Rolex Daytona 6265 The Unicorn or blanc : vers un nouveau record de prix ?

Par Pierre Gisclard, le 13 mars 2018
A l'occasion de la vente aux enchères Daytona Ultimatum (12 mai 2018), Phillips en association avec Bacs & Russo mettent en vente une pièce rarissime : une Rolex Daytona 6265 The Unicorn en or blanc. Partager cette Actualité

Diaporama = 5 photos presse - Crédit : Phillips

Vous attendez fébrilement que Rolex dévoile cette année à Bâle votre graal horloger ?
C'est une éventualité à ne pas écarter et dont vous aurez confirmation dès la semaine prochaine en suivant dès à présent ce lien : Bâle 2018 Live : toutes les nouveautés (photos, prix, actualités...).

En attendant, Phillips en association avec Bacs & Russo mettent aux enchères l'un des chronographes Rolex les plus rares du marché : un Daytona réf. 6265 en or blanc également connu sous le nom de The Unicorn.
Pourquoi un tel surnom ? En raison de son côté exceptionnel et inclassable.
Propriété du célèbre collectionneur et auteur de plusieurs ouvrages sur les montres John Goldberger, cette pièce sera vendue au profit de la fondation Children Action dans le cadre de la vente Daytona Ultimatum - une vente thématique qui proposera aux enchères 32 des plus rares et recherchés Daytona qui soient.
Ce Daytona The Unicorn ref. 6265, seul Daytona vintage en or blanc connu et a priori pièce unique (en tout cas la seule répertoriée à ce jour), sera le chef de file de cette vente incroyable.

Jusqu'à la découverte de cette pièce, il était acquis dans l'esprit des amateurs et autres spécialistes de la marque que Rolex n'avait produit de Daytona à remontage manuel qu'en acier ou or jaune (18 carats en général mais avec quelques exceptions en or jaune 14 carats pour le marché américain). Et bien tel n'est pas le cas, de toute évidence !

En effet, jusqu'à la découverte de cette pièce, il était acquis dans l'esprit des amateurs et autres spécialistes de la marque que Rolex n'avait produit de Daytona à remontage manuel qu'en acier ou or jaune (18 carats en général mais avec quelques exceptions en or jaune 14 carats pour le marché américain).
Et bien tel n'est pas le cas, de toute évidence !

Produit à la demande d'un distributeur allemand pour l'un de ses clients influents, ce Dayto aurait été produit en 1970 et livré en 1971.
Non content de proposer un boîtier en or blanc, il se pare d'un cadran noir sigma ponctué d'index en or blanc.

Vous vous en doutez sans doute : le bracelet (en or blanc) qui l'habille n'est pas le bracelet original livré au distributeur allemand.
C'est un bracelet de substitution ajouté par Goldberger et provenant d'une Rolex Oyster Date réf. 1507 datant de la même période que la tête de montre.

Autre point à signaler qu'il convient de savoir si vous souhaitez enchérir le 12 mai prochain : la couronne de remontoir de ce Daytona or blanc ainsi que les poussoirs de chronographe sont en acier.

Enfin, répétons-le si vous souhaitez enchérir le 12 mai prochain : les bénéfices de cette vente iront au profit d'une fondation d'aide à l'enfance.

Ah, un détail !
Son prix estimé : plus de 3 millions de Francs Suisses...
Et si c'était lui, votre graal horloger ?
Pour les autres : découvrez les collections et les prix Rolex 2018 des montres neuves.

Et pensez à nous rejoindre sur Instagram pour toujours plus de photos Live !