Jaquet Droz Grande Seconde Chronographe Monopoussoir : quelle élégance !

Par Pierre Gisclard, le 24 septembre 2019
Porte-étendard du catalogue Jaquet Droz, la Grande Seconde se pare en cette rentrée 2019 d’une complication très prisée des amateurs de belle horlogerie : le chronographe monopoussoir. Découverte. Partager cette Actualité

Diaporama = 6 photos presse

Dans la famille des chronographes masculins, il y a bien entendu l’Omega Speedmaster et la Rolex Daytona, deux modèles iconiques qui dominent le marché - dans le cœur des amateurs tout au moins.
Mais l’offre en la matière est large et s’enrichit chaque année de nouveaux modèles.
C’est au tour de Jaquet Droz de nous proposer non pas une mais quatre références.

La maison horlogère, propriété du Swatch Group, s’est fait une spécialité des montres masculines classique et élégantes au travers notamment de son modèle Grande Seconde.
Porte-étendard de son catalogue, la Grande Seconde de Jaquet Droz a accueilli au fil du temps diverses complications : tourbillon, indicateur de réserve de marche, quantième par aiguille, seconde morte, indicateur de phases de Lune ou encore répétition minutes.
Mais point de chronographe jusqu’à présent.

Cette lacune est désormais comblée avec l’arrivée de la Grande Seconde Chronographe Monopoussoir que Jaquet Droz propose en une série limitée à 88 exemplaires accompagnée de trois déclinaisons qui intègrent la collection permanente.

Porte-étendard de son catalogue, la Grande Seconde de Jaquet Droz a accueilli au fil du temps diverses complications : tourbillon, indicateur de réserve de marche, quantième par aiguille, seconde morte, indicateur de phases de Lune ou encore répétition minutes. Mais point de chronographe jusqu’à présent. Cette lacune est désormais comblée.

La marque du N°1 mondial de l’horlogerie réalise comme toujours un remarquable travail, la série limitée ne se contentant pas de se distinguer des autres par des tonalités et / ou matériaux différents.

Certes, le boîtier de 43mm de diamètre de cette montre automatique s’habille d’or rouge 18 carats sur la série limitée quand celui des séries standards est réalisé en acier.

Mais surtout, Jaquet Droz pare la première d’un cadran en émail Grand Feu, l’une de ses grandes spécialités, de couleur ivoire.
Index chiffres arabes et chiffres romains y sont quant à eux réalisés en émail Petit Feu.

Pour pallier la lecture atypique des temps chronométrés, Jaquet Droz utilise du bleu.

Ainsi, aiguille centrale des secondes du chrono et aiguille décentrée du totalisateur 30 minutes sont réalisées en acier bleui et pointent vers des graduations de la même teinte.

La maison fait en revanche appel à du noir pour les index et la minuterie des heures et minutes ainsi que pour les chiffres du quantième, seul le 31 s’affichant en rouge.

Basé sur le Piguet 1185, le calibre Jaquet Droz 26M5R qui motorise chacune des quatre références est un mouvement chronographe automatique avec roue à colonnes, spiral et cornes d’ancre en silicium et barillet unique pour une réserve de marche d’environ 40 heures.
Visible derrière un fond transparent, il se caractérise notamment par sa masse oscillante squelettée en or rouge.

Bien qu’embarquant le même mouvement, les trois autres références se distinguent de la série limitée par l’emplacement à 4h de la couronne de remontoir et du poussoir de commande du chrono.
Conséquence directe : les deux cercles parfaitement alignés formant un 8 sur la version en or rouge se retrouvent en léger décalage sur les versions acier.

La couleur ivoire de la série limitée laisse par ailleurs la place à un cadran en argent, bleu ou gris taupe bénéficiant d’un sablage sec réalisé à la main.

Mon avis :

Il convient de saluer le remarquable travail réalisé par Jaquet Droz qui parvient à nous proposer au sein de son iconique Grande Seconde une fonction chronographe sans dénaturer le moins du monde son modèle.

Il aura certes fallu longtemps pour voir l’arrivée d’un chronographe dans la collection Grande Seconde de Jaquet Droz mais votre patience est aujourd’hui largement récompensée par l’arrivée de quatre modèles bien pensés et aboutis. Superbes !

La Grande Seconde conserve en effet sa légendaire élégance et la pureté de son design identitaire tout en s’enrichissant de cette complication reine qu’est le chronographe.
Tant et si bien d’ailleurs qu’il n’est pas exclu que certains ne réalisent pas qu’il s’agit d’un chronographe en la voyant à votre poignet.

Autre objet de ravissement : la date par aiguille rétrograde qui permet de préserver l’harmonie et la lisibilité du modèle, évitant aux graduations des deux cercles une superposition malheureuse en y ajoutant une dimension ludique.

Enfin, Jaquet Droz fait preuve de talent en proposant une série limitée qui ne se contente pas d’adopter des coloris ou matériaux différents de ceux des modèles standards.

Couronne et organe de commande du chrono excentrés à 4h et surface sablée du cadran insufflent aux versions acier une touche contemporaine à laquelle s’oppose la dimension plus classique et plus précieuse de la version or rouge.

Dit autrement : il aura certes fallu longtemps pour voir l’arrivée d’un chronographe dans la collection Grande Seconde de Jaquet Droz mais votre patience est aujourd’hui largement récompensée par l’arrivée de quatre modèles bien pensés et aboutis.

Caractéristiques techniques et Prix de vente :
Jaquet Droz Grande Seconde Chronographe Monopoussoir
- Réf. J007733200 (88 ex. - or rouge 18ct & cadran émail) / J007830240 (cadran silver) / J007830241 (cadran bleu) / J007830242 (cadran gris)
- Boîtier en or rouge / en acier
- Dimensions = 43,00 (Ø) x 14,83mm (épaisseur)
- Etanchéité = 30m
- Cadran émail Grand Feu ivoire multi-niveaux / Cadran silver, bleu ou gris sablé à la main, double niveau avec anneau rapporté silver, bleu ou gris satiné circulaire à la main
- Indications = heures et minutes décentrées, quantième rétrograde par aiguille, grande seconde de chronographe centrée et totalisateur de chrono 30 minutes
- Calibre Jaquet Droz 26M5R, chronographe monopoussoir, mouvement mécanique à remontage automatique, spiral et cornes d'ancre en silicium, barillet unique, roue à colonnes, masse oscillante en or rouge 18 carats - 21.600 alt/h - 34 rubis - 40h de réserve de marche
- Bracelet alligator rembordé main
- Boucle ardillon en or rouge 18ct / Boucle déployante en acier
- Prix de vente =
     > version or rouge = 31.700 €
     > versions acier = 19.900 €