RJ Romain Jerome Arraw 6919 (SIHH 2019) : avis, prix, photos

Par Olivier Müller, le 5 février 2019
RJ dévoile une pièce pour les 50 ans de l’alunissage d’Apollo 11, le 20 juillet 1969, avec une interprétation nouvelle de la phase de Lune, griffe d’un nouveau Directeur Technique fraîchement arrivé. Partager cette Actualité

Diaporama = 6 photos presse

L’année 2019 sera propice à de multiples interprétations lunaires de l’horlogerie, chacune célébrant à sa manière les 50 ans de l’alunissage d’Apollo 11, le 20 juillet 1969.
Ce ne sera pas le cas chez Rolex (explorez les collections et prix Rolex 2019) qui n'a jamais investi la conquête de l'Espace, se limitant aux fonds sous-marins et aux montagnes mais sans aucun doute chez Omega avec sa légendaire Speedmaster.

RJ ne fait pas exception.
Celle que l’on appelait il y a un an Romain Jerome dévoile au SIHH un modèle peu commun baptisé Arraw 6919.
Comme toujours, RJ étonne, détonne et donne volontiers dans la grandiloquence interstellaire.
La boîte de 45mm donne le ton : l’Arraw 6919 en impose.
Elle est aujourd’hui présentée notamment en céramique (avec d’autres variations en titane ou en or).

La céramique n’est pas exclusive à l’Arraw 6919 mais reste néanmoins rare au sein du catalogue RJ.
Un seul modèle en était pourvu jusqu’à présent, dans la variation Marine de la même collection Arraw.
Là s’arrête la comparaison.

Pour l’Arraw 6919, l’allégorie est bien évidemment lunaire. Sur une base Sellita SW280 à remontage automatique, RJ a conçu une lune en 3D tournant sur 360° pendant son cycle complet de 29,5 jours, toutes les fonctions (heure, phases de lune, date) étant ajustables à l’aide de la couronne.

Pour sa montre lunaire, RJ a associé à sa boîte en céramique un insert en matière composite associant une glace en acrylique à des parties de la navette spatiale Apollo 11.

L’inclusion de matériaux d’origine est une griffe de RJ, initiée à ses débuts par le génial Yvan Arpa et qui a longtemps constitué l’ADN de la marque - on se souvient de la Titanic DNA à propos de laquelle l’encre avait largement... coulé.

Avec l’Arraw 6919, le mouvement s’avère aussi démonstratif que la boîte.

C’est là la griffe de Sergio Silva qui dirige à présent les développements techniques de la marque mais qui, il y a un an encore, occupait ce poste chez Hysek (et avant chez Roger Dubuis), où l’homme concevait déjà des mouvements d’une complexité hors norme - voir l’extravagante Colossal.

Pour l’Arraw 6919, l’allégorie est bien évidemment lunaire.
Sur une base Sellita SW280 à remontage automatique, RJ a conçu une lune en 3D tournant sur 360° pendant son cycle complet de 29,5 jours.

Toutes les fonctions (heure, phases de lune, date) sont ajustables à l’aide de la couronne.

Lorsque la Lune cache le guichet de date à 3h, RJ a conçu un rappel de date atypique : elle peut être lue grâce aux guichets secondaires qui se trouvent à 1h30 et à 4h30.
Ainsi, quand la Lune cache le guichet à 3h, il convient de prendre la date figurant dans le guichet de date subsidiaire à 1h30 et d'en retrancher 4.
Autre possibilité : prendre la date figurant dans le guichet de date subsidiaire à 4h30 et ajouter 4.
Exemple (voir les photos de notre diaporama pour comprendre) : nous sommes le 31 janvier.
Le guichet à 1h30 indique 4. 4-4 = nous sommes donc le 31.
Plus parlant : le guichet à 4h30 indique le 27. 27+4 = 31.
Le compte est bon.

Comme tous les modèles Arraw, la 6919 bénéficie d’un bracelet interchangeable qui peut se détacher en un clic, en appuyant simultanément sur les deux vis des cornes. Un levier permet également de changer facilement la boucle sans l’aide d’outils.
Le bracelet est en polyamide, résistant et cohérent pour une pièce qui s’affiche étanche à 100m.

Cette Arraw 6919 es une pure RJ ! Provocante, inventive et clivante : on aime ou l’on n’aime pas mais il n’y aura pas d’entre-deux. La phase de Lune centrale quant à elle est une signature de Sergio Silva, apportant un peu de fraîcheur à une complication que l’on a vu et revu des milliers de fois.

La modèle est proposé en trois matériaux à la finition polie et satinée : titane, céramique noire et or rouge 5N+.

Mon avis :

Une pure RJ !
Provocante, inventive et clivante : on aime ou l’on n’aime pas mais il n’y aura pas d’entre-deux.

La phase de Lune centrale est une signature de Sergio Silva, apportant un peu de fraîcheur à une complication que l’on a vu et revu des milliers de fois.

Le système de date +4 / -4 est quelque peu déroutant, certes incontournable en l’état avec une base SW280 mais partisan d’un moindre effort quelque peu regrettable.
Et pas indispensable.

L’esthétique générale reste néanmoins cohérente et la version full black en céramique s’avère, selon moi, la plus convaincante pour refléter le noir du cosmos.

Caractéristiques techniques et Prix de vente :
RJ Arraw 6919
- Réf. : 1S45L.CZCR.8023.PR.ASN19
- Boîte céramique, lunette céramique noire, satinée circulaire - Insert en matière composite associant une glace en acrylique à des parties de la navette spatiale d’Apollo 11 - Cornes en céramique noire, satinée vertical et polie sur la tranche - Inserts latéraux en composite noir
- Dimensions = 45 mm (Ø) x 15,3 mm (épaisseur)
- Couronne vissée, en titane PVD noir avec insert en caoutchouc noir
- Glace saphir
- Fond saphir
- Etanchéité = 100m
- Cadran saphir ouvert sur le cadran
- Aiguilles rhodiées, satinées et facettées avec Super-Luminova C1 à émission bleue
- Fonctions = heures et minutes centrales, date dans un guichet à 3h et phases de Lune sur 360°
- Mouvement RJ-2180 mécanique à remontage automatique avec complication RJ de phases de Lune sur 360° - 38h de réserve de marche - 28.800 alt./ h - 41 rubis
- Bracelet Polyamide et caoutchouc noir
- Boucle déployante en titane PVD noir poli et satiné, plaquettes latérales en composite noir et plaque décor en caoutchouc noir
- Prix de vente = 21.960 € (modèle céramique)