Pays :

ACTUALITÉ Montblanc Villeret Tourbillon Cylindrique Geosphères Vasco da Gama

Proposant une combinaison inédite entre un tourbillon cylindrique et un triple affichage unique des fuseaux horaires, cette montre signée Montblanc dévoilée au SIHH 2015 mérite le détour. Découverte.

Diaporama = 7 photos

L’exaltation liée au SIHH et à BaselWorld passée, la digestion de l’ensemble des nouveautés dévoilées lors de ces deux grand-messes incontournables de l’horlogerie mondiale peut s’effectuer dans le calme.
C’est ainsi que certaines pièces se détachent du flot des nouvelles créations horlogères présentées au cours de ce premier trimestre 2015.

Au rang de celles-ci figure cette Villeret Tourbillon Cylindrique Geosphères Vasco da Gama signée Montblanc.

Si son nom à rallonge est inversement proportionnelle à sa production particulièrement confidentielle (18 exemplaires seulement), c’est parce que cette montre classique par sa forme mais contemporaine par sa conception propose une combinaison inédite entre un tourbillon cylindrique et un triple affichage unique des fuseaux horaires.

Petit retour en arrière : le 8 juillet 1497, Vasco da Gama quitte le port de Restelo (Lisbonne) à bord du São Gabriel afin de rejoindre les côtes indiennes par le sud.
Le 20 mai 1498, il atteint l’Inde près de Calicut, sur la côte de Malabar.
Il repart en direction du Portugal le 8 octobre 1498 avec dans ses cales une généreuse cargaison d’épices précieuses.
Il arrivera le 9 septembre 1499 à Lisbonne, célébré pour être parvenu à construire un pont entre l’hémisphère nord et l’hémisphère sud.

Cette montre signée Montblanc, destinée aux riches voyageurs, offre un spectacle unique tout en relief grâce à un cadran construit en plusieurs parties et sur plusieurs niveaux.

C’est cet exploit auquel la maison Montblanc rend hommage avec cette Villeret Tourbillon Geosphères qui relie, elle aussi, les deux hémisphères avec pour théâtre une montre de luxe.

Cette pièce exceptionnelle se distingue tout d’abord par son cadran tridimensionnel qu’abrite un boîtier en or rouge 18ct aux mensurations viriles : 47mm de diamètre et de 15,38mm d’épaisseur.

Il dévoile des fonctions dont la combinaison est inédite : un triple affichage des fuseaux horaires avec l’heure locale en heures et en minutes ; l’affichage continu de l’heure de référence (à 6h), réglable indépendamment et présenté par une rose des vents sur 12h en trois dimensions ; et pour finir deux globes affichant les 24 fuseaux horaires du monde dans les hémisphères nord et sud, ainsi que le passage des jours et des nuits.

Ces deux hémisphères, ornés de gravures et de peintures miniatures en relief reproduisant les contours des continents, leurs frontières et les océans qui les séparent, offrent au quotidien à son propriétaire un spectacle extraordinaire.
A noter que les deux globes fixés au mouvement restent parfaitement immobiles alors que les deux disques servant à l’affichage 24h des heures du monde et du jour/nuit effectuent un tour complet en un jour.

Le disque de l’hémisphère nord tourne dans le sens des aiguilles d’une montre tandis que son pendant de l’hémisphère sud évolue en sens antihoraire.
Cet agencement permet au porteur de la montre de visualiser, tout au long de la journée, les moitiés du globe éclairées par le soleil et celles qui n’y sont pas exposées.

En voyage, l’utilisateur peut lire l’heure locale à l’aide des aiguilles centrales des heures et des minutes, vérifier l’heure de référence à 6h et connaître l’heure dans toutes les parties du monde grâce aux deux disques 24h entourant les globes.

Le cadran de la Villeret Tourbillon Cylindrique Geosphères Vasco da Gama affiche deux hémisphères ornés de gravures et de peintures miniatures en relief reproduisant les contours des continents, leurs frontières et les océans qui les séparent.

Pour ce qui est de l’heure de référence, les designers de chez Montblanc ont opté pour une rose des vents qui se compose d’une aiguille en forme de Fleur-de-Lys et de quatre parties, chacune entièrement réalisée et décorée à la main.
Celle-ci trouve son inspiration dans la gigantesque rose des vents en marbre que l’on peut admirer au pied du Padrão dos Descobrimentos, le monument érigé en hommage aux explorateurs portugais dans le quartier de Belém, à Lisbonne.

Enfin, pour motoriser la Villeret Tourbillon Cylindrique Geosphères Vasco da Gama, la manufacture Montblanc, anciennement Minerva,
a choisi le calibre de manufacture MB M68.40.
Au programme de ce mouvement mécanique à remontage manuel, 281 composants dont 91 dédiés au tourbillon à spiral cylindrique.

Considéré comme étant le summum des spiraux,
le spiral cylindrique est, comme le spiral conventionnel, un très fin ressort en métal flexueux.
Cependant, au lieu que les spires se contractent et se détendent l’une à côté de l’autre, sur un même plan, en faisant augmenter la distance d’un centre commun aux spires, on trouve dans le spiral cylindrique des spires qui ont un diamètre de tension identique et sont superposées.

En conséquence, le centre de gravité perd son excentrisme, un aspect qui a toujours été considéré comme un point faible des spiraux.

La Manufacture Montblanc à Villeret va même au-delà du simple spiral cylindrique en l’équipant de deux courbes terminales Phillips.
La courbure vers le haut de chacune des extrémités du spiral améliore considérablement la régularité de sa respiration et réduit d’autant l’erreur d’isochronisme.
Montblanc assure ainsi à sa montre une marche extrêmement précise.

Affichée au prix public de 270.000 €, la Villeret Tourbillon Cylindrique Geosphères Vasco da Gama fera le bonheur des riches voyageurs qui sauront en apprécier aussi bien le spectacle que les fonctions utiles.

Caractéristiques techniques et prix de vente :
Montblanc Collection Villeret Tourbillon Cylindrique Geosphères Vasco da Gama
– Réf. 111675 / Edition limitée à 18 exemplaires
– Boîtier en rouge 18K
– Dimensions = 47mm (Ø) x 15,38mm (épaisseur)
– Verre saphir bombé inrayable antireflets double face
– Fond en or rouge 18 K (5N), avec noms des 24 villes des deux hémisphères gravés et ouverture
  en verre saphir
– Cadran en or 18 K, guilloché main de type vague autour de la cage du tourbillon et grainé sur
  la partie inférieure du cadran
– Affichages = heure locale (heures et minutes au centre) ; heure de référence (aiguille des heures
  à 6h) ; heure universelle (fuseaux horaires sur 24h avec jour/nuit pour les hémisphères nord
  et sud)
– Calibre Manufacture Montblanc MB M68.40 (remontage manuel) = 18.000 alt/h – 48h de réserve
  de marche – tourbillon une minute avec spiral cylindrique
– Bracelet en cuir d’alligator noir cousu main avec doublure en alligator
– Boucle déployante en or rouge 18 K (5N)
– Étanchéité = 30m
Prix public France = 270.000 €

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LES MARQUES LES PLUS CONSULTÉES