Pays :

ACTUALITÉ Solar Impulse – Omega Speedmaster Skywalker X-33

L'avion Solar Impulse 2, qui vient d'être dévoilé, doit réaliser le tour du globe en ne fonctionnant qu'à l'énergie solaire. Partenaire de ce défi, Omega joue un rôle majeur dans cette aventure écolo.

Diaporama = 11 photos
+ Découvrez les collections actuelles et les tarifs Omega

En 1999, Bertrand Piccard accompagnée de Brian Jones réalisent le tour du monde en ballon.
A l’atterrissage, alors qu’il ne reste que 40kg de propane liquide sur les 3,7 tonnes embarquées au décollage, Bertrand Piccard prend conscience de la précarité du succès de la mission en raison de sa dépendance aux énergies fossiles.
Il décide alors que son prochain vol autour du monde se fera sans carburant et sans émissions.
Ainsi naquit l’idée d’un avion solaire…

9 avril 2014, Payerne (Suisse) : André Borschberg et Bertrand Piccard, à l'origine du projet, dévoile Solar Impulse 2 lors d'une conférence de presse, une Omega Speedmaster Skywalker X-33 au poignet.

En 2010, le prototype de l’avion Solar Impulse, portant référence HB-SIA (pour Hotel Bravo Solar Impulse Alpha), doté d’une envergure de 63m, effectue un vol de nuit grâce à l’énergie solaire collectée la veille.
Ce vol constitue une étape majeure vers le projet final en démontrant la viabilité du concept.
Omega est déjà partie prenante dans cette aventure du 21ème siècle et édite à l’époque l’Omega Speedmaster Chronographe HB-SIA.

Dernière étape en date de cette époque : le 9 avril dernier, Solar Impulse dévoilait lors d’une conférence de presse Solar Impulse 2, son deuxième avion à énergie solaire.
Son but ? Réaliser le tour du globe dans un avion fonctionnant exclusivement à l’énergie solaire, de jour comme de nuit, d’ici 2015.
Les essais de ce nouvel avion auront lieu en Suisse à partir du mois de mai prochain.

Omega, inventeur de la légendaire Speedmaster, première montre à être allée sur la Lune, est partenaire de ce projet écologique.
Apportant un soutien financier, la filiale du Swatch Group fournit également son expertise technologique à cette aventure qui contribuera au développement scientifique et écologique de solutions nouvelles d’énergie renouvelable.

C’est ainsi que Solar Impulse 2 intègre des technologies conçues par Omega dans le but d’augmenter l’efficacité énergétique de l’avion.

Au-delà de son soutien financier, Omega apporte depuis plusieurs années au projet Solar Impulse son expertise technologique - la marque a notamment permis l'allégement de l'électronique du tableau de bord de l'avion.

Concrètement, il s’agit :

– d’une version allégée de l’Instrument Omega, un instrument indiquant le degré d’inclinaison de l’avion d’une grande lisibilité. Il est d’autre part équipé de dispositifs d’alerte vibrants situés dans les manches de la combinaison de vol afin de permettre aux pilotes de réagir au plus vite aux infos critiques transmises par l’instrument ;
– d’un système de feux d’atterrissage plus léger (3 grammes par watt) et plus efficace (chaque aile est équipée d’un ensemble de lampes LED d’atterrissage dont la luminosité est amplifiée par une lentille de corrélation) ;
– d’un répartiteur d’énergie qui transfère l’énergie d’un moteur à l’autre en cas de panne ;
– et de l’allégement (de l’ordre de 50%) de l’électronique du tableau de bord de l’avion.

 

A l’occasion de la conférence de presse présentant Solar Impulse 2, Bertrand Piccard et André Borschberg, à l’origine du projet, arboraient tous deux une Omega Speedmaster Skywalker X-33.
Créé à l’origine en 1998 sur la base d’un brevet de l’ESA (Agence Spatiale Européenne) déposé par le spationaute Jean-François Clervoy, ce chronographe a été testé et certifié par l’ESA pour équiper tous les astronautes professionnels de l’agence.

Omega Speedmaster Skywalker X-33 : un chronographe testé et certifié par l'Agence Spatiale Européenne (ESA).

Cette version 2014, dotée d’un mouvement à quartz, dispose des fonctions suivantes : heures, minutes, secondes, trois fuseaux horaires, trois alarmes, chronographe, compte-à-rebours et quantième perpétuel (jour, date, mois, année et numéro de semaine).

Conçue pour les expéditions dans l’espace, la nouvelle Speedmaster Skywalker X-33 propose en plus deux fonctions spécifiques : le temps de mission écoulé (MET – Mission Elapsed Time) et le temps de phase écoulé (PET – Phase Elapsed Time).

Caractéristiques techniques et Prix public :
Chronographe Omega Speedmaster Skywalker X-33
– Boîtier de 45mm en titane Grade 2
– Lunette en céramique et  échelle en nitrure de chrome revêtue de Super-LumiNova blanc
– Mouvement quartz
– Bracelet en titane Grade 2 avec maillons en titane Grade 5
Prix public = 4.350 €.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LES MARQUES LES PLUS CONSULTÉES