Pays :

ACTUALITÉ Richard Mille dévoile la RM 11-05 Automatique Chronographe Flyback GMT

Partie intégrante de l’ADN Richard Mille, la capacité d’innovation de la maison horlogère s’exprime une nouvelle fois dans le lancement de cette RM 11-05, un impressionnant chronographe flyback GMT.

Diaporama = 8 photos presse + la vidéo officielle en fin d’article

Richard Mille : l’innovation au cœur de la stratégie

S’il est une maison horlogère que l’on peut qualifier d’innovante, c’est bien Richard Mille, la recherche et l’innovation étant au cœur de son ADN.

Outre côté design, celle-ci s’exprime d’une part dans la mise au point de complications inédites.
Je pense par exemple à la très belle Richard Mille RM 38-01 Bubba Watson dotée d’un capteur mécanique de force G permettant de mesurer la force générée par le swing de son propriétaire lorsqu’il joue au golf.
Du jamais vu !

L’excellence de Richard Mille s’exprime également au travers de montres bénéficiant d’une construction exclusive à la marque.
Je pense ici en particulier à une pièce d’exception, la Richard Mille RM 56-02 Saphir motorisée par un mouvement suspendu fixé à la boîte par un câble tressé.
Aussi incroyable qu’inédit !

Chrnographe GMT Richard Mille RM 11-05

L’innovation chez Richard Mille se caractérise enfin par un colossale et permanent travail de R&D du côté des matériaux que l’on retrouve dans ses collections au gré des références – profitez-en pour explorer le catalogue et les prix Richard Mille.

Cette toute nouvelle RM 11-05 Automatique Chronographe Flyback GMT dévoilée hier est là pour nous le confirmer.

La maison sise aux Breuleux, en Suisse, nous propose en effet un chronographe High-Tech doté d’un boîtier associant une carrure en Carbone TPT (l’un des matériaux fétiches de Richard Mille) et un fond de boîte en titane Grade 5 à une lunette en Cermet gris – un alliage composé d’un renfort en céramique et d’une matrice métallique.

La construction spécifique de ce Cermet gris lui permet d’associer les propriétés de la céramique – dureté et résistance à l’abrasion, à la corrosion et aux températures élevées – à celles d’un métal – telle que la ductilité qui évite les phénomènes de cassure quand la céramique est utilisée seule.

Couronne et poussoirs de chronographe - Richard Mille RM 11-05

Mais soucieuse de respecter la norme européenne REACH entrée en vigueur en 2007 et destinée à sécuriser la fabrication et l’utilisation des substances chimiques dans l’industrie européenne, Richard Mille s’est associée l’expertise du Groupe IMI, spécialisé dans les microtechniques, pour éradiquer de la recette le recours au nickel et au cobalt et ne conserver que les seuls matériaux nécessaires et pertinents à la conception du Cermet gris utilisé pour la RM 11-05 Automatique Chronographe Flyback GMT.

Je cite ici le communiqué de presse : Le procédé innovant garant de cette solution combine un classique pressage à chaud avec des séries d’impulsions de courant électrique de forte intensité destinés à augmenter la cinétique de frittage, une technique dite « frittage flash ».

Un chronographe flyback High-Tech

Si comme moi vous ne comprenez pas forcément tout de cette technique, ce qu’il convient d’en retenir tient en une ligne : le Cermet gris mis au point par Richard Mille et son partenaire permet d’associer la légèreté du titane (sa masse volumique est même inférieure à celle du titane) à la dureté du diamant, celle du Cermet gris s’établissant à 2.360 Vickers quand celle du diamant est de 2.400 Vickers.

Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si cet alliage High-Tech est utilisé dans divers secteurs tels que la protection balistique, les freins de véhicules de compétition ou encore dans l’aérospatiale pour les pièces extérieures de fuselage.

Calibre RMAC3 - Richard Mille RM 11-05

Editée à seulement 140 exemplaires, la Richard Mille RM 11-05 Automatique Chronographe Flyback GMT embarque un mouvement – le calibre RMAC3 – qui fait la part belle au titane dans lequel sont notamment forgés la platine et les ponts de cette montre automatique.

Développant une réserve de marche d’environ 50 heures, le calibre RMAC3 propose, outre l’affichage des heures, minutes et petite seconde (à 3h), une grande date à midi, l’indication du mois, un chronographe agrémenté d’une fonction flyback (avec compteurs des minutes et de compte à rebours à 9h et totalisateur des heures à 6h) et, pour finir, un affichage GMT (aiguille orange réglable via le poussoir à 9h).

L’ensemble est encadré d’une échelle tachymétrique placée sur le rehaut interne.

Ce mouvement squeletté à remontage automatique est abrité par une boîte de 50mm de hauteur pour une largeur de 42,70mm, son épaisseur totale étant de 16,15mm.

Découvrez en vidéo la Richard Mille RM 11-05 Automatique Chronographe Flyback GMT – et pour ceux qui n’y parviennent pas ici, rendez-vous sur notre chaîne YouTube) :

Richard Mille RM 11-05 Chronographe Flyback GMT
Ce qu’il faut retenir…

Il me paraît toujours difficile d’expliquer combien les montres Richard Mille sont impressionnantes à ceux qui n’en ont jamais eu en main – et a fortiori au poignet.

Si je n’ai pas encore eu la chance de la voir, je n’ai aucun doute quant à cette toute nouvelle RM 11-05 Automatique Chronographe Flyback GMT.

Pourquoi ?
Parce qu’elle est représentative de ce que sont les montres Richard Mille en général.

Boîte galbée - Richard Mille RM 11-05

Esthétiquement, elle se caractérise en effet par sa dimension sportive et masculine, les très belles lignes aérodynamiques de sa boîte étant identitaires des productions de la maison helvétique.
On reconnait en effet une Richard Mille de loin, sans risque de la confondre avec une autre montre.

Cette RM 11-05 Automatique Chronographe Flyback GMT est également représentative de l’ADN de la maison par sa haute technicité et sa dimension High-Tech perceptible par l’appel à des matériaux haut de gamme dont l’un est inédit : Carbone TPT, titane Grade 5 et Cermet gris.

Il en résulte un autre trait identitaire du catalogue de la marque : une montre au poids minimisé et au profil galbé afin d’offrir à son propriétaire un confort de porter optimisé.

Cette RM 11-05 Automatique Chronographe Flyback GMT proposée à 140 exemplaires affiche enfin un cadran saphir dévoilant la mécanique squelettée qui l’anime – autre constante chez Richard Mille.
Ledit squelettage, qui permet une fois encore de réduire le poids total de la montre, offre par ailleurs un spectacle impressionnant sur les rouages de cette montre à complications d’exception.

Les derniers articles

Richard Mille RM 11-05 Chronographe Flyback GMT
Caractéristiques techniques et Prix de vente

– Édition limitée de 140 ex.
– Boîtier en Carbone TPT (carrure), titane Grade 5 (fond de boîte) et Cermet gris (lunette) – assemblé au moyen de 20 vis spline en titane Grade 5 et de rondelles en acier inoxydable 316L
– Dimensions = 50mm x 42,7mm – Epaisseur = 16,15m
– Couronne en titane Grade 5
– Verre et fond saphir antireflet
– Etanchéité = 50m
– Cadran saphir traité antireflet (des deux côtés, protégé par 8 brides en silicone insérées dans les rainures supérieure et inférieure
– Fonctions = heures, minutes, petite seconde, date surdimensionnée, mois, chronographe à fonction flyback avec compteur des secondes au centre, compteurs des minutes et de compte à rebours à 9h, compteur des heures à 6h, fonction GMT
– Calibre RMAC3 : mouvement squeletté à remontage automatique – Réserve de marche = Env. 50h / Platine et ponts en titane Grade 5 / Balancier à inertie variable équilibré / Rotor à géométrie variable (segments en or blanc 18K – Segment de masse avec 6 positions d’ajustement au moyen de vis en titane Grade 5 – Ailettes en or blanc 18K – Roulements à billes en céramique – Remontage unidirectionnel) / Double barillet / Dimensions du mouvement = 30,25 x 38,45mm, Épaisseur = 9mm / 68 rubis / 28.800 alt./h. (4Hz)
– Prix de vente (en dollars) = 215.000 USD (en attendant le prix en euros)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *