Omega garantit désormais ses montres 5 ans

Par Pierre Gisclard, le 2 novembre 2018
La concurrence fait (aussi) rage dans l'univers des montres de luxe : design, précision, distribution... C'est dans ce cadre qu'Omega vient d'annoncer qu'elle garantissait désormais 5 ans ses montres. Partager cette Actualité

Diaporama = 8 photos

La concurrence fait plus que jamais rage dans l'univers des montres de luxe.
Tant et si bien qu'elle s'étend à un nombre croissant de domaines.
Outre les aspects subjectifs (tel que le design ou le prestige éventuel d'une maison), l'observateur peut désormais voir par exemple les marques se lancer sur le segment de la production de bracelets additionnels depuis quelques mois, se projetant ainsi dans les prémices de l'ère de la personnalisation en tentant de séduire le client.

Mais parmi ces nombreux champs de batailles, il en est deux (l'un étant lié à l'autre) sur lesquels certains acteurs se battent à coups d'innovations suivies d'annonces : il s'agit d'un côté de la précision et de la robustesse des montres et de l'autre, de la durée de la garantie dont elles bénéficient.

Trois acteurs majeurs et incontournables se concurrencent aujourd'hui sur le champ de la précision et de la robustesse de leurs montres : Rolex et sa certification Superlative Chronometer, Omega et sa certification Master Chronometer et Grand Seiko qui, contrairement à ses deux concurrents suisses, n'a pas (encore ?) marketé son offre en la matière mais dont la fiabilité des montres n'a rien à leur envier - les amateurs penseront par exemple au calibre Spring Drive 9R65 affichant une exceptionnelle précision de -1/+1 seconde par jour.
Faute d'une communication structurée autour de ce sujet, nous laissons du coup la manufacture nippone Grand Seiko de côté le temps de cet article - mais c'est pour mieux y revenir plus tard !

L'inventeur des légendaires Speedmaster et Seamaster vient d'annoncer ce jour qu'il garantit désormais 5 ans ses montres au lieu de 4 précédemment - une extension permise par les avancées technologiques d'Omega qui confirme accessoirement la confiance de la marque du Swatch Group dans la grande résistance de ses montres de dernière génération.

Ainsi, les deux leaders de la montre suisse s'affrontent autour de certifications destinées à garantir la qualité des montres produites.

Rolex a mis sur pied en interne sa propre certification Superlative Chronometer qu'elle a upgradée en juillet 2015 (explorez les prix du neuf Rolex).
Résultats ? Des montres à partir de cette date dont la précision est garantie entre -2 et +2 secondes par jour et une garantie internationale de 5 ans.

Omega, de son côté, annonçait la création en 2014 de la certification Master Chronometer - une certification ouverte à toutes les marques et délivrée par un organisme indépendant, le METAS (l'Institut fédéral de métrologie).
Résultats ? Des montres dont la résistance aux champs magnétiques est garantie jusqu'à 15.000 gauss, une précision des montres de -0/+5 secondes par jour et une garantie internationale de 4 ans.

L'inventeur des légendaires Speedmaster et Seamaster vient d'annoncer ce jour qu'il garantit désormais 5 ans ses montres.

Cette extension de garantie que permettent les avancées technologiques de la marque du Swatch Group est une excellente nouvelle pour les clients qui en bénéficient sans majoration tarifaire - pour le moment en tout cas.

Elle confirme par ailleurs accessoirement la confiance d'Omega dans la grande résistance de ses montres de dernière génération.

Elle constitue enfin pour Rolex un coup dur dans la mesure où pour seulement 4.500 €, l'amateur peut s'offrir par exemple l'une des très belles et toutes nouvelles Omega Seamaster Diver 300 Master Chronometer dévoilées à Baselworld 2018 et bénéficier de 5 ans de garantie - quand la Rolex Submariner Date 116610LN, concurrente directe de cette Omega, affiche un prix public de 7.800 € pour une prestation équivalente.

La concurrence a parfois du bon !