TAG Heuer Monaco 1969-1979 : un cinquantenaire en cinq chronographes

Par Pierre Gisclard, le 29 mai 2019
Si, en 1969, la Heuer Monaco bouleverse les codes de la montre-chronographe, elle est aujourd’hui devenue une icône. Découvrez la 1ère version anniversaire de cette légendaire montre de pilote auto. Partager cette Actualité

Diaporama = 4 photos Live + 2 visuels presse

Si le chronographe, véritable montre-instrument à ses débuts, a d'abord eu pour vocation de permettre le calcul des temps courts et le chronométrage de performances en tout genre, l'apparition ultérieure d'outils de mesure électroniques l'a relégué aujourd’hui au rang d'objet de collection.
En effet, qui d’entre vous se sert encore aujourd’hui d’un chronographe autrement que pour calculer le temps de cuisson d’un œuf à la coque ? Et encore : c’est le meilleur moyen, faute de sonnerie, d’outrepasser les quatre minutes requises et d’obtenir un œuf dur…

Ceci n’enlève cependant rien à l’attrait esthétique qu’exercent toujours les chronos sur la clientèle masculine.
Sans doute pour les mêmes raisons que celles qui expliquent le succès des montres d’aviateur ou des montres de plongée : la part de rêve qui leur est associée.

Si le chronographe a perdu sa vocation utilitaire originelle, supplanté aujourd’hui par les outils de mesure électroniques, il conserve plus que jamais son attrait auprès des amateurs de montres, l’Heuer Monaco et ses descendantes occupant une place de choix parmi les chronos légendaires. TAG Heuer en célèbre cette année le cinquantenaire.

Ainsi, cette typologie de montres mécaniques a donné naissance à de véritables icônes.
On pense bien entendu au Cosmograph Daytona de Rolex (explorez les collections et prix Rolex actuels), à l’Omega Speedmaster mais également et avant tout à Heuer, véritable champion en la matière.

C’est en effet à cette dernière prestigieuse maison, devenue aujourd’hui TAG Heuer, que les amateurs de montres de coureurs automobiles doivent des modèles tels que l’Autavia, la Camarro, la Carerra et, bien entendu, la Monaco.

Lorsqu’elle est présentée en 1969 sous la référence 1133B, la Monaco crée la surprise en bouleversant les codes esthétiques des chronographes du moment, son design atypique ne laissant pas augurer de la dimension légendaire que le modèle revêt aujourd’hui.
L’année 1971 notamment va la rendre célèbre en étant portée par l'acteur Steve McQueen dans le film Le Mans.

Si l’année 2019 marque les 50 ans de la Monaco, les collectionneurs ont été surpris de ne voir apparaître à Baseworld aucune édition anniversaire, TAG Heuer se concentrant sur le lancement de l’Autavia Isograph.
Il aura ainsi fallu un peu de patience pour découvrir ce premier modèle commémoratif baptisé Monaco 1969 - 1979 Edition Limitée.

Pourquoi premier ?
Parce que TAG Heuer a choisi de célébrer ce cinquantenaire en créant cinq Monaco différentes dont les lancements seront égrenés tout au long de l’année, chacun d’entre eux étant inspiré de la tendance, des couleurs et des styles qui ont marqué chaque décennie pendant les 50 ans d’histoire de cet incontournable chrono.

TAG Heuer a choisi de célébrer le cinquantenaire de la légendaire Monaco en créant cinq modèles différents dont les lancements seront égrenés tout au long de l’année, chacun d’entre eux étant inspiré de la tendance, des couleurs et des styles qui ont marqué chaque décennie pendant les 50 ans d’histoire de cet incontournable chrono. Ci-dessus la 1ère des 5.

Cette première édition, dont il ne sera produit que 169 exemplaires, se présente sur une boîte acier de 39mm de côté, la carrure portant à 9h la couronne de remontoir quand le flanc gauche affiche les poussoirs contrôlant la fonction chronographe.

Jusque-là, rien de révolutionnaire, la maison helvétique reprenant les caractéristiques notamment de la très belle Monaco Steve McQueen Calibre 11, elle-même directement inspirée du modèle de 1969.

C’est également le même mouvement que TAG Heuer a choisi pour l’animer : une base Sellita SW300 à laquelle la marque adjoint un module chronographe de chez Dubois-Dépraz, l’ensemble étant baptisé Calibre 11.

C’est en revanche côté cadran que la Monaco 1969 - 1979 Edition Limitée diffère de ses aînées.
TAG Heuer opte en effet pour un cadran vert décoré d’un motif Côtes de Genève et ponctué de deux compteurs gris soleillé. Quelques discrètes touches de couleur marron et orange viennent égayer ce visage aux tonalités très seventies.

TAG Heuer complète l’ensemble en habillant cette Monaco 1969 - 1979 Edition Limitée d’un bracelet en cuir de veau marron à l’aspect vieilli.

Mon avis :

Si cette Monaco conserve les attributs identitaires du modèle de 1969 - c’est un parti-pris de TAG Heuer qui aurait pu à l’inverse opter pour une Monaco révolutionnaire -, il affiche un magnifique cadran aux tonalités inédites, sa surface verte ornée de Côtes de Genève captant admirablement la lumière. Vivement la suite !

Si l’absence de Monaco à Bâle n’a pas manqué de surprendre la communauté des amateurs - c’est le moins que l’on puisse dire -, TAG Heuer rattrape le coup avec non pas un mais cinq modèles qui vont célébrer tout au long de l’année le cinquantenaire de cet incontournable chronographe.
L’idée de s’inspirer des tendances de chacune des cinq décennies est d’autre part astucieuse - sous réserve d’en voir la mise en œuvre sur les prochaines éditions limitées, bien entendu.

En attendant les suivantes, je trouve ce premier opus de la saga très séduisant.

S’il conserve les attributs identitaires de la Monaco - c’est un parti-pris de TAG Heuer qui aurait pu à l’inverse opter pour une Monaco révolutionnaire -, il affiche un magnifique cadran aux tonalités inédites.
Sa surface verte ornée de Côtes de Genève capte admirablement la lumière, passant ainsi d’un vert sombre à une surface lumineuse tout en relief pour un rendu de toute beauté.

L’association avec ce bracelet vintage brun vient par ailleurs renforcer le look seventies du modèle dont les 169 exemplaires devraient vite trouver preneurs.

La suite de cette saga TAG Heuer consacrée aux 50 ans de la Monaco très bientôt sur The Watch Observer.
Alors stay tuned !

Caractéristiques techniques et Prix de vente :
TAG Heuer Monaco 1969 - 1979 Edition Limitée
- Série limitée à 169 exemplaires
- Réf. : CAW211V.FC6466
- Boîte carré de 39mm de côté en acier
- Verre saphir bombé antireflets
- Fond de boîtier en acier avec les mentions 1969-1979 Special Edition et One of 169
- Etanchéité = 100m
- Cadran vert avec finition côtes de Genève, petits compteurs plaqués or avec effet rayonnant noir, index polis et facettés, touches de marron et de jaune sur les aiguilles et les index
- Calibre 11 - mouvement chronographe automatique (base Sellita SW30 avec module chrono Dubois-Dépraz) - 40h de réserve de marche - diamètre m= 30mm - 59 rubis - fréquence du balancier = 28.800 alt/h (4Hz)
- Bracelet en cuir de veau marron - boucle déployante en acier inoxydable poli
- Prix de vente = 5.950 €