Le premier véritable chronographe (qui donne aussi l'heure) - Singer Reimagined

Par Pierre Gisclard, le 19 avril 2019
Si le chronographe est toujours une fonction secondaire de la montre, il est au cœur de la Track1 chez Singer Reimagined, l'indication de l'heure étant "accessoire". Une pièce innovante et somptueuse. Partager cette Actualité

Diaporama = 18 photos Live des trois versions de la Track1
+ explorez les collections et les prix Rolex

Si certains pensent qu'il n'y plus rien à inventer en horlogerie, ils se trompent grandement.
Encore faut-il avoir l'idée et le courage de remettre en cause certaines idées qui nous paraissent intangibles.
C'est précisément ce que nous propose Singer Reimagined en ayant l'audace de réinventer le chronographe de poignet - pour ne pas dire de l'inventer !

Sur une montre classique, le chronographe est une fonction additionnelle et même secondaire, au même titre que l'indication de la date par exemple ou l'affichage de la réserve de marche.
Sur le modèle Track1 de Singer Reimagined, la perspective est inversée : c'est l'affichage de l'heure et des minutes qui passe au second plan, le chronographe étant au centre de toutes les attentions.

Singer Reimagined est, comme souvent, le fruit d'une rencontre : celle de Marco Borraccino, designer horloger qui a notamment officié comme patron du design chez Panerai, et de Rob Dickinson, fondateur de Singer Vehicle Design, célèbre préparateur de Porsche 911 basé à Los Angeles. Ci-dessus la Track1 - Hong Kong Edition primée au GPHG 2018.

Mais avant de vous en dire davantage, il convient de planter le décor.

Singer Reimagined est, comme souvent, le fruit d'une rencontre : celle de Marco Borraccino, designer horloger qui a notamment officié comme patron du design chez Panerai, et de Rob Dickinson, fondateur de Singer Vehicle Design, célèbre préparateur de Porsche 911 basé à Los Angeles - allez faire un tour sur son site : c'est sublime !
Ce duo de fondateurs est complété d'un partenaire essentiel en la personne de Jean-Marc Wiederrecht, fondateur d'Agenhor (Atelier Genevois d’Horlogerie), société spécialisée dans le développement de modules à complications pour les plus grandes marques de montres.

La collection Track1 est aujourd'hui composée de trois modèles dont l'Edition Hong Kong (version dont le boîtier est en aluminium céramisé noir mat - voir notre diaporama) a remporté le premier prix au GPHG 2018 dans la catégorie Chronographe.

A Bâle cette année, Singer Reimagined présentait une nouvelle venue aux côtés de la Track1 - Launch Edition (cadran argenté - voir notre diaporama) et de la Track1 - Hong Kong Edition : la Track1 - Geneva Edition.
Cette nouvelle montre automatique ultra haut de gamme reprend de ses aînées leurs séduisantes particularités.

Sur une montre classique, le chronographe est une fonction additionnelle et même secondaire. Sur le modèle Track1 de Singer Reimagined, la perspective est inversée : c'est l'affichage de l'heure et des minutes qui passe au second plan, le chronographe étant au centre de toutes les attentions.

Ainsi, son boîtier de 43mm de diamètre puise directement son inspiration dans les montres de pilotes automobile des années 70 en adoptant une forme tonneau que l'on retrouve notamment sur certaines Omega Speedmaster Professional comme la Mark II.
Réalisé ici dans un or jaune plus clair que le classique or jaune 18 carats, son boîtier offre une alternance de surfaces satinées soleil et poli-miroir (notamment pour sa fine lunette) qui met en exergue sa forme identitaire.

La dimension vintage du modèle est renforcée par la présence de poussoirs de chronographe de forme champignon et son aérodynamisme par une fine couronne de remontoir logée dans le prolongement de la bande de carrure entre 4 et 5h.

Les contrastes chromatiques sur la Track1 - Geneva Edition sont de rigueur : son cadran noir profond paré de graduations et marquages dorées tranche avec la teinte claire du boîtier.
Seule exception à ce duo de tonalités : la présence de trois aiguilles de couleur orange qui offrent une excellente lisibilité.

Et c'est bien là que réside toute l'originalité et l'innovation proposées par Singer Reimagined puisque ces aiguilles ne sont pas celles des heures, minutes et secondes d'une montre classique mais celles dédiées au chronométrage.

L'heure et les minutes sont accessoirisées en étant déportées en périphérie.
Elles se lisent sur deux disques rotatifs au moyen d'un indicateur fixe positionné à 6h et optant, comme les aiguilles de chronographe, pour du orange.

Réalisé ici dans un or jaune plus clair que le classique or jaune 18 carats, son boîtier offre une alternance de surfaces satinées soleil et poli-miroir qui met en exergue sa forme identitaire, la dimension vintage du modèle étant renforcée par la présence de poussoirs de chronographe de forme champignon.

Pour motoriser cette incroyable Track1, Jean-Marc Wiederrecht a conçu avec les équipes d'Agenhor le Calibre Singer Reimagined 6361.
Ce mouvement chronographe automatique avec roue à colonnes, délivrant 60 heures de réserve de marche et totalisant 477 composants dont 67 rubis s'offre en spectacle derrière un fond de boîtier muni d'une glace en saphir.
Il permet en particulier de chronométrer des temps allant jusqu'à 60 heures et de les lire directement sur le cadran, avec la même facilité que celle avec laquelle vous lisez aujourd'hui l'heure sur votre montre.

Enfin, Singer Reimagined habille la Track1 - Geneva Edition d'un bracelet en veau vert olive / kaki fait main rehaussé de deux rivets vissés, placés de part et d'autre de la boîte, réalisés en titane Grade 5 brossé avec revêtement ZrN leur offrant la même teinte que celle de la boîte.
A noter pour les amateurs de changement de bracelet : la Track1 est équipée de pompes flash permettant de changer à l'envi de bracelet, sans outil, Singer Reimagined en proposant une large gamme.

Mon avis :

Je suis absolument fan et ce, pour plusieurs raisons.

D'abord pour la démarche entreprise par Singer Reimagined qui consiste à tordre le cou à des idées et des principes établis depuis plusieurs décennies et que l'on pensait intangibles.
C'est au passage cette même démarche adoptée par Trilobe avec ses montres dépourvues d'aiguilles - à voir ici : Trilobe Les Matinaux : en direct de Bâle.
On nous dit depuis toujours qu'un chronographe, c'est une montre qui indique l'heure et les minutes voire les secondes et à laquelle on ajoute des aiguilles et des compteurs permettant le chronométrage de temps plus ou moins courts.
Et bien Singer Reimagined nous prouve avec sa ligne Track1 qu'il en existe une autre définition.
Comment la marque procède-t-elle ? En inversant tout simplement ce principe !
Avec la Track1, le chronographe est un outil de mesure de temps plus ou moins longs (jusqu'à 60 heures !) qui fournit en bonus l'heure.
J'adore.

Je suis absolument fan et ce, pour plusieurs raisons. D'abord pour la démarche entreprise par Singer Reimagined qui consiste à tordre le cou à des idées et des principes établis depuis plusieurs décennies et que l'on pensait intangibles. Mais aussi pour son design particulièrement réussi et sa réalisation somptueuse. Et pour son élégance discrète. Sublime.

Je suis également fan de la Track1 - et en particulier de la Geneva Edition - pour son design particulièrement réussi.
S'inspirant du passé et notamment des années 70, âge d'or de la course automobile, elle ne ressemble pourtant à aucune autre montre du marché et affiche une vraie personnalité associant une impressionnante puissance à une formidable mais discrère élégance.
Je vous ai d'ailleurs ramené de Baselworld 2019 des photos (visibles dans le diaporama) des deux précédentes Track1 qui affichent une dimension plus sportive que la Track1 - Geneva Edition.

Son élégance, elle la doit bien entendu à son très beau boîtier réalisé dans cet or jaune pale très vintage dans l'esprit auquel Singer Reimagined associe un magnifique bracelet, l'association des deux à laquelle il convient d'ajouter son cadran noir profond étant aussi inattendue que magnifique.

Enfin, je suis fan de cette Track1 - Geneva Edition parce qu'elle ne laisse aucun détail de côté en proposant une exécution et des finitions de toute beauté - allant jusqu'à équiper la boucle déployante du bracelet d'un ressort en titane grade 5 en DLN noir qui certes sécurise ladite boucle mais affiche en même temps un design sympa en reprenant le logo de la marque.

Bref, vous l'avez compris : la révolutionnaire Track1 - Geneva Edition de Singer Reimagined (et ces deux aînées) est non seulement le premier véritable chronographe de poignet qui donne accessoirement l'heure mais c'est en plus une pièce exclusive somptueuse, élégante et racée.
Alors si vous disposez d'un peu de budget et que vous rêvez d'autre chose que d'une Rolex Daytona...

L'autre nouveauté Singer Reimagined très bientôt sur The Watch Observer.
Alors stay tuned!

Caractéristiques techniques et Prix de vente :

Singer Reimagined Track1 - Geneva Edition
- Série limitée à 25 exemplaires
- Boîtier en or jaune 18 carats (1N)
- Dimensions = 43mm (Ø) x 15mm (épaisseur)
- Glace saphir avec traitement antireflets double face
- Fond vissé avec glace saphir
- Etanchéité = 100m
- Cadran noir
- Indications = chronographe avec heures, minutes et secondes en lecture centrale instantanée, heures et minutes périphériques
- Calibre Singer Reimagined 6361, mouvement mécanique à remontage automatique - Chronographe à roue à colonnes - AgenGraphe - Indication au centre exclusive Singer Reimagined 3×60 : heures (60 heures) et minutes (60 minutes) du chronographe instantanées et secondes du chronographe (60 secondes) - 477 composants dont 67 rubis
- Bracelet en veau kaki - Rivets vissés en titane Grade 5 brossé avec revêtement ZrN
- Boucle déployante en Or jaune (1N), poli sur les côtés
- Prix de vente = 72'000 CHF (hors TVA et taxes locales)

Singer Reimagined Track1 - Hong Kong Edition
- Série limitée à 50 exemplaires
- Boîtier en aluminium céramisé noir mat
- Prix de vente = 44'500 CHF (hors TVA et taxes locales)

Singer Reimagined Track1 - Launch Edition
- Série limitée à 50 exemplaires
- Boîtier en titane Grade 5
- Prix de vente = 39'800 CHF (hors TVA et taxes locales)