Sébastien Perret - Mido Watch Design Contest : une compétition rondement menée

Par Pierre Gisclard, le 27 octobre 2015
Alors que Sébastien Perret vient de remporter le 15 octobre dernier le Mido Watch Design Contest, nous vous proposons de revenir sur une victoire qui, si elle est méritée, n'est pas liée au hasard ! Partager cette Actualité

Diaporama = 25 photos de la montre et de la cérémonie
+ profitez-en pour explorer les collections et les prix Mido

Le 15 octobre dernier, en direct de Shanghai, nous vous communiquions le nom de l'heureux gagnant du Mido Watch Design Contest que venait de livrer Franz Linder, CEO des montres Mido, au cours d'une cérémonie tenue au sein du magnifique Swatch Art Peace Hotel.

Sébastien Perret et son agence de design Etude de Style remportent le Mido Watch Design Contest grâce à une démarche intelligente et pragmatique. Ci-dessus le designer lors de l'interview qu'il nous a accordée à Shanghai au lendemain de sa victoire.

C'est en effet le suisse Sébastien Perret, fondateur de l’agence de design Etude de Style (Neuchâtel) qui a eu l'honneur d'être choisi par les presque 100.000 internautes qui se sont exprimés sur les 3 projets de montres soumis à leurs suffrages.

Pour rappel, cet original concours consistait à mettre en compétition trois designers horlogers chargés de produire un prototype de montre directement inspiré de la célèbre tour de l'horloge du Palais de Westminster à Londres, la Tour Elizabeth, plus connue du grand public sous le nom de Big Ben.

Les trois designers horlogers sélectionnés, Eric Giroud, Sébastien Peret et Lorenzo Vallone, dont la feuille de route était simple - proposer une montre automatique en partant d'un Calibre 80 et respecter un prix maximum de 1.500 CHF - ont ainsi dévoilé leur projet respectif le 30 juillet dernier - à découvrir ICI.

Les trois projets ont ensuite été soumis pendant deux mois au vote des internautes - et des clients comme ce fut le cas chez Bucherer Paris - qui ont tranché en faveur du modèle imaginé par Sébastien Perret.

Si certaines marques de montres cherchent à s'entourer d'ambassadeurs, ce n'est pas le cas de Mido, comme aime à le rappeler Franz Linder.

La filiale du Swatch Group - aux côtés de marques telles qu'Omega (explorez les collections et les prix Omega), Tissot ou encore Breguet - a adopté depuis longtemps une démarche différente (et différenciante) en s'inspirant de l'architecture dont elle partage les valeurs : montres au design intemporel, conception sérieuse, fiabilité...

Un choix de Mido et de son CEO qui explique en partie la victoire de Sébastien Perret, le designer horloger considérant lui-même l'architecture comme une véritable source d'inspiration dans son travail au quotidien.

Partant du principe qu'il ne s'agissait pas de produire une concept watch mais bien une montre fonctionnelle et portable au quotidien, l'équipe a d’abord commencé par regarder de près le célèbre monument londonien et sa multitude de détails pour ensuite s'en éloigner et découvrir une silhouette imposante, monolithique et élancée.

Sébastien Perret et ses équipes ont d'ailleurs abordé cette compétition avec une intelligence et un pragmatisme qui démontrent leur professionnalisme.

Partant du principe qu'il ne s'agissait pas pour eux de produire une concept watch mais bien une montre fonctionnelle et portable au quotidien, l'équipe a d’abord commencé par regarder de près le célèbre monument londonien avec ses quatre cadrans et sa multitude de détails.

Elle a dans un deuxième temps choisi de s’en éloigner pour découvrir une silhouette imposante, monolithique et élancée.

Le designer est parvenu à épurer le style néo-gothique du monument et a réussi à résoudre la quadrature du cercle en faisant transparaître le carré dans le rond - tel était le thème que s'étaient imposés Sébastien Perret et son équipe.

Résultat ? Une Mido Big Ben parfaitement en ligne avec l'ADN Mido, comme nous l'a confirmé avec satisfaction Franz Linder, mais également une montre qui a su capturer l'esprit du célèbre monument d'après Esa Mohamed, architecte et Président de l’Union Internationale des Architectes / UIA, partenaire de Mido et membre du jury du Mido Watch Design Contest.

 

D'ailleurs, et cela confirme le sérieux de la démarche entreprise par Sébastien Perret - et un sens aiguisé des affaires -, l'équipe a rendu sa copie Mido Big Ben en l'accompagnant de 12 à 15 propositions de déclinaisons du modèle : montres femmes, hommes, agrémentées de différentes complications et réalisées dans différents matériaux...

Bref, de quoi constituer une collection à part entière !

Satisfaites du succès rencontré par cet inédit concours de design horloger, les équipes Mido, dirigées par Franz Linder, son CEO (ci-dessus), ne se reposent pas pour autant sur leurs lauriers. En ligne de mire BaselWorld 2016 bien entendu mais également 2018, année du centenaire de la marque suisse !

Mais avant cette hypothétique nouvelle collection, Sébastien Perret et son agence s'attaquent désormais à la réalisation des plans pour l'industrialisation de la montre, le modèle finalisé qui donnera lieu à une série limitée de 500 pièces devant être présenté à l'occasion de BaselWorld 2016 - une Mido Big Ben dont vous découvrirez dans les meilleurs délais les photos sur The Watch Observer !

Quant à Mido, ses liens étroits avec l'architecture devraient, outre cette série Big Ben, donner lieu à un modèle emblématique d'ici 2018 nous a confié son CEO Franz Linder, la marque suisse célébrant dans 3 ans son centenaire.
Une affaire également à suivre sur The Watch Observer !

En attendant, vous pouvez retrouver un grand nombre de références du catalogue Mido notamment chez Bucherer Paris, distributeur agréé de la marque.
Vous y découvrirez des montres automatiques associant bienfacture, fiabilité, designs classiques et intemporels mais originaux à un rapport qualité / prix particulièrement attractif.