Pays :

ACTUALITÉ Montres Klokers : le Retour

Lancée en 2014, Klokers a connu une ascension fulgurante grâce au design séduisant et original de ses montres. Pourtant, en 2019, elle cesse son activité. Elle revient aujourd’hui. Nos explications.

Montres Klokers : Grandeur (2014 – 2018)…

Créée à Annecy en 2013, Klokers voit concrètement le jour en 2014 en lançant un financement participatif sur Kickstarter destiné à financer la production de ses premiers modèles.

Le concept est dès le départ séduisant : les têtes de montres Klokers se fixent sur les bracelets et accessoires par un système de fixation breveté – baptisé clef Klokers – qui rend tous les produits de la marque indépendants, compatibles et interchangeables les uns avec les autres.
Les combinaisons qui en découlent – association des têtes de montres, bracelets, accessoires, matières, couleurs, etc. – et les possibilités de s’en servir – port au poignet, dans une poche, sur un bureau comme pendule de table – sont démultipliés et ludiques.

Le succès est immédiatement au rendez-vous, la levée de fonds atteignant 650.000 € qui correspondent à la production de quelque 3.200 montres !
L’aventure Klokers débute sous de bons auspices, la marque totalisant au plus haut de son activité environ 280 points de vente en France et à l’international et allant jusqu’à produire de l’ordre de 6 à 7.000 montres à quartz par an.

Montre Klokers : interchangeabilité

Montres Klokers : … et décadence (2018 – 2019)

Mais elle commet malheureusement quelques erreurs de jeunesse qui génèrent un très gros travail de SAV et des coûts d’entretien difficiles à supporter.

Les montres Klokers de cette ère pré-2020 ne sont en effet pas réparables en raison de leur conception même – un boîtier en polymère avec un habillage en acier – qui interdit l’ouverture du boîtier et donc sa réparation.
La rentabilité de l’entreprise s’en trouve fortement impactée, la situation débouchant sur une cessation d’activité effective au 2 juillet 2019.

Un nouveau pool d’investisseurs et d’entrepreneurs constitué autour d’une structure baptisée Kinaöök choisit de racheter Klokers au tribunal et de relancer la marque en tirant les enseignements de la première partie de l’aventure.
Il s’agit donc de capitaliser sur les acquis tout en ne commettant plus les mêmes erreurs.

Nicolas Boutherin, créateur du concept originel qui avait quitté Klokers avant sa déroute, rejoint la nouvelle équipe en tant que CEO et directeur artistique à la demande de Patrice Joubert, principal investisseur de la nouvelle structure.
Nouvelle collection Klokers : la Minimal

Klokers millésime 2020 : ce qui ne change pas

La question légitime que vous vous posez, que vous découvriez aujourd’hui Klokers ou que vous comptiez parmi les supporters de la première heure de la marque, est sans doute la suivante : qu’est-ce qui a changé chez Klokers ?
Je commence pourtant par ce qui ne change pas parce que ce sont ces points qui sont à l’origine du succès initial de la marque.

Les montres Klokers V.2 conservent avant tout leur design original et séduisant dépourvu d’aiguilles mais parées de 3 disques rotatifs.
L’heure se lit au niveau de l’index vertical situé à 12h sur le cadran : les heures sur le segment le plus excentré, les minutes sur le segment intermédiaire et les secondes sur le disque central.

L’offre de la marque de montres Swiss Made se compose aujourd’hui de deux collections.
D’un côté, la Klok-01 déclinée en deux lignes au diamètre de 44 millimètres : la Klokers Klok-01 Héritage (même design que le modèle original lancé à la création de la marque) et la Klokers Klok-01 Minimal qui vient tout juste de voir le jour et qui puise son inspiration dans les instruments photographiques – ce sont ces deux modèles que vous pouvez voir dans le diaporama de cet article.
De l’autre, Klokers propose la Klok-08 Sixties de 39 millimètres, réduction homothétique de la Klok-01 Héritage mais dotée de coloris différents.

La marque annonce d’autre part des nouveautés pour 2021 dont une montre tout à fait inédite et innovante au cours du premier trimestre de l’année prochaine.

Ce qui ne change pas non plus, c’est bien entendu le système de fixation unique et breveté par Klokers qui rend indépendants, compatibles et interchangeables tous les produits de la marque et qui vous permettent de créer et de choisir le look de votre montre ainsi que la manière de la porter : au poignet, dans la poche ou sur une table.

Ce qui ne change pas enfin, c’est la construction coplanaire des cadrans (à savoir 3 disques rotatifs positionnés sur le même niveau) – des cadrans dont la conception est confiée par Klokers à des non cadraniers.

La marque Klokers fait son retour en 2020

Klokers V.2 : une montée en gamme

Les montres Klokers de ce nouveau millésime affichent en revanche une montée en gamme par rapport aux modèles de la première ère.
Leur qualité de réalisation a en effet été optimisée avec des boîtiers désormais en acier massif (donc ouvrable et réparable en cas de SAV) ou encore des verres polymère dont la loupe est injectée dans la masse et non collée.

Parfaitement transparente d’ailleurs, Klokers précise que si ses boîtiers proviennent d’un fournisseur localisé en Asie, le mouvement (Ronda) et les autres composants des montres sont d’origine suisse.

Confiante dans ses nouveaux standards, Klokers offre enfin une garantie étendue de 2 à désormais 3 ans.

Cette nouvelle génération de montres bénéficiant d’une qualité de réalisation optimisée, la Klokers V.2 affiche des prix de vente qui ont logiquement été revus à la hausse.
Klokers conserve d’ailleurs à cet égard une autre de ses singularités puisque vous achetez d’un côté une tête de montre et de l’autre le ou les accessoire(s) que vous souhaitez.

Ainsi, les Klok-01 sont disponibles à partir de 525 € et comptez 485 € pour une Klok-08 Sixties (sauf revêtement spécifique).
Il vous faudra ensuite y ajouter de 75 à 105 € pour un bracelet (cuir, alacantra, NATO ou acier maille milanaise) ou encore par exemple 75 € pour un joli étui qui sert à la fois de transport et de support sur un bureau.

Bref, Klokers semble avoir tiré les leçons de son passé et avoir intelligemment fourbi ses armes pour envisager sereinement l’avenir.
J’espère vous en dire prochainement d’avantage en vous proposant un Test d’une montre Klokers.

Une affaire à suivre sur The Watch Observer bien sûr.
Alors stay tuned!

Les montres Klokers se relancent en 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *