Armin Strom Dual Time Resonance Sapphire (SIHH 2019) : avis, prix, photos

Par Olivier Müller, le 22 janvier 2019
La résonnance est un sujet qui travaille les horlogers depuis le XVIIe siècle. Armin Strom en a réalisé une interprétation aujourd’hui en boîte saphir pour en découvrir les moindres subtilités. Partager cette Actualité

Diaporama = 8 photos presse

Un bel effort de R&D pour une marque 100% indépendante : voilà comment il faut probablement saluer l’arrivée de la collection de montres classiques contemporaines hommes Resonance chez Armin Strom.
C’était en 2018 et la maison sise à Bienne a, depuis, fait du chemin.

Pourtant, les premiers pas de son mouvement Resonance ne furent pas de tout repos.

Pourquoi ?
Parce que bon nombre de puristes détracteurs ont remis en cause l’appellation même de résonance.
Selon eux, cette technique consiste à synchroniser deux mouvements qui se font face et entrent en synchronisation vibratoire sans lien physique entre eux.

Ainsi, lorsque deux balanciers sont côte à côte, les vibrations de l’un sont captées par le second qui se met à son tour à osciller à la même fréquence - avec, au final, une sorte de ping-pong oscillatoire qui pourrait, en théorie, être infini.

L’approche avait été pressentie par Huygens (inventeur de l’horloge à pendule), abordée par Breguet, réalisée par Antide Janvier, puis transposée dans une montre-bracelet par F.P. Journe dans les années 90.

Armin Strom a remise au goût du jour la thématique de la résonance mais avec un lien physique entre les deux échappements - un ressort flexible qui, à lui seul, a requis plus de deux ans de développement, la marque ayant pris soin de faire valider l’appellation 'résonance' par le Centre suisse d'électronique et de microtechnique.

Et pour l’anecdote, l’une des rarissimes pendules à résonnance d’Antide Janvier, construite entre 1780 et 1789, a été rachetée en 2001 par...F.P. Journe.
La pièce, d’une valeur inestimable, est aujourd’hui exposée en sa manufacture genevoise.

Depuis, la résonance n’avait plus fait parler d’elle.

Armin Strom l’a remise au goût du jour mais avec un lien physique entre les deux échappements - un ressort flexible qui, à lui seul, a requis plus de deux ans de développement.

Armin Strom a fait valider l’appellation résonance par le CSEM (Centre suisse d'électronique et de microtechnique).

Deux collections ont déjà été lancées : Pure et Mirrored Force.
Aujourd’hui, à l'occasion du SIHH 2019, c’est une Dual Time Resonance Sapphire qui voit le jour.

En synthèse, il ne s’agit pas de deux échappements pour un même mouvement mais bel et bien de deux mouvements distincts et synchronisés.

Les deux mouvements sont l’un à côté de l’autre et leurs oscillations sont synchronisées par le ressort de résonance que l’on voit à 9h.
L’indépendance de ses mouvements permet à la Dual Time Resonance Sapphire d’indiquer l’heure locale ainsi que celle d’un deuxième fuseau horaire.

Chaque cadran affiche son propre indicateur de réserve de marche, indexé sur ses propres barillets (deux par mouvement).

A 6h, un indicateur permet de situer si chaque mouvement affiche l’heure de jour ou de nuit.

La boîte saphir, que Gérald Genta avait réalisée en premier en 1996, permet de découvrir la partie intime de ces fonctions.

Le saphir allège l’esthétique de la boîte fort imposante (59mm) et de forme ovale peu commune de la montre Armin Strom Dual Time Resonance Sapphire et lui confère un caractère encore plus exclusif, cette création n'étant produite qu’à 8 exemplaires.

Mon avis :

Les boîtes saphir, sans être légion, sont devenues courantes : Hublot, Richard Mille, Corum, 4N, Rebellion ou encore Calabrese parmi d’autres.

C’est très souvent la même entreprise qui est derrière ces beautés de cristal : Stettler Sapphire.

Chez Armin Strom, la valeur ajoutée est discutable.
Certes le saphir allège l’esthétique d’une boîte fort imposante (59mm) et de forme ovale peu commune.
A l'inverse, la boîte saphir apporte peu à un mouvement dont les différentes propositions esthétiques veillaient déjà toutes à bien rendre visible, côté cadran, le dispositif de résonance.

Ici, la boîte 100% saphir n’ajoute rien à cela, surtout qu’il n’y a rien à voir de profil et que le fond existait déjà sur toutes les collections.

La boîte 100% saphir permet toutefois de donner un caractère encore plus exclusif et mystérieux à cette impressionnante création qui ne sera réalisée qu’à 8 exemplaires.

Caractéristiques techniques et Prix de vente :
Armin Strom Dual Time Resonance Sapphire
- Réf.: RGMT.11.AL.L.14.FC - série limitée à 8 exemplaires
- Boîte en verre saphir
- Dimensions = 52,55mm x 39,95mm x 11,67mm
- Etanchéité = 50m
- Cadran bleus, guillochés à la main
- Aiguilles acier inoxydable poli
- Fonctions :
     > Mouvement 1 = heures, minutes, indicateur 24 heures, indicateur de réserve de marche
     > Mouvement 2 = heures, minutes, indicateur de réserve de marche
- Mouvement Manufacture Armin Strom, calibre ARF1, 110 heures de réserve de marche pour chaque mouvement (4 barillets), 25'200 alt./h,  419 composants, 70 rubis
- Bracelet alligator
- Boucle avec fermoir double en acier inoxydable
- Prix de vente = CHF- 280'000