Pays :

ACTUALITÉ Lange & Söhne Zeitwerk Decimal Strike : Haute Horlogerie disruptive

Rivalisant de prouesses techniques et esthétiques, Lange & Söhne nous a livré un SIHH destiné, comme toujours, aux amateurs de Haute Horlogerie - ainsi qu'en témoigne cette Zeitwerk Decimal Strike.

Diaporama = 5 photos exclusives
+ explorez les collections et les prix 2017 des montres Lange & Söhne neuves

S’il est une maison dont on peut dire qu’elle n’a de cesse de se challenger, c’est probablement la manufacture saxonne A. Lange & Söhne.
Ses équipes donnent en effet le sentiment chaque année, lorsque les nouveautés sont dévoilées à Genève, d’avoir tout mis en œuvre pour se surpasser, tant esthétiquement que mécaniquement.

C’est ainsi que les mouvements embarqués dans les modèles de la filiale du Groupe Richemont totalisent parfois un nombre de composants vertigineux – par exemple 684 composants pour le calibre L133.1 du Tourbograph Perpétuel Pour le Mérite – ou affichent des réserve de marche d’une durée hors norme – 744 heures pour la Lange 31 présentée cette année.

Enfin, si Lange & Söhne excelle dans le registre de la montre classique et épurée, elle impressionne également (surtout ?) dans celui de la montre à complication.
C’est le cas de cette Zeitwerk Decimal Strike dévoilée lors du SIHH 2017.

Côté cadran, la Zeitwerk Decimal Strike affiche deux marteaux - celui de gauche signale chaque heure pleine en faisant entendre une fois un son grave ; celui de droite sonne une note aiguë toutes les dix minutes, au début de chaque intervalle.

Bref retour en arrière.
Lors du SIHH 2009, la manufacture saxonne dévoile un modèle qui fait sensation : la Zeitwerk.
Cette montre 100% mécanique remplace en effet les aiguilles des heures et minutes par deux guichets de chiffres sautants de grande taille – les heures à 9h et les minutes à 3h -, ne laissant subsister sur son cadran que deux petites aiguilles : l’une à 12h pour l’indication du niveau de la réserve de marche et l’autre à 6h pour la petite seconde.
Un choix parfaitement inattendu chez Lange & Söhne qui n’aurait en revanche pas surpris s’il venait d’Urwerk notamment.

Cette montre mécanique à affichage digital était rejointe plus tard par les versions Zeitwerk Répétition à Minutes et Zeitwerk Striking Time.
Adoptant elle aussi un système d’indication acoustique de l’heure, cette nouvelle Zeitwerk Decimal Strike dévoilée au dernier SIHH vient ainsi rejoindre ce duo de montres à sonnerie haut de gamme.

Cette nouveauté est pourvue de deux timbres de hauteur différente qui marquent les heures pleines et les intervalles de dix minutes – une sonnerie que vous pouvez heureusement désactiver – la nuit par exemple – en actionnant le poussoir à 4h.

Côté cadran, la Zeitwerk Decimal Strike affiche deux marteaux – celui de gauche signale chaque heure pleine en faisant entendre une fois un son grave ; celui de droite sonne une note aiguë toutes les dix minutes, au début de chaque intervalle.

La difficulté réside ici dans le déplacement précis et rapide des disques des heures et des minutes, le challenge étant relevé grâce à la mise au point par Lange & Söhne (accompagnée d'une demande de brevet) d'un échappement à force constante - logé entre la roue du barillet et le balancier  - qui va fournir l'énergie nécessaire.

La difficulté réside ici dans le déplacement précis et rapide des disques des heures (1 disque) et des minutes (2 disques), l’exercice étant hautement périlleux au passage des heures pleines puisque le mécanisme doit entrainer simultanément et de manière parfaitement synchronisée les 3 disques.
Lange & Söhne relève le challenge grâce à la mise au point (accompagnée d’une demande de brevet) d’un échappement à force constante – logé entre la roue du barillet et le balancier  – qui va fournir l’énergie nécessaire.

A l’appui de cette mécanique de précision innovante, Lange & Söhne propose un boîtier en or miel – un matériau exclusif à la manufacture – de 44,2mm de diamètre sur seulement 13,1mm d’épaisseur.

Notre avis ?

Editée à seulement 100 exemplaires, la Zeitwerk Decimal Strike de Lange & Söhne joue pleinement sur le registre des contrastes pour nous livrer une montre à la fois ultra classique (dans sa conception), technologiquement aboutie et… très décalée au sein du catalogue de la manufacture.
Habillée d’un boîtier masculin à la teinte douce et chaleureuse, la Zeitwerk Decimal Strike est une montre de véritable collectionneur.

Caractéristiques techniques et Prix de vente :
A. Lange & Söhne Zeitwerk Decimal Strike
– Réf. 143.050 – Série limitée à 100 ex.
– Boîtier en or miel
– Dimensions = 44,2mm (Ø) x 13,1mm (épaisseur)
– Glace et fond en verre saphir
– Cadran en argent massif, argenté – Aiguilles en or miel
– Fonctions = heures, minutes, petite seconde avec arrêt secondes ; indicateur de réserve de marche AUF/AB ; signal acoustique toutes les 10 minutes et toutes les heures pleines
– Calibre L043.7 de manufacture Lange – remontage manuel – réglé en 5 positions – coq de balancier gravé à la main – 528 composants – 78 coussinets rubis – 2 chatons en or vissés – 18.000 A/h – 36h de réserve de marche – Dimensions du mouvement = 36mm Ø x 10mm (épaisseur)
– Bracelet en cuir d’alligator cousu main, brun foncé
– Boucle à ardillon en or miel
Prix de vente = 121.000 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LES MARQUES LES PLUS CONSULTÉES