Pays :

ACTUALITÉ Omega et les JO de Tokyo : une technologie innovante au service d’une précision ultime

Les JO de Tokyo se dérouleront bien du 23/07 au 8/08. Pour la 29ème fois de l’histoire, Omega rempile en tant que Chronométreur officiel. Au programme : 339 épreuves servies par une techno de pointe.

Omega, Chronométreur officiel des JO
pour la 29ème fois de l’histoire

Après le report par le CIO Thomas Bach et les instances japonaises pour cause de pandémie de coronavirus, les Jeux Olympiques de Tokyo, initialement prévus en 2020, doivent finalement avoir lieu l’été prochain, du 23 juillet au 8 août.

Omega : 29 fois Chronométreur des Jeux Olympiques

Pour la 29ème fois de l’histoire, Omega endosse son rôle de Chronométreur officiel.
Et la tâche n’est pas à minimiser puisque la manufacture sise à Bienne est amenée cette année à chronométrer la bagatelle de 339 épreuves ventilées dans 33 sports différents.

Les Jeux Olympiques du Pays du Soleil Levant accueille d’ailleurs en 2021 six nouvelles disciplines : karaté, surf, escalade, skateboard et baseball-softball.

Pour relever le défi, Omega n’a pas lésiné cette année encore sur les moyens : 400 tonnes d’équipement, 530 chronométreurs et professionnels sur site, 900 volontaires formés, 350 tableaux d’affichage adaptés à tous les sports, 85 tableaux d’affichage publics et 200km de câbles et de fibre optique !

Omega et l'athlétisme - chronométreur officiel et historique des Jeux Olympiques

Les moyens déployés par Omega sont ainsi sans commune mesure, le communiqué de presse de la manufacture indiquant : Avec 400 tonnes d’équipements de pointe parmi les plus fiables, la marque fera vivre au public et aux sportifs un spectacle toujours aussi palpitant, porté par la magie du direct et des données en temps réel. Les Jeux Olympiques comme vous ne les avez jamais vus !

Chaque discipline ayant ses contraintes spécifiques, Omega s’arme de systèmes de chronométrage et de technologies propres à chaque sport – des techno de pointe dont la plupart d’entre nous n’avons pas la moindre idée.

 

Une techno high-tech Omega
adaptée à chaque discipline sportive

En athlétisme par exemple, les starting blocks sont équipés de haut-parleurs mais aussi de capteurs intégrés capables de mesurer la force de l’athlète contre le patin à raison de 4.000 fois par seconde.
Le système de détection transmet instantanément les mesures de puissance à un ordinateur sur site afin que le juge puisse immédiatement identifier les faux départs.
World Athletics – la fédération sportive internationale chargée de régir les fédérations nationales d’athlétisme et d’organiser les compétitions internationales – fixe le temps réaction minimum à 100 millisecondes (soit un 1/10ème de seconde).
Toute réaction enregistrée en dessous de ce seuil est considérée comme anticipée et rend l’athlète coupable d’un faux départ.

Omega, pistolet de starter électronique

Toujours dans le domaine de la course à pieds, le traditionnel ruban tendu sur la ligne d’arrivée est depuis 1948 remplacé par des cellules photoélectriques qui émettent à la place des rayons de lumière.
Dès que le vainqueur franchit ces rayons, son temps est immédiatement enregistré. Aujourd’hui, Omega dispose de quatre cellules photoélectriques sur la ligne d’arrivée, toutes intégrées à une seule unité, pour détecter tous les mouvements du corps.

Spécialiste incontestable dans l’univers des montres de plongée, Omega mettait au point pour les épreuves de natation des JO de Mexico en 1968 les désormais célèbres plaques de touche positionnées aux deux extrémités d’un bassin.
À la fin d’une épreuve de natation, elles permettent aux nageurs d’arrêter la montre en exerçant une pression comprise entre 1,5 et 2,5kg.
Ainsi, la natation est depuis longtemps le seul sport dans lequel les sportifs arrêtent eux-mêmes leur chrono. C’est la façon la plus précise de mesurer le temps dans ce sport d’une grande complexité.

La natation aux JO Tokyo chronométrée par Omega

Citons enfin le Quantum Timer.
Les chronos mécaniques appartenant au passé, Omega compte les secondes sur son Quantum Timer avec une incroyable précision d’un millionième de seconde.
Entraîné par un micro cristal intégré, il est cent fois plus précis que les appareils précédents et, avec une variation maximale de seulement une seconde tous les dix millions de secondes, il est également cinq fois plus fiable.

Omega Quantum Timer - Jeux Olympiques

Pour les prochains Jeux Olympiques de Tokyo, Omega franchit pourtant une nouvelle étape dans l’univers de la précision ultime et du spectacle.

 

Quoi de neuf chez Omega pour Tokyo 2021 ?
Les JO comme vous ne les avez jamais suivis

Le chronographe étant une autre des spécialités incontestées d’Omega à laquelle on doit notamment la légendaire Speedmaster dont la manufacture a dévoilé il y a peu une nouvelle version plus résistante et précise que jamais, l’Omega Speedmaster Master Chronometer, la marque du Swatch Group innove pour ces Jeux Olympiques de Tokyo 2021.

Elle propose en effet de nouvelles technologies de positionnement et de détection des mouvements qui vont redéfinir notre compréhension du sport.

Omega - caméra photo-finish pour les JO

En matière d’athlétisme, les dossards des coureurs seront désormais équipés de détecteurs de mouvements interagissant avec de nombreux capteurs placés dans le stade et envoyant des informations cruciales à Omega.
Omega sera ainsi en mesure de fournir d’inédites données telles que le classement en temps réel (et pas seulement aux points de passage), la vitesse en temps réel, l’accélération et la décélération des coureurs ou encore la distance.
A l’occasion d’un 400 mètres, vous pourrez ainsi savoir précisément où se trouve chaque concurrent à chaque instant. Vous saurez également qui a le mieux accéléré au départ d’un 100 mètres ou quand le vainqueur a atteint sa vitesse maximale.
Vous pourrez même, dans un 10.000 mètres, connaître la distance entre les coureurs, savoir qui accélère… ou qui décélère !

Du côté du beach-volley, des caméras seront installées tout autour du terrain afin de capturer chaque instant de l’action.
Ces caméras pourront suivre le ballon et les joueurs pour transmettre des informations détaillées sur le match et la façon dont chaque point a été marqué.
Les données ainsi récoltées par Omega pourront par exemple indiquer la distance parcourue par chaque joueur, la vitesse des joueurs et du ballon, les techniques propres à chaque joueur dont le nombre de sauts et leur hauteur ou encore le type de tir (smash, blocage ou spike).

Omega dans les starting blocks pour les JO de Tokyo 2021

Dernier exemple avec la natation avec des innovations qui permettront de mesurer intégralement les performances des nageurs à l’aide de caméras disposées tout autour de la piscine afin de suivre les mouvements de chaque athlète.
Les données ainsi fournies par cette technologie de visualisation par ordinateur permettront à Omega d’afficher des informations telles que classement en temps réel (et pas seulement à chaque longueur), vitesse en temps réel, accélération, décélération, distance entre les nageurs ou encore nombre de mouvements.
Vous pourrez ainsi regarder un 200 mètres nage libre et connaître la position de chaque athlète dans le bassin. Ou un 100 mètres papillon et comparer le nombre de mouvements pour comprendre comment le vainqueur a gagné.
Vous pourrez aussi revenir sur les victoires les plus serrées et savoir qui a accéléré le plus vite dans les derniers mètres.

Il convient de préciser pour conclure que les possibilités offertes par les technologies de positionnement et de détection de mouvements, quasi infinies pour Omega, concerneront également le cyclisme sur route et sur piste (les vélos étant équipés de puces de détection de mouvements), la nage en eau libre (les athlètes portant des bracelets avec puce qui permettent de les localiser) ou encore au triathlon (les sportifs portant des balises qui permettent de les localiser).

Engagée aux côtés des Jeux Olympiques en tant que Chronométreur officiel jusqu’en 2032, nul doute qu’Omega poursuivra ses recherches en matière d’innovation afin de nous permettre de vivre, sur site ou devant notre téléviseur, un spectacle toujours plus palpitant porté par la magie du direct et des données en temps réel.

3 montres Omega pour les JO Tokyo 2021

Derniers articles Omega
La note de la rédaction
80.5 / 100

test Omega Seamaster Aqua Terra Petite Seconde : COUP DE COEUR

La note de la rédaction
81.5 / 100

test Omega Seamaster 300 Master Chronometer cadran bleu : SUBLIME

La note de la rédaction
80.5 / 100

test Omega Seamaster Aqua Terra Petite Seconde : COUP DE COEUR

La note de la rédaction
81.5 / 100

test Omega Seamaster 300 Master Chronometer cadran bleu : SUBLIME

LES MARQUES LES PLUS CONSULTÉES