Rolex Jean-Claude Killy 6236 Dato Compax : adjugé vendu !

Par Nicolas Doreau, le 23 novembre 2018
C'est une nouvelle fois sous le marteau d'Aurel Bacs, de Phillips, in Association with Bacs & Russo, qu'une rare et très belle Rolex a trouvé preneur à l'occasion de The Geneva Watch Auction: Eight. Partager cette Actualité

Diaporama = 4 photos presse - Crédit : Phillips

Le 14 novembre dernier se tenait la très attendue vente aux enchères organisée par Phillips, in Association with Bacs & Russo : The Geneva Watch Auction: Eight.
Les habituées des ventes aux enchères y étaient bien entendu représentées : Rolex (explorez les collections de montres Rolex) avec notamment un grand nombre de Cosmograph Daytona, Patek Philippe, Audemars Piguet, Omega avec en particulier quelques superbes Seamaster et Speedmaster ou encore IWC.

Parmi la bagatelle de 222 lots dont 214 ont trouvé preneur, la vente genevoise proposait un grand nombre de très belles pièces capables de faire rêver les collectionneurs que nous sommes.
Pourquoi rêver ?
Parce que comme de coutume, les prix ont chauffé et des records ont été battus, mettant ces lots hors de portée de la plupart d'entre nous.

Mais quitte à rêver, autant le faire jusqu'au bout en dévoilant l'une des plus intéressantes pièces de cette vente : une Rolex Oyster Chronograph Antimagnetic Jean-Claude Killy référence 6236.

Si cette Rolex 6236 puise ses origines dans le premier triple calendrier produit par Rolex en 1947, la référence 4767 baptisée Dato-Compax, elle doit en revanche son surnom de 'Jean-Claude Killy' au champion de ski français éponyme vu à plusieurs reprises avec ce chrono au poignet.

Datée de 1960, ce somptueux chronographe en acier de 36mm de diamètre pourrait presqu'être considéré comme une exception dans l'histoire de la manufacture Genevoise.

En effet, la philosophie qui préside depuis le début à la conception des montres Rolex est guidée par une volonté de créer des montres robustes et précises à vocation professionnelle.
C'est la raison pour laquelle les montres Rolex ne sont depuis les origines de la marque (1905) qu'équipées de complications utiles à l'instar de l'affichage de la date et du jour ou de la fonction chrono.

C'est également la raison pour laquelle cette Rolex Oyster Chronograph Antimagnetic Jean-Claude Killy référence 6236 pourrait paraître atypique dans l'histoire de la marque à la couronne - à ceci prêt que la présence d'un calendrier annuel (et d'un chronographe) demeure une complication utile au quotidien.

Ce qui caractérise par ailleurs le modèle vendu par Phillips, in Association with Bacs & Russo lors de la vente The Geneva Watch Auction: Eight, c'est son état de conservation exceptionnel eu égard à son vénérable âge.

Si cette Rolex 6236 puise ses origines dans le premier triple calendrier produit par Rolex en 1947, la référence 4767 baptisée Dato-Compax, elle doit en revanche son surnom de Jean-Claude Killy au champion de ski éponyme vu à plusieurs reprises avec ce chrono au poignet.

Anciennement propriété de Gordon Bethune, CEO de la compagnie Continental Airlines de 1994 à 2004, cette Rolex Oyster Chronograph Antimagnetic Jean-Claude Killy référence 6236 avait été estimée entre 264.000 et 528.000 € par les experts de Phillips, in Association with Bacs & Russo.

Elle a in fine été adjugée CHF 702,500 soit environ 620.000 €, une coquette somme qui bat ainsi le record pour une Rolex 6236.

Pour finir, un autre petit chiffre qui fait tourner la tête : The Geneva Watch Auction: Eight a totalisé 18.741.044 € de ventes...