Omega Speedmaster Moonwatch 321 Acier : un chrono inspiré de la Speed ST 105.003

Par Pierre Gisclard, le 8 janvier 2020
Après la Speedmaster Moonwatch platine dévoilée en juillet 2019, Omega édite une Moonwatch acier également motorisée par le nouveau calibre 321 et inspirée de la Speedmaster ST 105.003 d’Edward White. Partager cette Actualité

Diaporama = 11 photos presse

Le chronographe demeure plus que jamais un objet de convoitise pour les collectionneurs de montres et autres acheteurs occasionnels - un segment dominé par deux modèles incontournables et iconiques que sont la Rolex Cosmograph Daytona (explorez les prix Rolex 2020) et l’Omega Speedmaster.
Et cela tombe bien puisque je vais aujourd’hui vous parler d’une toute nouvelle et désirable Speed (explorez les prix Omega 2020).

Bref retour en arrière.

En 1965, l’astronaute Edward White devient le premier Américain à être allé dans l’espace.
A son poignet ? Une Omega Speedmaster (réf. ST 105.003) qu’il a acquise à titre personnel.

Juillet 2019 : Omega proposait une version rééditée de son célèbre calibre 321.

À l’occasion du 50ème anniversaire de la mission Apollo 11, Omega annonçait s’être lancée dans un processus de reconstruction à l’identique de son célèbre calibre 321. En juillet 2019, la marque du Swatch Group dévoilait la Speedmaster Moonwatch 321 Platinum (ci-dessus), première Speed à embarquer ce nouveau calibre.

Brièvement, le calibre 321 fait son apparition officielle en 1946.
C’est une version déclinée du calibre 27 CHRO C12 développée et lancée en 1942 par le motoriste Lémania et Omega.

Il sera utilisé afin de motoriser la toute première Speedmaster en 1957 (réf. CK2915) jusqu’aux premières Speedmaster Professional (réf. 105.012 et 145.012) puis remplacé à partir de 1968 par le calibre 861.

Battant à la fréquence de 18.000 alternances par heure, le calibre 321 dispose à l’époque d’une roue à colonnes, de 17 rubis et délivre une réserve de marche de 44 heures.

Plus que pour ces qualités intrinsèques - qui sont au demeurant bien réelles -, le calibre 321 est célèbre auprès de la communauté des amateurs de montres parce que c’est lui qui motorise les Omega Speedmaster portées par les astronautes de la mission Apollo 11 le 21 juillet 1969, une mission marquant le premier pas de l’Homme sur la Lune.

À l’occasion du 50ème anniversaire de cette épopée historique célébrée tout au long de l’année 2019, Omega annonçait s’être lancée dans un processus de reconstruction à l’identique de son célèbre mouvement chronographe.
Pour ce faire, Omega avait choisi de prendre pour base le calibre 321 de 2nde génération embarqué dans la Speedmaster réf. 105.003 portée par Gene Cernan au cours de son voyage sur la Lune en 1972.

Au terme de longues recherches (Omega a notamment fait appel à la tomographie) et d’une reconstruction réalisée dans un atelier spécifiquement dédié, le calibre 321 faisait ainsi l’année dernière, avec l’ensemble de ses spécifications d’origine, un retour sur la scène horlogère.

Omega revient en ce début d’année avec une version acier embarquant elle aussi le calibre 321, la Speedmaster Moonwatch 321 Acier proposée sur un boîtier de 39,70mm qui reprend cette fois-ci les lignes de la Speedmaster de 3ème génération portée par Ed White (réf. ST 105.003).

En juillet 2019, la marque du Swatch Group lançait une première Speedmaster équipée du nouveau calibre 321, la Speedmaster Moonwatch 321 Platinum - un modèle doté d’un boîtier de 42mm forgé dans un alliage associant platine et or et dont le design s’inspire du boîtier asymétrique des Speedmaster de 4ème génération (ST 105.012) avec ses caractéristiques cornes incurvées (prix = 56.000 €).

Omega revient en ce début d’année avec une version acier embarquant elle aussi le calibre 321.

Proposée sur un boîtier de 39,70mm qui reprend cette fois-ci les lignes de la Speedmaster de 3ème génération portée par Ed White (réf. ST 105.003), elle est équipée d’une lunette en céramique noire polie avec échelle tachymétrique en émail blanc - l'emblématique point au-dessus du 90 cher aux amateurs de Speedmaster vintage n’ayant pas été oublié. Ces mêmes amateurs y retrouveront l’identitaire cadran tricompax noir ainsi que les aiguilles caractéristiques de la Moonwatch.

Concession aux temps modernes tout à fait cohérente eu égard au mouvement embarqué, Omega équipe cette Speedmaster Moonwatch 321 acier d’un fond transparent dévoilant l’architecture flatteuse de son nouveau calibre qui bénéficie dorénavant d’une réserve de marche de 55 heures (versus 44 heures pour le cal. 321 originel).

Cette nouvelle Omega Speedmaster Moonwatch 321 Acier est sans conteste absolument superbe avec son design inspiré du passé et son calibre historique recréé. Omega y apporte avec modération des petites touches de modernité qui n’altèrent en rien l’esprit vintage qui a présidé à sa conception et la rendent même encore plus désirable.

Mon avis :

Cette nouvelle Omega Speedmaster Moonwatch 321 Acier est sans conteste absolument superbe avec son design inspiré du passé et son calibre historique recréé.
Omega y apporte avec modération des petites touches de modernité (lunette céramique, fond saphir et réserve de marche légèrement boostée) qui n’altèrent en rien l’esprit vintage qui a présidé à sa conception.

S’il ne s’agit pas d’une série limitée contrairement à la version Platinum, elle sera semble-t-il produite à un rythme réduit compte tenu du travail exigé par la réalisation de son mouvement.

Elle ne manquera pas en conséquence, pour son esthétique et son exclusivité, d’attiser la convoitise des amateurs de chronographes et autres fans de Speed.

Reste un prix (13.200 € versus 4.700 € pour la Moonwatch classique sur bracelet acier) qui devrait calmer les ardeurs de certains même si son mouvement peut justifier à lui seul son acquisition.

Caractéristiques techniques et Prix de vente :
Omega Speedmaster Moonwatch 321 acier
- Réf. : 311.30.40.30.01.001
- Boîte en acier de 39,7mm (Ø)
- Verre saphir résistant aux rayures, traité antireflet à l’intérieur
- Fond saphir
- Etanchéité = 50m
- Cadran noir
- Calibre 321 : mouvement de chronographe à remontage manuel avec roue à colonnes, spiral Breguet et finition en or Sedna 18K avec revêtement PVD - 55h de réserve de marche
- Bracelet acier
- Prix de vente = 13.200 €