Omega De Ville Tourbillon Master Chronometer : une démonstration de savoir-faire

Par Pierre Gisclard, le 11 juin 2020
Omega dévoile une montre à tourbillon certifiée Master Chronometer dotée d’une cage de tourbillon capable de résister aux champs magnétiques jusqu’à 15.000 gauss. Une démonstration à découvrir ici. Partager cette Actualité

Diaporama = 10 photos presse

Si la crise du Covid-19 a mis à l’arrêt l’économie de manière générale et l’industrie horlogère en particulier pendant plusieurs semaines, elle n’a de toute évidence pas empêché certaines maisons de poursuivre leurs recherches dans le plus grand secret.
Tel est le cas d’Omega qui vient tout juste de dévoiler la De Ville Tourbillon Master Chronometer.

Il s’agit ni plus ni moins de la première montre à tourbillon central à remontage manuel certifiée Master Chronometer.

Si la crise du Covid-19 a mis à l’arrêt l’industrie horlogère en particulier pendant plusieurs semaines, elle n’a de toute évidence pas empêché certaines maisons de poursuivre leurs recherches dans le plus grand secret. Tel est le cas d’Omega qui vient tout juste de dévoiler la De Ville Tourbillon Master Chronometer.

Je vous propose un bref retour en arrière, l’inventeur du légendaire chronographe Speedmaster n’en étant pas à son coup d’essai en matière de tourbillon.

La première montre-bracelet avec échappement à tourbillon créée par Omega remonte en effet à l’année 1947.
Elle est suivie en 1994 par le lancement de la première montre-bracelet automatique à tourbillon central, cette Omega disposant d’une cage positionnée au milieu de la montre.
Enfin, en 2004, Omega finalise la première montre-bracelet à tourbillon certifiée chronomètre.

La présentation aujourd’hui de cette De Ville Tourbillon Master Chronometer Edition Numérotée marque donc une nouvelle étape en la matière.

Dispensée par le METAS, l’exigeante certification Master Chronometer garantit notamment aux montres qui en bénéficient une précision exceptionnelle (marge de tolérance de -0 à +5 secondes par jour) ainsi qu’une résistance inégalée à l’influence néfaste des champs magnétiques sur la montre et son mouvement (résistance jusqu’à 15.000 gauss).
Pour en savoir plus sur le sujet : Qu’est-ce que la certification Master Chronometer ?

Pour atteindre ce degré d’excellence, les horlogers de la maison du Swatch Group ont conçu le calibre Omega Co-Axial Master Chronometer 2640 - un mouvement à remontage manuel offrant une réserve de marche de 72 heures (indicateur au dos) et doté de ponts et d’une platine en or Sedna 18K.

Pour atteindre ce degré d’excellence, les horlogers de la maison du Swatch Group ont conçu le calibre Omega Co-Axial Master Chronometer 2640 - un mouvement à remontage manuel offrant une réserve de marche de 72 heures (indicateur au dos) et doté de ponts et d’une platine en or Sedna 18K.

Bénéficiant d’une décoration haut de gamme avec notamment un anglage des composants réalisé à la main, le calibre 2640 se dévoile derrière la glace saphir qui équipe le fond de cette De Ville Tourbillon Master Chronometer.

Côté habillage, Omega propose un duo de métaux précieux exclusifs.

D’un côté du Canopus Gold 18K, cet alliage d’or blanc venant habiller la carrure de la montre et le logo Omega apposé sur la couronne de remontoir et la boucle déployante.
De l’autre de l’or Sedna 18K, cornes, lunette et fond du boîtier étant forgés dans cet alliage d’or rose exclusif à Omega.

La boîte de 43mm de diamètre abrite un cadran noir soleillé réalisé en or Sedna 18K auquel un traitement PVD a été appliqué.
Au centre du cadran, on retrouve la cage du tourbillon avec ses angles biseautés polis à la main en titane céramisé noir.

Enfin, l’Omega De Ville Tourbillon Master Chronometer s’habille d’un bracelet en alligator noir.

Mon avis :

La réputation incontournable d’Omega s’est construite autour de deux gammes de montres légendaires - les Speedmaster et Seamaster - qui relèvent davantage de l’univers de la montre-instrument (de luxe) que de celui de la Haute Horlogerie.

Il n’en reste pas moins essentiel pour une maison comme Omega de prouver au monde des amateurs de montres qu’elle est capable non seulement de concevoir une montre dotée d’un échappement à tourbillon mais également d’y apporter des améliorations substantielles, ces dernières étant validées par la certification Master Chronometer.

On n’attend pas de fait Omega sur un segment tel que le tourbillon qui constitue l’une des complications maîtresses de la HH.

Et si demain, vous avez envie de vous offrir une montre à tourbillon, ce n’est pas spontanément vers la marque de Bienne que vous allez vous tourner mais plutôt, pour rester au sein du Swatch Group, vers la maison Breguet par exemple - dont le fondateur est accessoirement l’inventeur du tourbillon.

Il n’en reste pas moins essentiel pour une maison comme Omega de prouver au monde des amateurs de montres qu’elle est capable non seulement de concevoir une montre dotée d’un échappement à tourbillon mais également d’y apporter des améliorations substantielles.

Celles-ci, validées par la certification Master Chronometer, concernent en premier lieu la précision de l’Omega De Ville Tourbillon Master Chronometer.

Parce que si tel est le but originel afficher par le tourbillon qui vient équiper dans un premier temps les montres de poche, les maisons horlogères aujourd’hui nous parlent toujours d’une exceptionnelle précision de leurs montres à tourbillon mais ne donnent jamais le moindre chiffre en attestant.

Et bien Omega le fait, garantissant la précision de sa De Ville dans une marge comprise entre -0 et +5 secondes par jour.

Ce nouveau et innovant tourbillon signé Omega permet à la maison de nous livrer une démonstration dont le but est double. Il permet d’abord de rassurer la clientèle sur sa capacité à innover. Il permet d’autre part de rappeler aux uns et aux autres que ses compétences ne se limitent pas à la conception de Speedmaster et de Seamaster, aussi belles et performantes soient-elles.

La seconde amélioration apportée par Omega avec cette nouveauté se trouve du côté de la résistance aux champs magnétiques, ennemis publics N°1 de nos montres mécaniques.
Ainsi, pour la première fois de l’histoire, un mouvement à tourbillon et la montre qui l’embarque sont capables de résister aux assauts de champs magnétiques allant jusqu’à 15.000 gauss - une performance colossale qu’il convient de saluer.

La question est maintenant de savoir si vous allez acheter cette Omega De Ville Tourbillon Master Chronometer plutôt qu’une Breguet Classique Tourbillon Extra-Plat 537 par exemple.
Peut-être.
Notamment si vous souhaitez acquérir un tourbillon à l’esthétique très contemporaine.

Mais avant tout, je pense que ce nouveau et innovant tourbillon signé Omega permet à la maison de nous livrer une démonstration dont le but est double.

Elle permet d’abord de rassurer la clientèle : qui peut le plus peut le moins, d’une certaine manière.
Dit autrement : si Omega est capable de concevoir un tourbillon aussi performant, vous n’avez rien à craindre du côté de ses collections courantes.
Tel est le message subliminal adressé au marché des acheteurs potentiels.

La création de cette De Ville permet d’autre part de rappeler aux uns et aux autres que les compétences de la marque de Bienne ne se limitent pas à la conception de Speedmaster et de Seamaster, aussi belles et performantes soient-elles.
Peut-être d’ailleurs cette De Ville Tourbillon Master Chronometer intervient-elle en amont d’un renouveau de la gamme.

Une affaire à suivre sur The Watch Observer.
Alors stay tuned!

Caractéristiques techniques et Prix de vente :
Omega De Ville Tourbillon Master Chronometer
- Réf. : 529.53.43.22.01.001 / Edition numérotée
- Montre certifiée Master Chronometer
- Boîtier en or Sedna 18K et en or Canopus 18K, finition polie et satinée - 43mm (Ø)
- Verre saphir et fond saphir
- Etanchéité = 30m
- Cadran en or Sedna 18K traité PVD noir - index en appliques - tourbillon central
- Calibre Omega 2640, manufacture - mouvement à remontage manuel - tourbillon Co-Axial central - 2 barillets - 3 jours de réserve de marche avec indicateur au dos de la montre - petite seconde sur le tourbillon
- Bracelet en alligator noir
- Prix de vente = 158.000 €