Tudor Heritage Black Bay Bronze

Sortie en 2012 puis déclinée en plusieurs versions plus désirables les unes que les autres, la Tudor Black Bay s'habille en 2016 d'un magnifique boîtier en bronze et se pare de teintes chaudes. Revue.

L'avis de la rédaction
79.5/100
Note des internautes
90.5/100

   Sélection Guide d'achat Noël 2016   
Voir toutes les montres Hommes testées et recommandées par la rédaction pour Noël 2016

Tudor Black Bay : l'étendard du catalogue Tudor

Si Tudor a su procéder à un impressionnant retour en grâce auprès de la communauté des amateurs de montres et autres acheteurs occasionnels ces quatre dernières années, c'est en grande partie grâce à son modèle Heritage Black Bay - profitez-en pour explorer les collections et les prix Tudor.

Introduite au catalogue de la marque à l'occasion de Baselworld 2012 en même temps que la Pelagos, cette montre de plongée affiche dès le début un design particulièrement réussi grâce un magnifique cadran typé vintage, à une lunette tournante rouge / bordeaux de toute beauté et à un rapport qualité / prix très attractif.
Le succès du modèle est instantané, les collectionneurs de montres semblant redécouvrir Tudor quand, au cour de ces dernières années, ils s'intéressaient surtout aux modèles anciens de la marque.

Prenant (enfin) le large avec les collections de sa sœur Rolex - découvrez le catalogue ainsi que les prix Rolex -, les designers de chez Tudor déclinent dans la foulée avec talent la Black Bay en différentes versions toutes plus désirables les unes que les autres.
S'ensuivent ainsi la sobre Black Bay Midnight Blue puis la Black Bay Black, véritable coup de cœur de la rédaction dévoilée en fin d'année dernière - à découvrir ici : Tudor Black Bay Black - revue complète.

Baselworld 2016 marque cependant un tournant dans la courte mais successfull histoire du modèle et ce pour deux raisons.

Tout d'abord parce que Tudor a profité de cette grand-messe de l'horlogerie pour renouveler l'ensemble de la ligne Black Bay en équipant chacune des références de l'un de ses mouvements manufacture, le calibre MT5621 - un changement de motorisation que la marque a accompagné de quelques subtiles évolutions de cadran.

Et parce que Tudor a su surprendre le public en dévoilant l'Heritage Black Bay Bronze.

Si l'évocation du bronze nous plonge immédiatement dans l'univers marin, c'est parce qu'il nous rappelle au premier chef les tenues de scaphandriers utilisées dans le passé par les plongeurs professionnels ou certaines pièces d'accastillage que l'on retrouve sur les vieux gréements.

Il convient cependant de rappeler que ce matériau est plus que jamais utilisé aujourd'hui dans l'univers nautique - en particulier pour la conception d'hélices de bateaux en raison de ses intéressantes propriétés : résistance à la corrosion et à l'usure et dureté.

Tudor habille la Black Bay de bronze high-tech

Pour concevoir le boîtier de cette nouvelle Black Bay, Tudor a opté pour un alliage cupro-aluminium - le bronze étant à la base un alliage de cuivre et d'un autre métal (étain, tungstène, plomb...) - quand le fond de cette nouvelle montre de sport séduisante est en acier traité PVD couleur bronze afin d'éviter tout problème allergique éventuel.

L'alliage élaboré pour façonner ce beau boîtier est le fruit de 3 années de recherche chez Tudor dont les experts ont testé de nombreux alliages avant d'aboutir à ce résultat.
L'objectif étant de parvenir à maîtriser la patine de la montre, il est notamment injecté au cuivre de 4 à 14% d'aluminium (nous indique la marque qui, on le comprend, n'a pas souhaité nous révéler sa recette !).

Quelle qu'elle soit, l'alliage obtenu comporte une particularité qui devrait rassurer les plus inquiets : sa composition va permettre au boîtier de la montre de s'oxyder pendant environ un mois puis de se stabiliser.

Ainsi, chaque Black Bay Bronze va évoluer en fonction des mode et lieu de vie de son propriétaire sans, a priori, que l'apparition de tâches vert-de-gris n'apparaissent par exemple.

Au-delà de sa composition spécifique, le boîtier de cette nouvelle Tudor bénéficie d'une efficace finition intégralement satinée qui en atténue l'impact visuel en même temps qu'elle le protège des aléas de la vie quotidienne (chocs et autres rayures).

C'est également une bonne idée dans la mesure où la Black Bay Bronze affiche des mensurations légèrement supérieures à celles de ses aînées avec un diamètre de 43mm versus 41mm pour les versions classiques.

Son boîtier étant cependant bien équilibré, le confort de porté n'en souffre pas dès lors que la montre est correctement arrimée au poignet.

Ce beau bloc de bronze de 113 grammes (bracelet inclus) dont les cornes sont joliment chanfreinées et percées se prolonge de deux bracelets livrés avec la montre.
Vous y retrouverez ici un bracelet en cuir vieilli brun très réussi et un bracelet tissé jacquard beige et brun - malheureusement un peu trop court pour atteindre le second passant.

Pour la petite histoire, il est inspiré d’élastiques récupérés sur des parachutes ventraux français qu'utilisait la Marine Nationale française pour équiper les montres Tudor qu'elle se faisait livrer à l'époque.

L'un comme l'autre renforcent le côté vintage du modèle, le bracelet tissé conférant en plus à la Black Bay Bronze un petit côté toolwatch très réussi.

Une montre de plongée cohérente et harmonieuse

Parfaitement cohérente avec l'univers marin dont elle provient, cette version bronze puise comme ses aînées son inspiration dans trois célèbres références anciennes du catalogue Tudor : Submariner réf. 7922, Prince Submariner réf. 7924 Big Crown et Prince Submariner réf. 7016 Snowflake.

Vous y retrouverez ainsi certains des ingrédients qui ont présidé au succès des références précédentes : cadran bombé, verre saphir également bombé, absence d'épaulement protecteur pour l'imposante couronne de remontoir sans oublier l'aiguille angulaire des heures dites Snowflake - pour utiliser le jargon des collectionneurs.

La Black Bay Bronze innove en revanche côté codes couleurs puisque la marque a fait le choix d'un cadran et d'une lunette chocolat que viennent rehausser des graduations et une littérature dorée - gilt diront ces mêmes collectionneurs !

L'ensemble forme un tout très harmonieux.
Les teintes douces et chaleureuses de ce cadran particulièrement lisible en toute circonstances viennent en effet contrebalancer l'impact visuel suscité par ce beau bloc de bronze.

Il n'aura cependant pas échappé aux amateurs de la Black Bay les deux évolutions majeures dont bénéficie le cadran de la version bronze : le retour du logo actuel de Tudor en lieu et place de la rose et le remplacement de la mention Rotor Self-winding par Chronometer Officially Certified - ces changements ancrant la Black Bay Bronze, malgré ses allures vintage, en 2016.

En effet, alors que ses aînées embarquent le calibre ETA 2824, la Bronze (à l'instar des autres nouvelles Black Bay dévoilées à Bâle cette année - à découvrir en images ici : Tudor Black Blay - nouveautés Baselworld 2016) est motorisée par le calibre MT5601 issu de la Manufacture Tudor.

Dévoilée en 2015 sous la référence MT5621 et équipant notamment la Tudor North Flag, cette nouvelle référence de mouvement mécanique à remontage automatique en version MT5601 confirme plus que jamais la montée en puissance de la marque qui gagne son indépendance mécanique.

Si le calibre MT5601 (heure, minute, seconde, date) propose des fonctions différentes de son aîné (heure, minute, seconde, date, indicateur de réserve de marche) et affiche un diamètre légèrement supérieur, il bénéficie des mêmes performances et d'une construction similaire : régulation par un oscillateur à inertie variable avec spiral en silicium et maintenu par un pont traversant pour une grande robustesse, certification chronomètre par le COSC pour une grande précision et très appréciable réserve de marche de 70h.

En d'autres termes, Tudor équipe cette version bronze d'un calibre de qualité qui devrait lui assurer fiabilité et précision sur le long terme.

Conclusion

Véritable fer de lance du catalogue Tudor, la Black Bay se réinvente en 2016 grâce à une recette parfaitement maîtrisée : un magnifique boîtier en bronze high-tech qui semble pourtant façonné dans les restes d'une épave engloutie de longue date, un look vintage très bien dosé et élégant et un mouvement manufacture robuste et fiable.
Enfin, last but not least, Tudor nous démontre qu'elle a tout compris en proposant cette nouvelle très belle Black Bay à un prix qui achèvera de vous convaincre : 3.750 € !
Mille sabords ! Il ne vous reste plus qu'à l'acheter !

Les +
  • une montre de plongée très cohérente et harmonieuse
  • un boîtier en bronze high-tech très séduisant
  • un cadran typé vintage de toute beauté
  • une lisibilité irréprochable en toute circonstance
  • un mouvement manufacture performant et robuste
  • une montre livrée avec 2 très beaux bracelets
  • un prix et un rapport qualité / prix exceptionnels
Les -
  • un boîtier dont les mensurations ne conviendront pas à tous les poignets
  • un modèle qui, s'il est plus discret qu'une montre en or, ne passe malgré tout pas inaperçu
  • la longueur du bracelet tissu qui aurait mérité 3cm de plus
  • ce même bracelet tissu qui requiert l'extraction des pompes pour pouvoir être installé (contrairement à un bracelet NATO standard)
Informations complémentaires
  • à l'occasion du festival Wheels and Waves qui se tient à Biarritz du 8 au 12 juin 2016 et dont Tudor est partenaire, la Black Bay Bronze sera en vente chez Haritz Biarritz
  • poignet du rédacteur / testeur = 17,5cm

Données constructeur

Marque Tudor
Modèle Heritage Black Bay Bronze
Référence constructeur 79250BM
Boîtier (matière) Bronze
Diamètre boîtier (hors couronne) 43 mm
Diamètre boîtier (avec couronne) 46,87 mm
Mouvement Automatique
Calibre MT5601 certifié chronomètre
Base calibre Manufacture
Fonctions Seconde
Minute
Heure
Verre Saphir bombé antireflets
Capacité de la réserve de marche 70h
Fond transparent NON
Entre-cornes 23 mm
Longueur corne à corne 52,40 mm
Hauteur boîtier 14,54 mm
Etanchéité 200 m
Bracelet (matière) Bracelet cuir vieilli + bracelet tissu
Boucle (type) Ardillon
Boucle (matière) Bronze
Poids total 113 grammes (sur bracelet tissu)
Prix public conseillé en France au 08/06/2016 3,750.00 €

L'avis de la rédaction 79.5/100

Confort / Agrément (/15) 14
Mouvement (/20) 11.5
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 3
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 5
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 2
Capacité de la réserve de marche (/2) 1.5
Complications (/5) 0
Finitions (/20) 15
Finitions cadran (/6) 5
Finitions boîtier (/6) 4.5
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 0.5
Qualité du verre (/4) 4
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 1
Fonctionnalité (/20) 18
Lisibilité diurne (/5) 5
Lisibilité nocturne (/4) 4
Etanchéité (/3) 2
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 3
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 4
Bonus (/10) 6
Série limitée (/3) 0
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2) 1
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 2
Présence de "goodies" (/1) 1
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 15
Pour quelles occasions ? Quand la porter ?
Pour un dîner avec Rackham le Rouge !

Note des internautes 90.5/100

Confort / Agrément (/15) 14.5
Mouvement (/20) 17.5
Finitions (/20) 18.5
Fonctionnalité (/20) 18.5
Bonus (/10) 8.5
Rapport qualité / prix (/15) 14.5