Jaeger-LeCoultre, partenaire du Jeu de Paume pour l’exposition Laure Albin Guillot

Par The Watch Observer, le 11 janvier 2013
La Manufacture de montres de luxe Jaeger-LeCoultre présente, en association avec le Jeu de Paume, l’exposition de la célèbre photographe Laure Albin Guillot, intitulée "L’enjeu classique". Partager cette Actualité

Diaporama = 7 photos
+ Découvrez les montres et les prix Jaeger-LeCoultre

Informations pratiques Exposition Laure Albin Guillot / Jeu de Paume :
Dates : du 26 février au 12 mai 2013
Lieu : Jeu de Paume - 1 place de la Concorde 75008 Paris
Horaires : Mardi de 11h à 21h / Du mercredi au dimanche de 11h à 19h / Fermeture le lundi et les jours fériés
Tarifs : Entrée = 8,50 € / Tarif réduit = 5,50 euros

Partenaire de nombreuses expositions aux côtés du Jeu de Paume - comme par exemple celles de Richard Avedon, Esther Shalev-Gerz, Fellini ou encore Diane Arbus, Jaeger-LeCoultre poursuit son action en soutenant l’exposition Laure Albin Guillot intitulée L'enjeu classique et programmée du 26 février au 12 mai 2013.

L’exposition Laure Albin Guillot au Jeu de Paume, parrainée par Jaeger-LeCoultre, réunit un ensemble important de 200 épreuves et livres originaux de l’artiste ainsi que des magazines et documents d’époque.

Photographe phare de l’entre-deux-guerres, Laure Albin Guillot (1879-1962) connaît une ascension très rapide. Sa passion pour son métier et son côté visionnaire la conduisent à utiliser les nouveaux modes de diffusion de l'image, allant jusqu’à fournir à la presse des illustrations publicitaires.
Grâce à ses recherches dans l’univers de l’infiniment petit, elle sera l’une des premières à créer des applications décoratives sur photographies. Son livre intitulé Micrographie décorative publié en 1931 dévoile un travail magnifique de minéraux et de végétaux photographiés via le spectre d’un microscope - une œuvre qui lui vaudra une réputation internationale.

Mais Laure Albin Guillot a aussi à cœur de faire partager son savoir en théorisant sa pratique. Dans son livre Photographie publicitaire publié en 1933, elle livre sa propre théorie sur le rôle de la photographie dans le domaine de la publicité. Une mine d’or qui montre comment inciter l’imagination du public via des photographies : une association de flous et de nets, des jeux de lumières travaillés, des personnages présents ou simplement suggérés… Toutes ces techniques sont évoquées par l’artiste en vue de mettre en avant tel ou tel objet.

Laure Albin Guillot et la Pendule mystérieuse de Jaeger-LeCoultre
Laure Albin Guillot a usé de toutes ces techniques pour sublimer la Pendule mystérieuse de Jaeger-LeCoultre.
Créée en 1930 par la Manufacture horlogère, cette pendule, qui joue sur la transparence, dispose d’un mécanisme invisible. C’est cette dernière que Laure Albin Guillot a su magnifier en projetant une source lumineuse à travers la pendule, mettant en avant cette transparence.
Le visage d’un modèle en arrière plan, charmé par le cadran de cette pendule, semble surgir de l’obscurité.
Cette photographie est l’une des plus marquantes de l’œuvre de l’artiste, qui a réalisé un grand nombre de photographies pour l’industrie du luxe - notamment dans les domaines de l’horlogerie haut de gamme, de la mode et des bijoux.