Pays :

ACTUALITÉ Rolex Explorer 2021 réf. 124270 et 124273 : des changements à la marge mais une belle réussite

Aux côtés des "nouvelles" Explorer II, Rolex a dévoilé deux Explorer 1 : l’une en acier et l’autre en Rolesor jaune. Au programme : un boîtier réduit à 36mm (versus 39) et le calibre Rolex 3230.

Histoire résumée de la Rolex Explorer

Apparue au catalogue Rolex en 1953, le modèle Explorer a été à l’origine conçu, comme son nom le laisse deviner, pour habiller le poignet des explorateurs – et plus particulièrement celui des alpinistes.

Sa genèse remonte aux années 1950 avec la première ascension du Mont Everest (8.848m d’altitude) le 29 mai 1953 par Sir Edmund Hillary accompagné de Tenzing Norgay, les deux aventuriers portant des montres Rolex.

Contrairement à une idée largement répandue, il ne s’agit cependant pas de modèles Explorer, cette dernière faisant son apparition dans la foulée de l’exploit des deux hommes.

Sir Edmund Hillary et Tensing Norgay en 1953
A gauche : la montre d’expédition Oyster Perpetual (1950). A droite : Sir Edmund Hillary et Tensing Norgay lors de leur ascension de l’Everest (1953) – Crédit : Rolex.

Certaines des photos d’archives de l’expédition montrent Sir Edmund Hillary arborant une montre à chaque poignet : une Rolex Oyster Perpetual d’un côté et une montre Smiths de l’autre, marque d’origine anglaise lancée en 1851.
Tenzing Norgay porte quant à lui (a priori) une Datejust que Rolex lui aurait offerte suite à sa tentative avortée d’ascension du Mont Everest en 1952 en compagnie de l’alpiniste suisse Raymond Lambert.

N’oubliez pas que les montres à cette époque sont avant tout des instruments utilitaires avant d’être de devenir des objets de luxe.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle Rolex sponsorisait de nombreuses expéditions dans l’Himalaya en équipant leurs membres de ses montres.
Ainsi mises à l’épreuve en conditions réelles, la manufacture genevoise recueillait des données issues des observations des alpinistes afin de faire évoluer ses montres.

C’est, fort de cette démarche empirique, que Rolex lance en 1953 la première Explorer.

 

Rolex Explorer 1 : un boîtier de… 36mm de diamètre

L’Explorer n’a depuis cette date pas quitté le catalogue Rolex même si elle a su évoluer au fil des années.

2021 : la Rolex Explorer 1 se décline en 2 versions
2021 : Rolex dévoile sa nouvelle montre Explorer qu’elle décline en 2 versions.

Si l’année 2021 marque les 50 ans de l’Explorer II célébrés par le lancement de la frustrante Rolex Explorer II 226570 (au moins pour moi qui suis / était un grand amateur de ce modèle), elle a aussi été l’occasion de découvrir une nouvelle Explorer que la marque à la couronne décline en deux versions : l’une intégralement habillée d’acier portant référence 124270 et l’autre, la 124273, en Rolesor jaune – association d’acier et d’or jaune.

Alors que l’Explorer affiche un boîtier de 36mm de diamètre depuis ses origines et malgré la succession de références, elle adopte en 2010 un boîtier élargi à 39mm.
Aussi, le retour cette année à un boîtier de 36mm constitue-t-il un retour aux sources – ou un pas en arrière, selon les points de vue – mais également une surprise – et un changement au sujet duquel Rolex ne s’est pas étendue outre mesure.

La surprise résulte pour être précis de la sortie du catalogue de la version précédente, réf. 214270.
Certains seront bien entendu déçus.

Découverte des versions 2021 de la Rolex Explorer 1

On ne peut pas plaire à tout le monde me direz-vous.
Il existait pourtant une alternative qui aurait fait l’unanimité.
On aurait en effet pu imaginer une démarche identique à celle opérée sur les nouvelles Oyster Perpetual qui se déclinent en différents diamètres afin de convenir à tous les goûts et d’habiller tous les poignets.
Et bien non. Exit la Rolex Explorer 39mm, la seule taille désormais disponible étant 36mm.

Hormis cet aspect, la conception de la boîte demeure identique à celle de la référence précédente.
Parfaitement exécutée avec son identitaire lunette lisse poli-miroir, à l’instar de la carrure, elle bénéficie d’une finition satinée.

Un seul regret – que j’émets chaque fois qu’il est question de montres Rolex : le côté un peu trop basique de cette boîte qui pourrait au moins s’enrichir d’un chanfrein entre les cornes et la carrure… Et pourquoi pas d’une gravure sur le fond de boîte !
Ai-je perdu la tête ? C’est probable…

Une inédite Rolex Explorer 1 en acier et or jaune 18K

 

Rolex Explorer génération 2021 :
Un cadran inchangé mais un calibre dernière génération

Côté visage, Rolex n’apporte pas d’évolutions majeures à son Explorer millésime 2021.
Vous y retrouverez ainsi des index appliqués et des aiguilles en or ainsi que les identitaires index 3, 6 et 9 qui, depuis le lancement de la 214270 en 2016, sont luminescents – un signe avant-coureur d’un retour progressif à l’Explorer de 1953 ?

Cadran noir laqué - nouvelle Rolex Explorer 1 36mm (2021)

Le tout prend place sur un cadran laqué noir cerclé d’une minuterie blanche.

Rolex fait cependant appel en 2021 à un Chromalight de nouvelle génération utilisé notamment sur la nouvelle Explorer II.
Plus vif en plein jour, cette matière luminescente exclusive à Rolex offre surtout de nuit une lisibilité optimale, celle-ci étant à émission bleue.

Dit autrement, le cadran des Explorer 124270 et 124273 n’évolue pas vraiment tout en bénéficiant d’une lisibilité instinctive encore supérieure à celle des générations passées.

Il convient en revanche de noter et même de saluer la présence d’un verre saphir traité antireflet.
En effet, et même si Rolex n’a pas communiqué sur ce sujet, toutes les nouveautés de la marque à la couronne bénéficient depuis 2020 d’un traitement antireflet, les références au catalogue étant actualisées en parallèle.

Si le bracelet reste identique – et c’est un excellent point puisqu’il est équipé d’un fermoir Oysterlock à boucle déployante agrémenté de la formidable rallonge de confort Easylink (5mm) -, le vrai changement se trouve du côté de la mécanique embarquée.

Un nouveau Chromalight pour la Rolex Explorer 1 36mm

Les Rolex Explorer 124270 et 124273 abandonnent en effet le 3130 au profit d’un calibre de dernière génération – le 3230.
On le retrouve par exemple sur la nouvelle Submariner No Date 124060 dévoilée en septembre 2020 ou encore sur les nouvelles Oyster Perpetual 2021.

Délivrant une confortable réserve de marche de 70 heures et affichant une précision exceptionnelle située dans une marge de tolérance de -2/+2 secondes par jour, il bénéficie d’une conception lui permettant de résister à l’effet néfaste des champs magnétiques grâce à l’emploi de matériaux amagnétiques tels que le nickel-phosphore dans lequel est conçu son échappement.

A noter pour finir que ces nouvelles Explorer sont bien entendu certifiées Superlative Chronometer et bénéficient à ce titre d’une garantie de 5 ans.

Rolex Explorer 1 réf. 124270 et 124273
Une élégante montre tout-terrain intemporelle
et une version en Rolesor jaune magnifique

Quand je la qualifie de tout-terrain, j’exagère sans doute un peu.
Parce que si elle dispose des qualités intrinsèques pour ne jamais quitter votre poignet (résistance, étanchéité à 100m, précision et robustesse), il y a fort à parier que vous ne la porterez pas lorsque vous pratiquerez vos sports extrêmes – enfin chacun fait ce qu’il veut après tout !

Un nouveau diamètre pour la Rolex Explorer 2021

L’Explorer, au même titre que les autres références Rolex de la gamme professionnelle de la marque à la couronne, a en effet quitté depuis bien longtemps le registre des montres-instruments pour rejoindre celui des montres sport-chic.

Et d’élégance et de polyvalence, il en est plus que jamais question, son retour à un diamètre de 36mm venant confirmer mon propos pour en faire du même coup une montre intemporelle – et unisexe. Même si certains ne manqueront pas de se plaindre de cette réduction de diamètre.

Mon propos est enfin confirmé par l’apparition cette année de l’inédite Explorer 124273 avec son boîtier et son bracelet en Rolesor jaune (acier / or jaune).

Montre bisolore Rolex Explorer 1 36mm acier réf. 124273

Véritablement nouvelle puisque l’Explorer est historiquement une montre full acier et que cette version constitue à ce titre (et d’un certain point de vue) une incohérence compte tenu de sa vocation originelle, elle n’en demeure pas moins très réussie et hautement séduisante.
Et je ne fais pas partie des amateurs de montres bicolores autrement appelées bi-ton. Loin s’en faut !
Mais je pourrais bien me laisser tenter par celle-ci…

Rolex Explorer 1 réf. 124270 et 124273 (versions 2021)
Caractéristiques techniques et Prix de vente

– Réf. : 124270-0001 (Oystersteel – acier) / 124273-0001 (Rolesor – acier et or jaune 18 carats)
– Certification Superlative Chronometer
– Boîtier de 36mm (Ø) – finition satinée et polie
– Fond vissé
– Couronne vissée, à système de double étanchéité Twinlock
– Glace saphir résistant aux rayures avec traitement antireflet
– Etanchéité = 100m
– Cadran noir laqué – Aiguilles et index appliqués en or – Affichage Chromalight haute lisibilité à matière luminescente bleue longue durée
– Calibre 3230, Manufacture Rolex, certifié chronomètre par le COSC : Précision = -2/+2 sec par jour – Spiral Parachrom bleu paramagnétique – Remontage automatique bidirectionnel par rotor Perpetual – Réserve de marche = 70h
– Bracelet Oyster à trois mailles larges et plates
– Fermoir Oysterclasp à boucle déployante avec rallonge rapide de confort Easylink (environ 5mm)
Prix de vente :
> Réf. : 124270-0001 (Oystersteel) = 6.100 €
> Réf. : 124273-0001 (Rolesor) = 10.300 €

LES MARQUES LES PLUS CONSULTÉES