MeisterSinger Neo Pointer Date : 2 séduisantes nouveautés

Par Pierre Gisclard, le 25 mars 2020
Le spécialiste des montres mono-aiguilles dévoile deux nouveaux modèles inspirés du passé agrémentés d’une indication centrale de la date par aiguille qui préserve la pureté du design original. Partager cette Actualité

Diaporama = 5 photos Presse

Fondée en 2001, MeisterSinger a su au fil du temps s’imposer comme le spécialiste incontesté des montres mono-aiguilles.
Son inspiration ? Les origines de la montre quand, sous l’Antiquité, l’heure se lisait sur un cadran solaire au moyen d’un segment unique.

Si le parti-pris de se limiter à une seule et unique aiguille complique sans nulle doute la tâche de la maison horlogère, il convient de reconnaître que MeisteSinger fait preuve depuis 19 ans d’une grande créativité en proposant dans ses collections diverses complications.
On y retrouve ainsi des modèles équipés d’une date par guichet, des modèles Day-Date - qui n’ont rien à voir avec la Day-Date de Rolex ! - avec affichage circulaire du jour et de la date, des phases de Lune ou encore des modèles équipés d’un indicateur de réserve de marche - mais là, MeisterSinger triche un peu en s’autorisant une aiguille additionnelle.

Abrité derrière un verre hésalite bombé, son cadran, également bombé, se décline en bleu saphir soleillé (je reprends la terminologie de la marque) ou opalin argenté. MeisterSinger parce cette Neo Pointer Date d’un compteur central parcouru d’une courte aiguille rouge qui vient chaque jour pointer la date.

C’est également le cas avec ces deux nouvelles Neo Pointer Date que la maison horlogère allemande basée à Munster vient de dévoiler.

Ces deux montres automatiques reprennent pour commencer les attributs classiques des montres MeisterSinger.

Inspirées des années 50, chacune de ces deux Neo Pointer Date est proposée en deux dimensions : 36 et 40mm - des dimensions contenues qui positionnent ces références dans la catégorie montre classique.

On y retrouve un boîtier rond en acier poli-miroir et une lunette dont la finesse permet de mettre en exergue ce qui constitue l’atout majeur de ces modèles : leur cadran.

Abrité derrière un verre hésalite bombé, son cadran, également bombé, se décline en bleu saphir soleillé (je reprends la terminologie de la marque) ou opalin argenté.
Il est cerclé des graduations habituelles des montres MeisterSinger qui permettent de lire, à l’extrémité de la grande aiguille centrale, l’heure et les minutes.

Cette Neo Pointer Date se pare en revanche d’un compteur central parcouru d’une courte aiguille rouge qui vient chaque jour pointer la date.

Animées d’un mouvement suisse de chez Sellita, MeisterSinger habille la Neo Pointer Date de trois bracelets au choix : acier maille milanaise, Shell Cordovan noir ou daim Cognac.

Mon avis :

L’exercice n’est évidemment pas simple pour MeisterSinger : multiplier les références de son catalogue en se limitant, autant que faire se peut, à une seule et unique aiguille.
Il lui faut donc tricher ponctuellement et on peut le lui accorder d’autant plus facilement que la maison horlogère allemande le fait avec parcimonie et élégance.

Certes la Neo Pointer Date préserve l’ADN de la marque en général. Mais MeisterSinger réalise une sorte de tour de passe-passe en ajoutant, au centre de son classique cadran mono-aiguille, un autre cadran mono-aiguille délivrant la date - une intégration optimale qui ne dénature en rien le design très pur caractéristique des montres MeisterSinger.

On le voit parfaitement sur cette nouvelle Neo Pointer Date.

Certes le modèle préserve l’ADN de la marque en général avec ses lignes épurées, sa large ouverture sur un cadran bombé et une typographie identitaire des montres MeisterSinger.

Mais la marque réalise une sorte de tour de passe-passe en ajoutant, au centre de son classique cadran mono-aiguille fournissant l’heure, un autre cadran mono-aiguille délivrant la date.

L’intégration de ce cadran central est ainsi optimale et ne dénature en rien le design très pur auquel MeisterSinger nous a habitué.

Il pourrait d’autre part donner des idées à la marque pour de prochaines complications.
Je pense par exemple à un chronographe, une complication jusqu’à présent absente du catalogue de l’horloger germanique.
Imaginez en effet une aiguille de chrono centrale située sous l’aiguille des heures et minutes et, au centre, une aiguille de totalisateur 30 minutes, le tout piloté par un seule et unique poussoir…

En attendant, ces MeisterSinger Neo Pointer Date (36mm) et Neo Plus (40mm) sont de belles et séduisantes créations proposées, comme toujours, à des prix contenus.

Caractéristiques techniques et Prix de vente :
MeisterSinger Neo Pointer Date (36mm) et Neo Plus (40mm)
- Boîtier en acier inoxydable de 36mm ou 40mm (Ø)
- Verre hésalite bombé
- Fond vissé
- Etanchéité = 30m
- Cadran bombé bleu saphir soleillé ou opalin argenté - compteur date par aiguille pointeur
- Fonctions = heures, minutes, date par aiguille
- Mouvement mécanique à remontage automatique Sellita SW200-1 (38h de réserve de marche)
- Bracelet : acier maille milanaise, Shell Cordovan noir ou daim Cognac
- Prix de vente sur bracelet milanais = 1.290 € (36mm) / 1.390 € (40mm)