19 années consécutives de croissance pour Tissot - Interview de François Thiébaud, CEO Tissot

Par Pierre Gisclard, le 17 décembre 2014
Plus de 4 millions de montres Tissot exportées en 2014 et un fort investissement dans l'univers du sport. François Thiébaud, son CEO, revient pour nous sur 19 années de croissance consécutives. Partager cette Actualité

Diaporama = 15 photos - dont des photos du MotoGP™ GP Generali Valence 2014
                           et des photos des collections actuelles Tissot

Tissot, qui fêtait en 2013 ses 160 ans, se prépare à annoncer pour 2014 une nouvelle année de croissance avec plus de 4 millions de montres exportées de Suisse - profitez-en pour explorer les collections et les tarifs Tissot.
La filiale du Swatch Group, qui dévoilait à la Foire de Bâle 2014 sa toute nouvelle et très réussie
Tissot T-Touch Expert Solar, se classe ainsi parmi les 5 marques suisses à totaliser un chiffre d'affaires dépassant le milliard d'euros !

La marque, qui produit aussi bien des montres à quartz que des montres automatiques, propose un catalogue d'une très grande richesse que François Thiébaud, son CEO, qualifie lui-même de multi-spécialiste.
L'amateur y trouvera ainsi aussi bien des montres classiques que des montres de sport,
des montres de poche, des chronographes ou encore des montres des plongée.

A l'occasion de la dernière étape du MotoGP™ 2014 (découvrez notre série photos consacrée à l'événement : MotoGP™ GP Generali Valence 2014), François Thiébaud a accepté de répondre à nos questions.

___________________________________

Tissot, dont le riche catalogue recèle aussi bien des montres classiques que des montres à quartz, dévoilait à Bâle 2014 la très séduisante T-Touch Expert Solar - une montre qui, comme son nom l'indique, se recharge à la lumière.

The Watch Observer :
Tissot est une marque très investie dans l'univers du sport via des partenariats passés avec de grands sportifs et en tant que Chronométreur Officiel d'événements internationaux.
On retrouve ainsi la marque dans des sports aussi variés que le basketball, le hockey sur glace ou encore l'escrime pour ne citer qu'eux.
Pourquoi le choix du MotoGP™ ?
François Thiébaud, CEO Tissot :
A la fin des années 90, c'est Certina (NDLR : filiale comme Tissot du Swatch Group, N°1 Mondial de l'horlogerie) qui est le sponsor du MotoGP™.
En 2003, Marc Hayek, passionné de sports mécaniques et de plongée, me demande d'assurer la supervision de cet événement sportif. Or, il s'avère que l'investissement réalisé par Certina sur l'ensemble de la saison moto n'est pas en adéquation avec la réalité de son marché.
En effet, les montres Certina ne sont pas distribuées dans les régions où 8 des 16 étapes du MotoGP™ se déroulent chaque année.
C'est ainsi que Tissot fait son entrée dans l'univers du MotoGP™, en prenant à son compte le sponsoring de ces 8 étapes.
Par la suite, Dorna Sports, administrateur du MotoGP™, demandera à ce qu'il n'y ait qu'un sponsor et non deux par souci de simplicité.
Et ce sera donc Tissot qui va assurer et assure toujours ce rôle.

The Watch Observer :
Qu'est-ce qu'apporte à Tissot le sponsoring d'un tel événement international ?
François Thiébaud, CEO Tissot :
Le sponsoring du MotoGP™ dont Tissot est Chronométreur Officiel nous a permis de promouvoir
la marque dans l'ensemble des 13 pays par lesquels passent les 16 étapes de la saison.
Ce sponsoring est un formidable véhicule d'image pour la marque.
Et il l'est encore plus pour les modèles de montres que nous concevons pour la discipline et nos ambassadeurs.
C'est par exemple le cas avec les toutes nouvelles Tissot T-Race MotoGP™ que nous avons dévoilées à l'occasion du Grand Prix de Valence dont notre ambassadeur Thomas Lüthi a remporté la première place en Moto2™ - découvrez notre série photos des Tissot T-Race MotoGP™ édition 2015.

Sponsor et Chronométreur Officiel du MotoGP™, Tissot produit également chaque année des montres de sport en séries limitées destinées en priorité aux fans de moto.

 

The Watch Observer :
Justement, à quel segment de clientèle s'adressent en priorité ces nouvelles Tissot T-Race MotoGP™ ?
François Thiébaud, CEO Tissot :
Il s'agit à chaque fois de séries limitées dont certaines sont conçues en étroite collaboration avec nos ambassadeurs : 4.999 exemplaires pour la Tissot T-Race Nicky Hayden Édition Limitée 2015 ; 2.015 exemplaires pour la Tissot T-Race Stefan Bradl Édition Limitée 2015 et 2.112 exemplaires pour la Tissot T-Race Thomas Lüthi Édition Limitée 2015.
En tant que telles, elles séduisent avant tout les fans de MotoGP™.

 

 

The Watch Observer :
La montre Tissot T-Complication a remporté les deux premières places lors du Concours International de Chronométrie 2013 après une première place raflée lors de l'édition précédente
en 2011.
Quels sont les impacts de telles victoires pour la marque ?
François Thiébaud, CEO Tissot :
Cette double victoire en 2013 constitue avant tout une grande fierté pour les équipes en interne.
Et une fierté que nous devons partager avec nos clients.
Tissot
est fière de pouvoir afficher 19 années de croissance consécutives avec une année 2014
dont on sait dores et déjà qu'elle sera en croissance puisqu'à fin octobre, nous avions déjà dépassé le chiffre d'affaires total de l'année 2013, à savoir 1 milliard d'euros.
Avec un tel chiffre d'affaires, Tissot figure au rang des 5 marques qui dépassent le milliard d'euros de chiffre d'affaires aux côtés de Rolex, Omega, Cartier et Longines - 3 de ces 5 marques appartenant au Swatch Group.
Ainsi, sur 28 millions de montres suisses exportées annuellement, plus de 4 millions sont des montres Tissot.

Multi-spécialiste, Tissot, dont la catalogue va de la montre de sport à des montres classiques comme cette Chemin des Tourelles Squelette (Bâle 2014), figure parmi les cinq marques suisses dont le chiffre d'affaires dépasse le milliard d'euros.

The Watch Observer :
Puisque le sujet est à la mode, quelle est la position de Tissot sur le sujet des montres connectées ?
François Thiébaud, CEO Tissot :
Nous sommes sur deux domaines très différents.
Tissot fabrique l'heure alors que l'indication de l'heure est l'une des applications parmi d'autres qui seront fournies par les montres connectées.
Le Swatch Group travaille bien entendu sur ce sujet qui pose de multiples questions d'envergure.
Les composants électroniques qui servent à la conception des montres connectées sont fabriqués en Asie. Qu'en serait-il dès lors du Swiss Made cher au Groupe ?
La question se pose également sur le lieu d'assemblage des montres.
Autre sujet : dans quel cadre la distribution de montres connectées peut-elle se faire ? Chez des horlogers traditionnels ? Pas sur !

The Watch Observer :
Affaire à suivre à l'occasion de BaselWorld 2015 !