Urwerk EMC Time Hunter - une montre mécanique dont vous pouvez régler la précision

Par Pierre Gisclard, le 9 février 2016
Après l'incroyable UR-105 T-Rex, une Jurassic Watch dotée d'une carapace d'animal préhistorique, partons à la découverte du modèle EMC Time Hunter : une montre dont vous pouvez régler la précision. Partager cette Actualité

Diaporama = 6 photos

Il est incontestable que l'intégration du Carré des Horlogers à cette 26ème édition du SIHH a apporté un petit vent de folie bienvenu au sein de cette grand-messe de la montre classique haut de gamme.

Si les pièces présentées par certains des 9 exposants participant au Carré des Horlogers présentent une qualité de conception qui relève de la Haute Horlogerie - d'où leur participation au SIHH -, certains modèles sont d'une originalité esthétique décoiffante tout en bénéficiant d'innovations parfois impressionnantes.

C'est sans conteste le cas des productions de la Maison Urwerk dont nous vous présentions il y a quelques jours le modèle UR-105 T-Rex, une montre automatique au boîtier en bronze en forme de carapace d'animal préhistorique - d'où ce sobriquet de Jurassic Watch que nous lui avons attribué.

Avec cette EMC Time Hunter, Urwerk invente la première montre mécanique qui vous permet non seulement de voir en live l'état de marche et de santé de votre montre mais également d'en ajuster la précision. Ci-dessus la montre avec sa manivelle de remontage déployée et prête à l'emploi.

Changement de registre aujourd'hui avec le modèle EMC Time Hunter dans sa version ceramic green.
Il s'agit cette fois-ci d'une montre mécanique à remontage manuel enrichie de fonctions électroniques perfectionnées.

Côté face, l'EMC Time Hunter propose un cadran avec aiguilles des heures et minutes légèrement excentré, une petite seconde sur un disque rotatif à 1h et un indicateur de réserve de marche à 7h.
Jusque là, rien de véritablement exceptionnel si ce n'est un design technique très réussi qui relève du pur registre de la montre instrument - une caractéristique que vient renforcer le boîtier en titane et acier revêtu d’un traitement céramique vert qui confère au modèle un côté militaire très réussi.

Vous entrez dans le vif du sujet quand vous vous intéressez à la section située entre 9h et 12h : il s'agit en l'occurrence d'un cadran d'indication de performances de l’EMC qui affiche ses écarts de précision (de +/- 15 secondes par jour) ainsi que l'amplitude de son balancier.

En retournant cette Urwerk, vous découvrirez son mouvement Manufacture et en particulier une carte de circuit intégré (le cerveau de l’EMC) ainsi que la partie supérieure du balancier recouvert d'un cache qui abrite les capteurs optiques mesurant la précision d'oscillation (situés du côté de la manivelle).

Parce que si aucune pile n'est nécessaire au fonctionnement de l’EMC et de son module d’évaluation, son énergie est en revanche générée par remontage manuel au moyen d'une manivelle extractible logée dans la carrure de l'EMC Time Hunter à 3h.

Son fonctionnement est à la fois simple et ludique.

Vous actionnez pour commencer le bouton-poussoir à 9h.
Une aiguille vient se positionner sur l’un des deux symboles rouges du cadran : P (énergie insuffisante - il faut dans ce cas la remonter et recommencer l'opération) ou δ (évaluation en cours - celle-ci prend 3 secondes).

En retournant cette Urwerk, vous découvrirez son mouvement Manufacture et en particulier une carte de circuit intégré (le cerveau de l’EMC) ainsi que la partie supérieure du balancier recouvert d'un cache qui abrite les capteurs optiques mesurant la précision d'oscillation (situés du côté de la manivelle).

L'aiguille indique alors dans un premier temps la précision du mouvement à +/- 15 secondes par jour puis l'amplitude du balancier.

Si la précision de votre EMC Time Hunter ne vous satisfait pas, retournez la montre et réglez-la vous-même en actionnant la vis de réglage Fine Tuning qui permet de jouer sur la longueur du spiral.
En revanche, si l'amplitude est trop basse - il s'agit d'un indicateur de l'état de santé du mouvement, une amplitude trop basse pouvant être dûe à la lubrification des pièces qui n'est plus suffisante -, il vous faudra renvoyer votre Urwerk dans les ateliers de la marque.

Avec cette EMC Time Hunter, disponible en deux versions au look séduisant (voir ci-dessous les caractéristiques techniques), Urwerk invente la première montre mécanique qui vous permet non seulement de voir en live l'état de marche et de santé de votre montre mais également d'en ajuster la précision.

Bluffant, non ?

Caractéristiques techniques et Prix de vente :
Urwerk EMC Time Hunter
- Série limitée à 15 exemplaires pour chacune des 2 versions
- Boîtier en titane Grade 5 et acier avec laque céramique vert militaire / Existe également en version titane Grade 5 et acier
- Finition = satiné ; microbillé
- Dimensions = 43mm (Largeur) x 51mm (longueur) x 15,8mm (épaisseur)
- Glace saphir
- Indications = heures, minutes, secondes, indicateur de performance δ, amplitude, indicateur de réserve de marche, vis de régulation du mouvement
- Mouvement à remontage manuel = Calibre UR-EMC2 conçu, développé et fabriqué par URWERK : échappement à ancre suisse - Balancier en ARCAP P40 ; balancier linéaire couplé au capteur optique - Fréquence = 28.800 a/h - Ressort du balancier plat - Source d’énergie = Double barillet vertical, monté en série - Réserve de marche = 80h - Finitions = Côtes de Genève ; colimaçonnage ; micro-sablage ; anglage des têtes de vis
- EMC : Générateur à remontage manuel Maxon® chargeant l'accumulateur - Organe de surveillance de l'EMC = Capteur optique contrôlé par un circuit intégré - oscillateur de référence 16.000.000 Hz
- Etanchéité = 30m
- Prix de vente :
         > EMC Time Hunter ceramic green = CHF. 115.000 HT
         > EMC Time Hunter nature = CHF. 110.000 HT