Rolex Submariner 6536 Joyeria Riviera : histoire d'un collector

Par Pierre Gisclard, le 25 septembre 2015
Certaines montres, au-delà de leur esthétique et de leur cote, bénéficient d'une histoire qui les rend uniques. C'est le cas de cette Submariner 6536 qui vient de ressurgir du passé après 50 ans. Partager cette Actualité

Diaporama = 3 photos
+ Explorez le catalogue et les prix du neuf Rolex

Si les montres pouvaient parler, elles nous raconteraient ce qu'elles ont vécu avant d'atterrir à notre poignet, nous laissant très probablement dans certains cas songeurs.

Et s'il y a une histoire dont on aimerait connaître tous les détails, c'est bien celle de cette Rolex Submariner 6536 co-signée Joyeria Riviera qui vient de refaire surface aux USA après une disparition longue de plus 50 ans.

L'aventure débute en 1943 à La Havane quand Don Julio Abislaiman et ses deux fils lancent Joyería Riviera, une immense boutique proposant aussi bien des montres de luxe que de la haute joaillerie.
Le prestigieux magasin est notamment distributeur Rolex, affichant dans ses vitrines les modèles de l'époque - Submariner, Datejust et autres GMT-Master - et allant même jusqu'à co-signer certains modèles comme le faisait par exemple Tiffany's.

Les hasards de la vie d'un collectionneur de montres réservent parfois de bien belles surprises, à l'instar de cette Rolex Submariner 6536 qui remonte à la surface après avoir disparu plus de 50 ans. Un vrai collector !

Alors que l'affaire familiale se porte bien, la révolution cubaine menée par Fidel Castro contraint les Abislaiman a fermé boutique et à s'exiler à Porto Rico.

Sortie des ateliers Rolex en 1955, cette Rolex Submariner 6536 co-signée Joyería Riviera vient donc de réapparaître.
La 6536, modèle mythique porté par James Bond et très prisé des collectionneurs, se caractérise notamment par l'absence de protège-couronne et par un diamètre réduit (37mm) par rapport aux Submariner contemporaines.

Si cette référence est relativement rare sur le marché de l'occasion, elle n'en est pas pour autant introuvable.
La preuve : le site Chrono24 en propose actuellement 7 à la vente (dont l'une est réservée) avec des prix s'échelonnant de 15.000 à 24.900 €.

Bien que l'histoire ne nous dise pas combien son propriétaire actuel, Paul Altieri, a déboursé pour acquérir cette Rolex Submariner 6536 co-signée Joyería Riviera, on peut cependant imaginé qu'il a payé le prix fort dans la mesure où le modèle affiche non seulement un état de conservation exceptionnel mais qu'il a en plus quitté Cuba avec ses papiers d'origine...
En d'autres termes, une histoire à faire pâlir les collectionneurs !

Pour tout savoir de cette histoire, rendez-vous chez notre partenaire Le Point Montres ICI.