Omega redonne vie au calibre 18''' P CHRO

Par Pierre Gisclard, le 3 juillet 2018
L'exploration de leur passé par les marques est une tendance lourde de ces dernières années. Omega pousse cependant l'exercice un cran plus loin avec le Premier chronographe-bracelet Omega Ed Limitée. Partager cette Actualité

Diaporama = 20 photos officielles

 

L'exploration de leur passé par les marques est une tendance lourde de ces dernières années, tout segment confondu.
A l'exception sans doute de Rolex (explorez les montres et prix du neuf Rolex 2018), tous les grands noms de l'industrie se sont engouffrés dans cette mode qui nous a livré quelques montres hautement désirables.
Citons notamment TAG Heuer, Oris, Longines, Grand Seiko, Hamilton, Blancpain, Seiko ou encore Tissot.

Omega n'est bien entendu pas en reste, poussée par une riche et prestigieuse histoire qui remonte au milieu du XIXème siècle (découvrez le catalogue et les prix 2018 des montres Omega neuves).
La marque du Swatch Group nous a ainsi livré ses dernières années quelques pépites parmi lesquelles la Speedmaster CK 2998, la Seamaster 300 Master Co-Axial sans oublier, pour ne citer que ces modèles, la Trilogie de 1957.

1913 : Omega dévoile sa première montre-bracelet équipée de la fonction chronographe. Il s'agit d'un modèle savonnette 18''' auquel des anses-fils ont été soudées à 12 et 6h afin de pouvoir y glisser un bracelet et motorisé par le calibre 18''' P CHRO.

Cette fois-ci pourtant, Omega pousse l'exercice de l'exploration du passé un cran plus loin avec la présentation du Premier chronographe-bracelet Omega Edition Limitée.

Bref retour en arrière.
1913 : Omega dévoile sa première montre-bracelet équipée de la fonction chronographe.
Il s'agit d'un modèle savonnette 18''' auquel des anses-fils ont été soudées à 12 et 6h afin de pouvoir y glisser un bracelet.
Motorisé par le calibre 18''' P CHRO, ce chronographe-bracelet dispose d'un unique poussoir, placé à 6h, qui permet la mise en marche, l'arrêt et la remise à zéro du chrono.

Créé en 1906, ce calibre va équiper la deuxième génération de chronographes de poche Omega ainsi que la première génération des chronographes-bracelets de la marque.
Il dispose d'une spécificité intéressante dans la mesure où il est construit de manière à pouvoir être utilisé aussi bien en version lépine (avec poussoir dans le couronne de remontoir) qu'en version savonnette (avec poussoir à 6h), sans nécessiter la moindre modification.

Juillet 2018 : la manufacture de Bienne dévoile le Premier chronographe-bracelet Omega Edition Limitée, une série limitée de 18 pièces motorisées par un calibre CHRO 18’’’ original de 1913 qu'elle a minutieusement fait restaurer par son équipe de l'Atelier Tourbillon Omega aidée des outils et machines d'époque.

Juillet 2018 : la manufacture de Bienne dévoile le Premier chronographe-bracelet Omega Edition Limitée, une série limitée de 18 pièces motorisées par un calibre CHRO 18’’’ original de 1913.

La manufacture a ainsi exfiltré de son musée 18 calibres CHRO 18’’’ qu'elle a minutieusement fait restaurer par son équipe de l'Atelier Tourbillon Omega aidée des outils et machines d'époque - un travail d'autant plus compliqué que chacun des 18 calibres utilisés, bien que portant la même référence, se sont avérés différents dans les détails, les composants de l'époque étant réalisés à la main.

A l'appui de ce mouvement historique restauré dans les règles de l'art, Omega a conçu un habillage lui aussi inspiré de son passé : boîte de 47,5mm de diamètre en or blanc 18K (le modèle original est en acier bruni), couronne de remontoir, poussoir à 6h et aiguille de grande seconde en or Sedna, cadran en émail Grand Feu avec impression des marquages à l'aide d'un tampon spécifique en silicium, découpe des registres à 3 et 9h au jet d'eau haute pression et réalisation du totalisateur 15 minutes et de la petite seconde selon le procédé utilisé pour le cadran principal, fond de boîtier à charnières dévoilant le Calibre 3018 à remontage manuel ou encore bracelet en cuir riveté.

Restaurer d'anciens mouvements pour leur offrir une nouvelle vie en les plaçant au cœur d'un modèle contemporain inspiré du passé est tout à fait inédit. C'est pourtant ce que fait Omega avec ce Premier chronographe-bracelet Omega Edition Limitée proposé à 18 exemplaires. Un exercice de style doublé d'une prouesse artisanale dignes de la Haute Horlogerie.

Notre avis :

La restauration de montres anciennes est un exercice typique des grandes maisons horlogères.
Elles le pratiquent en général sur des montres destinées à rejoindre leur musée ou sur des pièces fournies par des collectionneurs qui souhaitent insuffler à une montre ancienne une seconde vie.

Restaurer d'anciens mouvements pour leur offrir une nouvelle vie en les plaçant au cœur d'un modèle contemporain inspiré du passé est en revanche tout à fait inédit.

C'est pourtant ce que fait Omega avec ce Premier chronographe-bracelet Omega Edition Limitée proposé à 18 exemplaires afin de prouver son expertise et son savoir-faire dans l'univers de la Haute Horlogerie.
Un exercice de style doublé d'une prouesse artisanale (au sens le plus noble du terme) qui ne laisseront pas indifférents les riches collectionneurs et amateurs de belle mécanique horlogère.

Caractéristiques techniques et Prix de vente :
Omega Premier chronographe-bracelet Omega Edition Limitée
- Réf. 516.52.48.30.04.001 / Série limitée à 18 ex.
- Boîtier de 47,5mm en or blanc 18 carats
- Verre saphir résistant aux rayures, traité antireflets double-face
- Couronne de remontoir et poussoir à 6h en or Sedna
- Etanchéité = 30m
- Cadran en émail Grand Feu blanc
- Calibre Omega 3018 : mouvement mécanique à remontage manuel - chronographe mono-poussoir - restauration effectuée par l'Atelier Tourbillon Omega - pont et platine plaqués or avec finition grainée - anglages polis main - 40h de réserve de marche
- Bracelet en cuir
- Entre-cornes = 20mm
- Montre livrée dans un luxueux coffret
- Prix de vente = 120.000 €