Pendule Atmos Hermès : série limitée d’exception

Par The Watch Observer, le 8 mars 2013
La Manufacture de montres Jaeger-LeCoultre, la Maison de luxe Hermès et les Cristalleries de Saint-Louis ont conjugué leurs savoir-faire pour donner naissance à une pendule exceptionnelle. Découverte. Partager cette Actualité

Diaporama = 4 photos - Crédit : Guido Mocafico

Jaeger-LeCoultre, Hermès et les Cristalleries de Saint-Louis viennent de dévoiler à la presse leur nouvelle création : la pendule Atmos Hermès - une pendule en cristal qui joue sur la transparence et l’opalescence et qui mélange métal et verre.
Editée à 176 exemplaires seulement, la pendule Atmos Hermès associe les savoir-faire et expertises de chacune de ces 3 maisons.

De quoi s’agit-il ? Un mouvement unique et quasi-perpétuel comportant 190 composants que Jaeger-LeCoultre a mis au point en 1928 vient se loger dans un magnifique globe de cristal.

Depuis sa création, le fonctionnement de la pendule Atmos étonne. Sans électricité ni batterie ni pile, l’Atmos se nourrit de l’air : une capsule hermétique contient un mélange gazeux qui va, à chaque variation de température se contracter (baisse de la température) ou se dilater (augmentation de la température). Cette capsule, d’une grande sensibilité puisqu’une variation d’un degré permet de la faire fonctionner pendant 48h, agit ainsi tel un soufflet, remontant le mouvement en permanence.
Son balancier quant à lui n’oscille que très lentement - 1 alternance/minute contre 300 en moyenne pour une montre classique.

Jaeger-LeCoultre, Hermès et les Cristalleries de Saint-Louis viennent de dévoiler à la presse leur nouvelle création : la pendule Atmos Hermès - une pendule en cristal qui joue sur la transparence et l’opalescence et qui mélange métal et verre.

La réalisation artisanale du globe a été confiée par Hermès aux Cristalleries de Saint-Louis qui a opté pour le technique du doublé. Il s’agit précisément d’une technique qui consiste à superposer des couches de cristal en en interposant une de couleur - une technique que seuls 6 maîtres verriers maîtrisent encore au sein des Cristalleries.
Le process se déroule en plusieurs étapes. Le souffleur vient tout d’abord cueiller l’émail blanc en fusion du bout de sa canne et va le travailler jusqu’à réaliser une boule. Il va ensuite lui donner son volume grâce à une mailloche afin de lui donner la forme d’une coupelle.
En parallèle de ce travail, 4 maîtres verriers préparent une sphère de cristal clair.
L’étape suivante est celle du doublage. Elle consiste pour le verrier à détacher la coupelle de l’extrémité de sa canne pendant qu’un autre verrier se charge d’y faire couler le cristal clair.
Ainsi superposées, les 2 matières sont travaillées ensemble pour être ensuite déposées dans un moule où sera soufflée une sphère de 30 cm environ. Afin d’éviter l’éclatement du verre, cette sphère va être placée dans un four à recuire, permettant son refroidissement progressif.
Elle affiche maintenant une 10aine de kilogrammes et va être percée afin de pouvoir accueillir le mouvement de l’Atmos. Afin de laisser apparaître des perles transparentes, la sphère va enfin être taillée et polie.

Informations techniques et Prix du neuf :
Pendule Atmos Hermès
- Série limitée à 176 exemplaires
- Cabinet en forme de sphère de 276 x 276 x 272mm
- Matière = cristal transparent doublé en émail blanc issu des Cristalleries de Saint-Louis
- Socle rhodié de 172mm de diamètre
- Poids total = environ 10kg (+/- 1 kg)
- Glace = verre minéral extra-blanc vec sérigraphie noire
- Aiguilles dauphine de couleur noire
- Mouvement Jaeger-LeCoultre 560a = mouvement mécanique à remontage quasi perpétuel (fluctuations de températures) - 15 rubis - Balancier annulaire - 1 alt/min - Décoration rhodiée satinée / polie - Fonctions = heures et minutes
- Prix public = 30.200 €

Découvrir les nouveautés Jaeger-LeCoultre 2013 dévoilées au SIHH