte et le cadran est assuré par onze index polis, complétés de matière luminescente et en forme de V aplati, reprenant la forme des angles de la boîte.
L'index à midi indique "60".
La clé et le nom de la marque complète ces éléments appliqués.

 

Une belle qualité de finition

Autre signe distinctif des Admiral's Cup : les flammes.
Celles-ci sont ici très discrètes, peintes en noir et blanc sur le rehaut incliné.

Dernier élément du cadran, les aiguilles sont larges, avec un ajout de matière luminescente particulièrement efficace.
Les aiguilles des sous cadrans sont elles de forme dauphine mais trapues.

Corum parvient à donner au titane, matériau réputé froid, une texture très vivante.

Le contraste apporté par les éléments du cadran et leur finition de grande qualité rendent la montre très lisible, de jour comme de nuit.

Passons enfin aux détails périphériques.

Le verre saphir est traité antireflet et très légèrement bombé.
Efficace de jour, ce point se révèle gênant sous l'eau, la lecture étant impossible au-delà d'un angle de 30° à cause des reflets.

Le bracelet en caoutchouc vulcanisé et siglé est souple et confortable.
La large boucle ardillon est quant à elle sécurisante.

 

Le fond, plein et strié vers le centre, bénéficie, comme le reste de la montre, d'une belle qualité de finition.

 

La Seafender 46 Chrono Dive au quotidien

Les premières impressions au porté sont celles d'une baroudeuse chic.
Baroudeuse par ses formes un peu rugueuses et ses caractéristiques qui la rendent prête à l'aventure.
Et chic par ses finitions très soignées.

Mais à l'usage, vous réaliserez sans doute que cette Corum est plus taillée pour boire un cocktail au bar de la piscine que pour effectuer une mission commando dans les eaux internationales !

Quoiqu'il en soit, malgré la légèreté du titane, la montre, avec ses proportions généreuses, est très présente au poignet mais reste confortable au porté.

Attention cependant aux chocs de la vie courante auxquels son volume l'expose !

A noter que la Seafender dispose de poussoirs du chronographe vissés, assurant ainsi à la montre une étanchéité optimale.

 

Côté mouvement

La Corum ADC Seafender 46 Chrono Dive est équipée du calibre CO753.
C'est une base Valjoux 7753 modifiée par La Joux-Perret pour le compte de Corum.

Les modifications ainsi apportées concernent la finition de la masse oscillante, des ponts et des platines (microbillage, anglage et rhodiage).

Il est à noter que ce mouvement est certifié chronomètre par le C.O.S.C. et qu'il dispose d'une date rapide (réglable via un poussoir situé à 10h sur le flanc de la boîte).

 

Le CO753 garde les qualités de robustesse et de fiabilité connues du 7750.
Mais aussi ses points faibles, comme son déclenchement un peu rude.

On aurait cependant pu s'attendre à un mouvement moins "commun" dans une montre à vocation exclusive comme cette Corum...

 

Conclusion

La gamme Admiral's Cup, après 50 ans d'existence, continue de se décliner avec des modèles spécifiques mais respectant l'esprit des premiers modèles.
Corum nous propose ainsi avec cette Seafender 46 Chrono Dive une montre de plongée chic à la forte personnalité et bénéficiant d'une belle qualité de fabrication.

 

Les + :

  • un design fort
  • la qualité des finitions – en particulier celles de la boîte
  • la lisibilité

 

Les – :

  • des dimensions imposantes empêchant la polyvalence et exposant la montre aux chocs
  • le mouvement, trop standard pour cette gamme de prix
  • une omniprésence visuelle de la marque (citée 7 fois) et du logo (5 fois)

 

Informations complémentaires :

  • le prix affiché dans "Données constructeur" est le prix public de la montre en France à la date de publication de l'Essai
  • poignet du rédacteur / testeur = 17,5 cm
Diaporama
14 Photos pour voir cette montre sous toutes les coutures
Cliquez sur une Photo pour ouvrir le diaporama.
  • Admiral's Cup Seafender 46 Chrono Dive
  • Admiral's Cup Seafender 46 Chrono Dive
  • Admiral's Cup Seafender 46 Chrono Dive
  • Admiral's Cup Seafender 46 Chrono Dive
  • Admiral's Cup Seafender 46 Chrono Dive
  • Admiral's Cup Seafender 46 Chrono Dive
  • Admiral's Cup Seafender 46 Chrono Dive
  • Admiral's Cup Seafender 46 Chrono Dive
  • Admiral's Cup Seafender 46 Chrono Dive
  • Admiral's Cup Seafender 46 Chrono Dive
  • Admiral's Cup Seafender 46 Chrono Dive
  • Admiral's Cup Seafender 46 Chrono Dive
  • Admiral's Cup Seafender 46 Chrono Dive
  • Admiral's Cup Seafender 46 Chrono Dive

Données constructeur

Marque Corum
Modèle Admiral's Cup Seafender 46 Chrono Dive
Référence constructeur 753.451.04/0371 AN22
Boîtier (matière) Titane Grade 5
Diamètre boîtier (hors couronne) 46 mm
Diamètre boîtier (avec couronne) 50,82 mm
Mouvement Automatique
Calibre CO753
Base calibre Valjoux 7750
Fonctions Seconde
Minute
Heure
Date
Chronographe
Verre Saphir antireflets 1 face
Capacité de la réserve de marche 48h
Fond transparent NON
Entre-cornes 22,89 mm
Longueur corne à corne 51,30 mm
Hauteur boîtier 16,13 mm
Etanchéité 300 m
Bracelet (matière) Caoutchouc
Boucle (type) Ardillon
Boucle (matière) Titane Grade 5
Poids total 129 grammes
Prix public conseillé en France au 04/07/2011 7,750.00 € calc

L'avis de la rédaction 70/100

Confort / Agrément (/15) 13
détail Mouvement (/20) 11
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 2.5
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 4
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 2
Capacité de la réserve de marche (/2) 1
Complications (/5) 1.5
détail Finitions (/20) 16
Finitions cadran (/6) 5
Finitions boîtier (/6) 5
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 2
Qualité du verre (/4) 2
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 2
détail Fonctionnalité (/20) 16.5
Lisibilité diurne (/5) 4
Lisibilité nocturne (/4) 3.5
Etanchéité (/3) 2
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 3
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 4
détail Bonus (/10) 2.5
Série limitée (/3) 0
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2) 0
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 0.5
Présence de "goodies" (/1) 0
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 11
Pour quelles occasions ? Quand la porter ?
Pour un cocktail au Musée de la Marine !

Note des internautes 71/100

Confort / Agrément (/15) 12
Mouvement (/20) 13
Finitions (/20) 17
Fonctionnalité (/20) 15
Bonus (/10) 5.5
Rapport qualité / prix (/15) 10
Noter cette montre
  • Commentaires 6

    Posté par :
    Snake17

    Même si je ne suis pas fan de ce genre de look anguleux, je ne la trouve pas désagréable à regarder, et j'aime bien son côté ultra-lisible. Par contre, un Valjoux 7753 à ce prix là, ça fait un peu beaucoup je trouve...

    Posté par :
    VinceL

    J'aime beaucoup la boîte. Un peu moins le cadran que je trouve un peu chargé ! Mais on est loin de la toolwatch. Ou alors c'est de la toolwatch pour plonger dans la piscine de son yacht ;-)

    Posté par :
    benedc

    Personnellement, je préfère la Deep Hull pour rester chez Corum... Certes un peu plus grande (48mm) mais avec un design relativement plus épuré. J'ai un petit poignet mais elle reste portable et je trouve le design plus sobre, plus digne d'une montre de plongée :)

    Posté par :
    TotoPremier

    Belles finitions pour cette Corum. Par contre la forme et la taille de la boîte en font une montre un peu difficile à porter à mon goût. Le prix est un peu élevé certes, mais ne me choque pas plus que ça...

    Posté par :
    IronWatch

    Je découvre - et apprécie - ce design très typique de la marque semble-t-il ! Mais je trouve que ces petits drapeaux présents sur le cadran sont très emprunts de l'esprit / de la signalétique liée à la régate ! Et pas tellement à l'univers de la plongée sous-marine !

    Posté par :
    Kiliwatch

    La finition de la boîte a effectivement l'air superbe ! Elle me fait d'ailleurs penser à celle de l'Audemars Piguet ROO Diver... Je suis en revanche moins fan du cadran que je trouve surchargé !