Richard Mille : Triplé gagnant aux 24 Heures du Mans 2018

Par The Watch Observer, le 27 juin 2018
Le spécialiste de la montre de sport High-Tech Richard Mille dispose d'un flair exceptionnel. Il nous le démontre encore aux 24 Heures du Mans avec trois de ses partenaires vedettes de l'édition 2018. Partager cette Actualité

Diaporama = 8 photos officielles
+ explorez le catalogue et les prix Richard Mille 2018 des montres neuves

Les différences entre Richard Mille et ses confrères de l'industrie horlogère sont nombreuses.
Il en est cependant une qui fait sérieusement la différence et qui se trouve du côté souvent décrié par les amateurs de montres : celui des ambassadeurs.

En effet, la célèbre maison qui s'est fait au fil du temps une spécialité de la montre de sport ultra technique développe des modèles en partenariat avec ses partenaires sportifs, lesdites montres étant destinées à être portées dans l'exercice de leurs disciplines respectives et non juste au moment de la remise des prix.

C'est la raison pour laquelle on ne retrouve pas Richard Mille dans l'univers du football par exemple, le port d'une montre étant prohibé sur le terrain - comme c'est le cas en général dans les sports collectifs.

A l'inverse, Richard Mille est notamment très présent dans l'univers de la course automobile et dans celui du tennis.
Ce sont précisément trois de ses prestigieux partenaires qui se sont illustrés à l'occasion des derniers 24 Heures du Mans.

Richard Mille s'est fait au fil du temps une spécialité de la montre de sport ultra technique en développant des modèles en partenariat avec ses partenaires sportifs, lesdites montres étant destinées à être portées dans l'exercice de leurs disciplines respectives. Ci-dessus la RM 67-02 actuellement testée par Fernando Alonso.

Les amateurs de sports mécaniques ont ainsi vu Rafaël Nadal donné le top départ de la mythique course, quelques jours après son incroyable 11ème victoire aux Internationaux de Tennis de Roland-Garros - le champion étant accompagné depuis 2010 par Richard Mille qui a créé pour et avec lui plusieurs modèles, la dernière en date étant la RM 27-03 que portait déjà Nadal l'année dernière lorsqu'il a réalisé la Decima - à (re)voir ici : Decima pour Rafa - Richard Mille aux anges.

Mais si ces 24 Heures du Mans ont été lancé par Richard Mille via Nadal, ils se sont terminés également avec la maison jurassienne, histoire de boucler la boucle !

C'est en effet le duo Fernando Alonso / Sébastien Buemi, sur Toyota qui remporte cette 86ème édition, les deux pilotes étant comme Rafaël Nadal partenaires de Richard Mille.

Le double champion du monde de Formule 1 Fernando Alonso, qui monte sur la première marche du podium de l'épreuve sarthoise à l'occasion de sa première participation, porte en ce moment un prototype de la Richard Mille RM 67-02, permettant ainsi à la marque de tester de nouvelles solutions techniques pour ses futurs modèles.

Richard Mille ou l'art de s'entourer des bons partenaires - en plus de produire des montres d'exception !
D'autant que la marque soutenait par ailleurs d’autres équipes engagées sur la piste des 24 Heures du Mans - à l'instar d'Alex Brundle (TRSM Racing), l’équipe Jackie Chan DC Racing terminant 10ème en LMP2 et TDS Racing qui a fini au pied du podium en LMP2.

Avis aux amateurs : retrouvez Richard Mille sur The Watch Observer très bientôt, à l'occasion de la course Le Mans Classic (les 6, 7 et 8 juillet 2018).

Caractéristiques techniques et Prix de vente :

Richard Mille RM 27-03 Rafael Nadal
- Série limitée à 50 exemplaires
- Boîtier en Quartz TPT® de 47,77 x 40,30 x 12,75mm
- Couronne dynamométrique en Quartz TPT®
- Rehaut supérieur en Carbone TPT®
- Glace saphir (dureté 1800 Vickers) traité antireflets (des 2 côtés) - Épaisseur : 1,20mm et 4,09mm à la périphérie
- Platine monocoque en carbone TPT®
- Ponts en titane Grade 5- Calibre RM27-03 : Mouvement tourbillon à remontage manuel avec heure et minutes - Réserve de marche = 70h (±10%) - Balancier à inertie variable équilibré - Barillet à rotation rapide (un tour en 6h au lieu de 7,5h) - Cliquet de barillet à recul progressif  - Couvercle de barillet fermé par des vis excentriques - Vis spline en titane grade 5 pour les ponts - 19 rubis - 21.600 alt./h (3Hz) - Spiral Elinvar par Nivarox® - Antichocs KIF Elastor de KE 160 B28 - Arbre de barillet : en Chronifer sans nickel (DIN x 46 Cr 13 + S) - Anglages et anglages progressifs polis à la main - Sections fraisées microbillées - Faces supérieures étirées
- Prix de vente = 744.000 €

Richard Mille RM 67-02
- Boîtier tripartite en Quartz TPT® et carbone TPT®
- Dimensions = 47,52mm x 38,7mm
- Verre saphir traité antireflets sur les 2 faces
- Fond vissé avec glace saphir traitée antireflets
- Couronne en titane Grade 5 avec bague en caoutchouc
- Etanchéité = 30m
- Cadran en titane Grade 5 traité DLC - peinture à la main - rehaut en fibres de carbone - index luminescents - aiguilles des heures et minutes luminescentes
- Mouvement = Calibre CRMA7 à remontage automatique, squeletté - 25 rubis - fréquence = 28.800 alt./h (4Hz) - réserve de marche = 50h
- Fonctions = heures, minutes
- Bracelet élastique "confort"
- Prix de vente = environ 120.000 €