La Rolex Daytona se pare d’un tourbillon chez Label Noir

Par Pierre Gisclard, le 20 juin 2019
Après s’être attaqué à la Milgauss en la parant d’un tourbillon, le champion de la personnalisation de montres Label Noir dévoile une version ultime de la Rolex Daytona customisée pour un client. Partager cette Actualité

Diaporama = 8 photos presse - Crédit : Label Noir

Le business de la personnalisation de montres continue d’avoir le vent en poupe.
Parmi les acteurs de ce marché haut de gamme, on retrouve des noms tels que Bamford Watch Department, Black-Out Concept ou encore Project X Designs notamment.
Et tous, bien entendu, exercent leur talent en priorité sur les montres Rolex (explorez le catalogue et les prix du neuf Rolex).

Label Noir compte au nombre des incontournables intervenants de ce marché.
Créée en 2011, l’entreprise propose comme ses confrères la personnalisation de vos montres préférées en intervenant notamment sur l’habillage et les terminaisons (matériaux ou décorations) et en y appliquant des traitements et revêtements spécifiques.

Là où Label Noir fait la différence, c’est en matière d’intervention sur les calibres et complications, un domaine d'intervention peu courant dans l'univers de la customisation.
Ce dernier exige en effet de réelles compétences horlogères, Label Noir ayant pour sa part opté pour la cotraitance : l’entreprise s'associe les compétences d'entreprises tiers ou d'individus spécialisés dans un domaine particulier.

Après s’être attaqué à la Milgauss en la parant d’un tourbillon, le champion de la personnalisation de montres Label Noir dévoile une version ultime de la Rolex Daytona customisée pour un client. Au programme ? La modification du calibre Rolex 4130 auquel le customisateur de luxe ajoute 93 pièces pour y installer un tourbillon.

Il y a un peu moins d’un an, Label Noir s'était attaquée à une Rolex Milgauss 116400 qu'elle avait personnalisée à la demande d'un client.
Parée d’un traitement ADLC de la boîte et du bracelet et soumise à un polissage spécifique baptisé SuperMattLight, Label Noir avait surtout modifié le calibre Rolex 3131 originel de la Milgauss pour l’équiper d’un tourbillon.

Quelques mois plus tard, un nouveau client - à moins qu’il ne s’agisse du même ! - s’est adressé à Label Noir pour lui demander d’intervenir sur le chronographe iconique de Rolex : le Cosmograph Daytona.

Le customisateur est parti de la référence 116520, sortie aujourd’hui de son catalogue pour être remplacée par la Rolex Daytona 116500LN.

Conformément aux souhaits de son client, Label Noir est intervenue sur son mouvement, le calibre 4130, pour y adjoindre cette fois encore un tourbillon.

La philosophie qui a présidé au travail des équipes de Label Noir est demeurée identique à celle qui avait guidé son intervention sur la Milgauss : garder le plus possible de composants du calibre original Rolex.

Concrètement, le calibre 4130 a dans un premier temps été intégralement démonté afin que les composants inutiles en soient extraits - je parle ici en particulier de ceux nécessaires au fonctionnement de la petite seconde qui disparait sur ce Daytona customisé, le compteur à 6h accueillant à la place la cage de tourbillon.
93 pièces ont ensuite été ajoutées pour le tourbillon et sa cage.
Les horlogers de Label Noir ont par ailleurs procédé à une augmentation de la force du ressort de barillet, celui-ci devant dorénavant entraîner un tourbillon, la fréquence oscillatoire du balancier ayant été passée de 28.800 alternances par heure à 21.600.

Mais ce n’est pas tout.

Cette fois encore, l’ADN de la Rolex Daytona d’origine est préservé. Mais les compétences pointues des horlogers de l’entreprise permettent d’y installer l’une des complications les plus prisées des amateurs de Haute Horlogerie. Il en résulte un look décapant et unique, mixant ambiance vintage et contemporaine.

Afin de conserver la boîte d’origine de la Rolex Daytona et d’en préserver l’étanchéité, Label Noir a dû rehausser le verre saphir et fabriquer un joint adapté.

Pour finir, le cadran a été retravaillé afin d’arborer l’esthétique d’un Dayto Paul Newman.

Mon avis :

Que vous aimiez ou non, le travail réalisé par Label Noir sur le mythique chronographe de Rolex est impressionnant.

Cette fois encore, l’ADN de la Rolex Daytona d’origine n’est pas dénaturé.
Mais les compétences pointues des horlogers de l’entreprise permettent d’y installer l’une des complications les plus prisées des amateurs de Haute Horlogerie.

Il en résulte un look décapant et unique, mixant ambiance vintage et contemporaine.

Il convient pour finir de rappeler, à l’attention de ceux que la customisation de montres Rolex titille - il faut bien dire que la pénurie, organisée ou non, de certaines références Rolex sur le marché y invite -, que l’intervention de Label Noir (mais également celle de ses confrères) invalide automatiquement la garantie originelle de la montre, Label Noir offrant du coup une garantie de 5 ans sur les mouvements et montres sur lesquels elle intervient.