Cartier SIHH 2019 - Santos Chronographe : avis, prix, photos en direct du SIHH

Par Olivier Müller, le 15 janvier 2019
C’est enfin le grand retour de la Santos Chronograph. Un temps écarté des collections, ce modèle plus sport revient en pas moins de 14 variations dotées des dernières innovations de la manufacture. Partager cette Actualité

Diaporama = 5 photos Live en Direct du SIHH 2019

Il y a certaines pièces qu’il n’est presque plus nécessaire de présenter.
La Santos de Cartier en fait partie.
Créée en 1904, soit à peine un an avant l'apparition de Rolex (découvrez les prix 2019 et collections Rolex), elle fut commandée par l’aviateur Alberto Santos-Dumont à son ami Louis Cartier.
C’était une montre-bracelet.

Ce qui passe aujourd’hui pour une évidence l’était beaucoup moins en fin de siècle dernier.
A cette époque, la montre était de poche.
Probablement inventée par Chaumet une dizaine d’années plus tôt, la montre-bracelet ne sera rendue populaire qu’avec son usage militaire lors de la Première Guerre Mondiale.

En cela, Cartier et Santos-Dumont étaient véritablement visionnaires.
Non seulement à propos de la montre-bracelet mais aussi de la montre dédiée à un pilote, filon qui se transformera en une véritable manne dès les années 30 - et qui prospère toujours !

En 2019, la Santos de Cartier reste d’une étonnante actualité.

Si l’exemplaire original d’Alberto Santos-Dumont n’a jamais été retrouvé, son esprit demeure : un carré légèrement galbé, des vis apparentes, un cadran épuré ou encore des chiffres arabes qui se sont depuis imposés comme la signature stylistique de la manufacture.

Aujourd’hui, Cartier renforce cette collection d’une complication emblématique : le chronographe.

Ce chronographe Santos est une réussite, sans aucun doute : plus épuré, plus lisible et plus cohérent que ses aînés. Comme pour l’ensemble de la collection Santos, le bracelet offre une véritable facilité d’usage. C’est simple, efficace et cela permettra de se faire sa Santos Chronograph quasiment sur mesure en choisissant le bracelet qui vous convient.

L’ajout est pertinent.
Déjà, il est fonctionnellement cohérent pour une montre qui, d’origine, se destinait à un aviateur.
Ensuite, c’est là une complication que l’on trouvait déjà dans la collection Santos... mais qui avait de longue date disparu.

Pour le dire sans ambages, ce n’était pas un mal : la Santos Chronograph s’est longuement cherchée, sans jamais véritablement se trouver.
Deux compteurs (5h et 7h), trois compteurs (3/6/9), date à midi, puis à 4h, mouvement automatique, puis quartz, modèle galbé, plat, etc. : la Santos Chronograph n’a jamais trouvé son identité.

Est-ce le cas aujourd’hui ? On ne peut que l’espérer !
Ses changements sont majeurs.

Déjà, la date est basculée à 6h.
C’est peut-être plus conventionnel mais contribue à l’équilibre vertical de la pièce, avec la date en vis-à-vis de la mention Cartier Automatic.

Cette verticalité est renforcée par le brossé vertical du centre de cadran : là encore, cohérence et simplicité.

Autre changement majeur : le passage de deux poussoirs à une mécanique monopoussoir... basculée à gauche.
Ici encore, Cartier assure une parfaite symétrie entre la couronne et ce poussoir, cette fois sur un axe horizontal.

Le choix du monopoussoir est lui aussi cohérent pour une pièce qui s’inspire de certains codes du début du siècle, puisque le second poussoir n’a été breveté qu’en 1934.
Notons toutefois que ce monopoussoir n’est dévolu qu’aux fonctions marche / arrêt du chronographe, la remise à zéro se faisant via un bouton placé à l'extrémité de la couronne de remontoir.

Enfin, dernier changement, et non des moindres : les compteurs de chronographe ont été redistribués, avec le totalisateur des heures à 9h et celui des minutes à 3h.
Un choix que certains blâmeront d’être trop classique mais qui a le mérite d’offrir un visage connu et donc plus intuitif, plus lisible.

A noter que les minuteries de ces compteurs ont également été considérablement allégées.

Mon avis :

Une réussite, sans aucun doute.
La Santos Chronograph est plus épurée, plus lisible, plus cohérente.

Comme pour l’ensemble de la collection Santos, le bracelet offre une véritable facilité d’usage : acier, cuir ou caoutchouc, toutes les versions s’interchangent grâce au système maison QuickSwitch dont le mécanisme se fond dans le boîtier.
La mise à taille sans outil du bracelet métal, au maillon près, est aussi possible grâce au système SmartLink, également maison.

C’est simple, efficace, et permettra de se faire sa Santos Chronograph quasiment sur mesure - une possibilité d’autant plus accessible que de très nombreuses variations seront proposées : or, acier, or & acier, cadran gris, cadran bleu, format medium, XL, etc.

Caractéristiques techniques et Prix de vente :
Santos de Cartier Chronograph
- Réf.: WGSA0017
- Boîte en or rose
- Glace saphir
- Cadran argenté
- Aiguilles glaive en acier bleui
- Fonctions = heures, minutes, secondes, compteurs 30 minutes et 12h, date à 6h
- Mouvement manufacture Cartier 1904-CH MC, 48h de réserve de marche, 28.800 alternances par heure (4 Hz), 269 composants, 269 rubis
- Bracelet alligator 
- Boucle déployante
- Prix de vente = à partir de 5.500 € (version acier)