Hermès Arceau L’heure de la Lune (SIHH 2019) : avis, prix et photos

Par Olivier Müller, le 21 janvier 2019
L’art délicat de la phase de Lune, complication poétique favorite des horlogers, trouve une nouvelle interprétation chez Hermès. Ludique, unique mais technique, la nouvelle Arceau décroche la Lune. Partager cette Actualité

Diaporama = 5 photos presse

C’était peut-être un signe annonciateur : sans crier gare, La Montre Hermès s’est rebaptisée Hermès Horloger.
Une manière d’affirmer ses capacités et ambitions ?
C’est en tout cas une interprétation cohérente et en phase... avec la Lune !

Avec sa nouvelle Arceau, Hermès manifeste plus que jamais sa capacité à créer une vision poétique du temps au service de laquelle se met une véritable Haute Horlogerie.

La réinterprétation de la phase de Lune est pourtant un exercice délicat.
Après la date ou le chronographe, c’est une complication déjà très largement répandue et qui a été vue, revue et réinventée... à chaque salon horloger.

Si certains ont su sortir du lot, comme Stepan Sarpaneva et sa Lune à visage humain, l’exercice reste périlleux pour qui veut réellement apporter une contribution significative - en témoigne le succès très relatif de la Rolex Cellini Moonphase (explorez les collections Rolex et prix 2019).
Et plus encore pour Hermès qui a déployé, ces dix dernières années, une vision très poétique du temps avec laquelle elle se doit désormais d’être en phase pour rester cohérente.

Hermès est partie d’une feuille blanche avec un postulat qu’elle assume aujourd’hui pleinement : place au temps, la mécanique n’étant là que pour lui donner vie.

Dans l’Arceau L’Heure de la Lune, cette mécanique est invisible, insoupçonnable.

Ici, la Lune est fixe, les disques heures / minutes et date étant en mouvement grâce à un module créé pour l’occasion, breveté et riche de 117 composants qui anime le bras portant ces deux cadrans. La phase de Lune, habituellement enfermée dans un guichet, est pour le coup pleinement déployée sur toute la surface du cadran.

Côté cadran, il n’y pas une mais deux lunes en vis-à-vis, sur un fond météorite ou aventurine.

Détail peu courant, voire peu convaincant : la Lune vue de l’hémisphère Nord... est en bas, tandis que celle vue du Sud est en haut.
On devine une contrainte technique.
On regrette la cohérence spatiale.

Toute la prouesse de cette Arceau est qu’elle n’a précisément rien de la montre classique pour homme avec phase de Lune.

Ici, la Lune est fixe.
Ce sont les disques heures / minutes et date qui sont en mouvement.
Un module créé pour l’occasion, breveté et riche de 117 composants, anime le bras qui porte ces deux cadrans et les fait survoler le cadran lunaire en 59 jours (soit deux cycles de Lune).

La phase de Lune, habituellement enfermée dans un guichet, est ici pleinement déployée sur toute la surface du cadran.

Le boîtier Arceau aux attaches asymétriques, conçu par le designer maison Henri d’Origny en 1978, devient un cirque lunaire, formé de météorite ou d’aventurine, tandis que les cadrans laqués en gravitation satellitaire affichent les fameux chiffres arabes inclinés qui sont aujourd’hui une signature stylistique incontournable d’Hermès.

L’Arceau Heure de la Lune est réalisée en deux séries limitées à 100 exemplaires chacune et se pare d’un bracelet en alligator mat, graphite ou bleu abysse.

Mon avis :

Hermès surprend en traçant un chemin créatif osé, assumé, novateur et poétique.
Le Temps Suspendu de 2011 avait posé les bases.
Aujourd’hui, l’exercice de la phase de Lune pour homme (la pièce fait 43mm) est audacieux si l’on y voit, comme très souvent, une complication féminine.

Hermès prouve ici le contraire et s’adresse en priorité à ceux qui s’approprient une montre parce qu’elle est belle et originale, sans distinction de sexe.

Le prix particulièrement bas de cette authentique complication est un atout supplémentaire que vient consolider une stratégie pensée pour le long terme - consacrée notamment par la présence d’Hermès au SIHH, désormais aux côtés des marques séculaires et institutionnelles.

Caractéristiques techniques et Prix de vente :
Hermès Arceau L’Heure de la Lune
- Boîte or gris
- Dimensions = 43 mm (Ø)
- Glace saphir
- Fond saphir
- Etanchéité = 30 m
- Cadran = version aventurine : compteurs mobiles laqués blanc, décalques noires / version météorite : compteurs mobiles laqués gris dégradé, décalques blanches - Lunes en nacre naturelle blanche
- Fonctions = heures, minutes, date, phases de Lune (hémisphère Nord et Sud)
- Mouvement manufacture Hermès H1837 à remontage automatique, réserve de marche de 50h, 28’00 alt./h,  193 composants, 28 rubis, platine finition perlée et colimaçonnée, ponts et masse oscillante satinés, semis de H
- Bracelet alligator mat bleu abyss ou mat graphite
- Boucle déployante en or gris (17 mm)
- Prix de vente = 23.000 €