Richard Mille RM 11-03 : un nouveau chronographe flyback "superlatif"

Par The Watch Observer, le 2 septembre 2016
Figurant au catalogue Richard Mille depuis 2007, la RM 011 prend aujourd'hui sa retraite pour être remplacée par une nouvelle montre de sport high-tech portant référence RM 11-03. Découverte. Partager cette Actualité

Diaporama = 10 photos
+ explorez le catalogue et les prix Richard Mille

Apparue en 2007 au catalogue Richard Mille, la RM 011 cède aujourd'hui la place à la RM 11-03 Automatique Chronographe Flyback, version retravaillée de son illustre ancêtre.
Les idées qui ont présidé à la conception de cette nouvelle montre de sport Homme high-tech sont de deux ordres : tridimensionnalité du nouveau calibre qui la motorise - le RMAC3 - et mise en valeur visuelle de sa complexité.

Côté boîtier tout d'abord - disponible en titane, en or rouge ou en or gris et maintenu par 20 vis spline en titane Grade 5.

Le boîtier tonneau tripartite de ce chronographe a été retravaillé afin de moderniser ses lignes sans les dénaturer et de lui donner un côté encore plus sportif.
Vous y retrouverez notamment des surfaces brossées et anglées entièrement à la main.

Les idées qui ont présidé à la conception de cette nouvelle montre de sport Homme high-tech sont de deux ordres : tridimensionnalité du nouveau calibre qui la motorise - le RMAC3 - et mise en valeur visuelle de sa complexité - comme en témoigne la photo ci-dessus.

De nombreux détails viennent par ailleurs rappeler ses origines - la compétition automobile : couronne en titane Grade 5 qui reprend le dessin des jantes de compétition et les pneus rainurés ou encore poussoirs striés évoquant la surface des pédaliers.

Côté cadran ensuite.

Les compteurs colorés du chronographe flyback et des secondes prennent du volume par rapport à la version précédente avec les cerclages polis les entourant et indexant les temps intermédiaires.
La profondeur qui en résulte est accentuée par le pont supérieur en titane Grade 5 satiné qui rompt visuellement avec le mouvement également en titane mais traité PVD.
Il offre un parcours visuel autour du calendrier annuel et sa date surdimensionnée ainsi que des compteurs 12 heures et compte à rebours du chronographe flyback.

Côté mouvement enfin.

Esthétiquement, le dos du calibre présente un pont inférieur brossé et traité PVD mettant en valeur le double barillet et le nouveau rotor à géométrie variable en titane Grade 5 au dessin modernisé qui puise son inspiration dans les appendices aérodynamiques que l’on retrouve en Formule 1.
Il s'agit en l'occurrence d'une solution technique exclusive à Richard Mille qui permet d’adapter le remontage automatique de la RM 11-03 au niveau d’activité du porteur en faisant varier l’inertie du rotor par le biais d’ailettes en or gris 18K microbillé et anglé.
Réglable sur 6 positions, le rotor en titane Grade 5 brossé et traité PVD est monté sur des roulements à bille en céramique.

Avec cette nouvelle RM 11-03 Chronographe Flyback, Richard Mille fait comme toujours - et c'est pour cette raison que l'on aime les montres Richard Mille - dans le superlatif ! Ainsi, à titre d'exemple, il faut compter 45 minutes pour réaliser la gravure en positif du nom Richard Mille visible au dos de la montre....

Si l'esthétique du calibre RMAC3 impressionne, ses performances ne sont pas en reste : rigidité optimale pour l’ensemble du mouvement chronographe flyback, optimisation du fonctionnement des trains d’engrenages par l’utilisation du titane Grade 5 pour la platine et ses ponts, deux barillets montés en parallèle assurant la stabilité du couple tout en offrant une réserve de marche d’environ 55h et balancier à inertie variable procurant une grande fiabilité en cas de choc et un réglage bien plus fin qu’un balancier traditionnel.

Avec cette nouvelle RM 11-03 Chronographe Flyback, Richard Mille fait comme toujours - et c'est pour cette raison que l'on aime les montres Richard Mille - dans le superlatif !

Ainsi, à titre d'exemple et outre l'usage des matériaux les plus pointus pour chaque composant, l’usinage du boîtier de cette RM 11-03 demande à lui seul 26 heures de réglage des machines et 30 heures de programmation pour un kit.
Le boîtier nu requiert quant à lui plus de 255 opérations d’usinage et la phase de terminaison nécessite 15 heures de satinage et de polissage.
Enfin, dernier exemple, il faut compter 45 minutes pour réaliser la gravure en positif du nom Richard Mille visible au dos de la montre.

Ces quelques chiffres permettent de comprendre (en partie en tout cas) le prix des montres Richard Mille !

Vous pourrez d'ailleurs découvrir cette montre automatique haut de gamme dimanche 4 septembre à l'occasion de la 3ème édition du Chantilly Arts & Élégance Richard Mille.

Caractéristiques techniques et Prix de vente :
Richard Mille RM 11-03 Automatique Chronographe Flyback
- Boîtier en titane, or rouge ou or gris et maintenu par 20 vis spline en titane Grade 5
- Dimensions : 49,94 x 44,50 x 16,15mm
- Cadran en saphir (0,40mm d’épaisseur) traité antireflets double face, protégé par 8 brides en silicone insérées dans les rainures supérieure et inférieure des rehauts
- Verre saphir antireflets double face (1800 Vickers)
- Fond saphir antireflets double face
- Calibre RMAC3 = mouvement squeletté à remontage automatique avec heures, minutes, secondes, chronographe flyback, compte à rebours 60 minutes à 9h, totalisateur 12 heures, date surdimensionnée, affichage du mois et rotor à géométrie variable - réserve de marche : environ 55h (la durée effective de la réserve de marche dépendant du laps de temps pendant lequel le chronographe est utilisé)
- Prix de vente = 172.000 €