Jaeger-LeCoultre - Janek Deleskiewicz : interview

Par Pierre Gisclard, le 15 avril 2014
A l'occasion de la sortie des collections de montres Haute Joaillerie Jaeger-LeCoultre, Janek Deleskiewicz, Directeur Artistique & Design de la Manufacture a pris le temps de répondre à nos questions. Partager cette Actualité

Diaporama = 6 photos
+ Découvrez par ailleurs les collections et les prix Jaeger-LeCoultre

Jaeger-LeCoultre a dévoilé la semaine dernière, soit un peu plus de deux mois après la fermeture du SIHH, vingt nouveaux modèles de montres Dames associant Haute Horlogerie et Haute Joaillerie - voir notre série photos exclusive Jaeger-LeCoultre Haute Joaillerie - nouveautés 2014.

De passage à Paris pour la présentation de ces pièces exceptionnelles, Janek Deleskiewicz, Directeur Artistique & Design de la Grande Maison, a pris le temps de répondre à nos questions.

__________________________

The Watch Observer (TWO) :
La véritable horlogerie mécanique pour femmes semble en pleine progression depuis 3 ou 4 ans. Comment expliquez-vous cet essor tardif ?
Janek Deleskiewicz, Directeur Artistique & Design Jaeger-LeCoultre :
Il y a toujours eu des marques de montres à s'intéresser aux femmes. C'est le cas par exemple de Cartier ou encore de Van Cleef & Arpels.
Mais l'horlogerie suisse dans son ensemble n'a jamais été très féminine jusqu'à un passé récent.
Il ne faut pas oublier qu'il s'agit à l'origine de protestants qui, en tant que tels, n'étaient pas favorables aux produits ostentatoires ! L'horlogerie était bien vue, la joaillerie non.
Les mentalités ont heureusement évolué depuis.

Dévoilée par la Grande Maison en septembre 2012, la collection Rendez-Vous, portée par son ambassadrice Diane Kruger, caracole en tête des ventes de montres Dames Jaeger-LeCoultre au niveau mondial, loin devant la Reverso.

TWO :
Comment, en tant que Directeur Artistique & Design de Jaeger-LeCoultre et en tant qu'homme, créez-vous une montre Dames ?
Janek Deleskiewicz, Jaeger-LeCoultre :
L'équipe Design de la Manufacture est constituée de 5 personnes dont 2 femmes, une italienne et une chinoise. Chez nous, ce sont ainsi les femmes qui dessinent les montres Dames et inversement, les hommes de l'équipe dessinent les montres masculines.

TWO :
Quel est l'impact sur les ventes Jaeger-LeCoultre du renforcement de l'offre en matière de montres femmes - en particulier suite au lancement de la collection Rendez-Vous en septembre 2012 ?
Janek Deleskiewicz, Jaeger-LeCoultre :
L'équilibre entre les ventes de montres hommes et femmes n'a pas changé : nous sommes toujours à plus ou moins 50/50 et nous disposons d'une clientèle très fidèle.
En revanche, il est vrai que les femmes ont longtemps manqué de choix. Elles achetaient ainsi souvent, en complément de leur Jaeger-LeCoultre Reverso, des montres hommes.
Le lancement de la collection Rendez-Vous a permis d'élargir significativement notre offre,
nos clientes achetant désormais plusieurs montres femmes, mélangeant modèles de Reverso et Rendez-Vous au gré de leurs envies et des collections.

TWO :
Quel modèle femmes ou quelle collection Jaeger-LeCoultre rencontre aujourd'hui le plus de succès commercialement ?
Janek Deleskiewicz, Jaeger-LeCoultre :
En France, c'est le modèle Reverso que nous vendons le plus.
Et même si la Reverso demeure notre best-seller en termes d'image auprès des femmes, les ventes de la collection Rendez-Vous dépassent aujourd'hui au niveau mondial celles de la Reverso.

Présentée lors du SIHH 2014, l'Hybris Mechanica Onze a constitué pour les équipes de Jaeger-LeCoultre un véritable challenge.

TWO :
Parmi les 20 pièces Haute Joaillerie dévoilées la semaine dernière, quelle est celle qui vous séduit le plus ?
Janek Deleskiewicz, Jaeger-LeCoultre :
La Jaeger-LeCoultre Rendez-Vous Celestial.

TWO :
Parmi les nouveautés dévoilées lors du SIHH 2014, quelle est votre "préférée" ?
Janek Deleskiewicz, Jaeger-LeCoultre :
Sans aucun doute l'Hybris Mechanica Onze pour les nombreux challenges qu'a comportés cette montre.
Il s'est agi en premier lieu de développer un mouvement répétition minutes dans un volume réduit.

Nous avons également procédé à une réduction du laps de temps entre la sonnerie des heures et celle des minutes.
Enfin, les équipes ont imaginé une masse oscillante périphérique dotée d’un segment en platine et positionnée sur un roulement à billes en céramique. Ce dispositif, qui a notamment permis de gagner en finesse, ouvre par ailleurs de nombreuses possibilités pour réduire l'épaisseur de nos montres à l'avenir.

Disponible en France à partir d'octobre 2014, la nouvelle Geophysic 1958 se déclinera dans un premier temps en trois séries limitées - en photo la version boutique en platine, éditée à 58 exemplaires.

TWO :
La Manufacture vient également de présenter une montre hommage à une pièce mythique de l'histoire de la marque : la Jaeger-LeCoultre Geophysic 1958. Que pouvez-ous nous dire de ce modèle ?
Janek Deleskiewicz, Jaeger-LeCoultre :
L'optimisation des mouvements est depuis toujours une quête perpétuelle chez Jaeger-LeCoultre. C'est ainsi qu'à la fin des 50, la marque dévoile le modèle Geophysic, une montre équipée du meilleur mouvement que nous n'ayons jamais produit à cette date.
C'est cette montre que le Canton de Genève choisira d'offrir au Commandant du sous-marin USS Nautilus afin de le féliciter de l'exploit qu'il vient d'accomplir en reliant l'Océan Atlantique à l'Océan Pacifique par la voie la plus directe, en naviguant sous la banquise qui recouvre l’Arctique.
Cette montre automatique, véritable best-seller de la marque dans les années 60, verra sa production interrompue avec l'arrivée du quartz.
Nous en proposons cette année une édition actualisée qui va se décliner en 3 séries limitées :
acier (800 exemplaires), or rose (300 pièces) et une édition boutique en platine (58 pièces) - pour en savoir plus : Jaeger-LeCoutre Geophysic 1958.
Ces trois séries limitées seront cependant suivies par la création d'une nouvelle ligne de montres au catalogue Jaeger-LeCoultre.

TWO :
Hors Jaeger-LeCoultre, à l'origine de quelle montre auriez-vous aimé être et pourquoi ?
Janek Deleskiewicz, Jaeger-LeCoultre :
La TAG Heuer Monaco.
Parce ce chronographe est identifiable à 100m, qu'il s'agit d'une montre confortable et qu'elle a un look dandy sportif que j'aime beaucoup.

Et pour en savoir plus sur la marque, accédez à l'Espace Jaeger-LeCoultre.