Manufacture Montblanc : la Haute Horlogerie à des prix accessibles

Par Pierre Gisclard, le 23 novembre 2015
Montblanc - montres de luxe - pour tout savoir sur les montres Montblanc
Proposer des montres haut de gamme à des prix accessibles : c'est le pari que s'est fixée la filiale du Groupe Richemont. Découverte de Montblanc, une Manufacture pointue entre tradition et modernité. Partager ce Dossier thématique

Diaporama = 30 photos des 2 sites de production Montblanc et des collections
+ profitez-en pour explorer le catalogue et les prix Montblanc

Montblanc : l'expérience de la Haute Horlogerie à un niveau accessible

Si la fabrication d'instruments d'écritures, de bijoux et autres articles de maroquinerie, aussi haut de gamme soient-ils, peut compliquer la tâche de Montblanc quand il s'agit de communiquer en France en tant que Manufacture horlogère, ces activités originelles ont surtout permis à la Maison fondée en 1906 d'acquérir un certain nombre de savoir-faire pointus : maîtrise de l'infiniment petit, conception de produits de luxe faisant appel à des matériaux précieux, artisanat d'art, techniques de traitement des cuirs... etc.

C'est à partir de l'intégration de Minerva à Montblanc Montres SA que se dessinent les contours d'une Manufacture fort bien organisée autour d'un leitmotiv qu'aime à rappeler Alexander Schmiedt, patron de la division Horlogerie : Sharing the Passion for Fine Watchmaking.

Autant de domaines dans lesquels Montblanc est rapidement passé maître et qui ont permis à l'entreprise de lancer Montblanc Montres S.A. en 1997 au Locle, dans le Jura suisse.

L'année 2007 constitue cependant une date clé dans l'histoire horlogère de la Maison puisque c'est cette année là que Montblanc, qui fête son centenaire, intègre la Manufacture Minerva (Villeret), spécialiste des chronographes et autres compteurs de sport dont les premiers modèles sont produits dès 1908.

Témoignant de sa compétence en la matière, Minerva développera notamment pour certaines maques connues des chronographes d'une grande précision.
La Manufacture est par ailleurs à l'origine du célèbre calibre Pythagore (1948) et d'un modèle l'embarquant qui a servi d'inspiration à la collection contemporaine Montblanc Heritage.

C'est à partir de ce rachat que se dessinent les contours d'une Manufacture fort bien organisée autour d'un leitmotiv qu'aime à rappeler Alexander Schmiedt, patron de la division Horlogerie chez Montblanc : Sharing the Passion for Fine Watchmaking.

La très séduisante Heritage Spirit Orbis Terrarum présentée lors du SIHH 2015 illustre à merveille la mise en œuvre du concept puisque cette élégante montre pour voyageurs permet la lecture de l'heure dans les 24 fuseaux horaires officiels pour un prix, dans sa version acier sur bracelet alligator, inférieur à 5.500 €.

Traduit en des termes moins marketing, il s'agit pour la Maison dont le siège est basé à Hambourg d'amener l'expérience de la Haute Horlogerie à un niveau accessible - comprenez : à des tarifs abordables.

Et il convient de reconnaître, au vu des modèles dévoilés par la Maison ces deux dernières années et du rapport qualité / prix dont bénéficient les collections, qu'il s'agisse de montres Femmes ou Hommes, que cette promesse est plutôt bien tenue.

La très séduisante Heritage Spirit Orbis Terrarum présentée lors du SIHH 2015 illustre à merveille la mise en œuvre du concept.

Cette élégante montre classique pour voyageurs permet, grâce à un cadran multi niveaux en saphir, la lecture de l'heure dans les 24 fuseaux horaires officiels pour un prix, dans sa version acier sur bracelet alligator, qui flirte avec les 5.500 €.

Autre exemple avec la Montblanc Heritage Chronométrie ExoTourbillon Minute Chronographe qui, dans sa livrée en or rouge 18 carats et ses fonctions chronographe monopoussoir et ExoTourbillon 1 minute, est disponible à un tarif inférieur à 40.000 €.

Ainsi, sous l'impulsion de Jérôme Lambert, Directeur Général de Montblanc depuis le 1er juillet 2013, avec Alexander Schmiedt à la barre, Montblanc Montres S.A. s'est lancée dans la conception de collections au design soigné, dotées de mouvements performants et proposées à des prix très attractifs.

 

Montres Montblanc : des dessins séduisants et une conception soignée

Pour donner naissance aux collections que vous avez pu récemment découvrir - parmi lesquelles les nouvelles et très réussies Montblanc 1858, le site de production du Locle dispose de trois designers à temps plein, l'ensemble de l'équipe étant placé sous la direction de Zaim Kamal.

S'il arrive que le bureau de design soumette au service technique une idée / un projet de montre - c'est le cas de l'Orbis Terrarum -, l'impulsion vient en général de Jérôme Lambert qui va indiquer ce qu'il souhaite en termes de nouveautés.

Sous l'impulsion de Jérôme Lambert, Président Directeur Général de Montblanc avec Alexander Schmiedt à la barre, Montblanc Montres S.A. s'est lancée dans la conception de collections au design soigné, dotées de mouvements performants et proposées à des prix très attractifs.

Le bureau technique et le design se mettent ensuite au travail, chaque projet devant être validé par le Président Directeur Général de la Maison et son Directeur Artistique.

Il s'agit en la matière d'un travail minutieux qui requiert, outre un véritable savoir-faire et du talent, une certaine dose de patience, chaque nouveauté nécessitant en moyenne quelque 100 propositions différentes.

Chez Montblanc, chaque partie composant la montre est dessinée en interne : boîtiers (interne et externe), cadrans, aiguilles... même si une partie est ensuite produite, la Maison (contrairement à bon nombre de ses consœurs) ne s'en cache pas, à l'externe.

Il résulte de cette organisation interne un catalogue de montres cohérentes, au design équilibré et disposant d'une vraie personnalité au sein duquel chacun peut y trouver son bonheur.

Les collections Montblanc alternent ainsi montres classiques - c'est le cas de la récente et séduisante ligne Heritage Chronométrie ou de la gamme Heritage Spirit -, chronographes à l'affichage atypique - collection Nicolas Rieussec -, montres d'aviateurs - gamme 1858 dont la sublime édition limitée en or rouge  -, montres sport chic - avec les célèbres TimeWalker - sans oublier la collection Villeret, vitrine du savoir-faire de la Maison en matière de complications.

Soignant véritablement la conception de ses montres pour offrir à ses clients une satisfaction optimale, Montblanc dispose d'ailleurs sur son site du Locle d'un Laboratoire dont la vocation est de tester chaque nouveauté avant mise en production.
Ici, les équipes soumettent à rude épreuve l'habillage, la tête de montre et le mouvement de chaque future nouvelle référence en effectuant des tests d'homologation parfois impressionnants - dont certains sont qualifiés, à juste titre, de destructifs !

Réservé à la conception, au développement et à la production des mouvements de Manufacture Montblanc, le site Montblanc de Villeret compte quelque 35 personnes qui œuvrent à la création de mouvements haut de gamme dans la plus pure tradition horlogère.

S'y pratiquent ainsi des tests de simulation de porté, de simulation d'exposition aux rayons UV, des tests de résistance des bracelets (tractions, torsions, sueur synthétique, résistance du tannage et vieillissement accéléré) ou encore des tests de résistance aux chocs.

En la matière, le Laboratoire soumet par exemple avant homologation éventuelle chaque nouvelle tête de montre à 34 chocs à 450 G puis à 17.940 chocs (dans 5 positions différentes) entre 25 et 100 G (en fonction de la typologie de la montre) puis, pour finir, à 34 chocs à 550 G...
Autant dire qu'un prototype ayant passé ces épreuves du feu est plutôt bien armé pour faire face aux aléas d'une vie normale.

Mais l'objectif de la Maison Montblanc d'offrir à sa clientèle des montres irréprochables ne s'arrête pas à la conception d'élégantes montres robustes.
La filiale du Groupe Richemont soumet par ailleurs l'intégralité de ses modèles à des contrôles de qualité et de fiabilité très exigeants.

 

Manufacture Montblanc : des montres fiables et précises

Parce que produire de belles montres ne suffit pas, Montblanc porte un soin tout particulier à la précision et à la fiabilité de ses collections.

Les montres Montblanc qui subissent le Contrôle 500 Heures vont notamment séjourner 14 jours dans le Cyclotest (ou Duotest) - un appareil qui reproduit les cycles de vie d'une montre avec, notamment, un arrêt quotidien de 8h correspondant à la durée d'une nuit, lorsque vous dégrafez votre montre pour vous coucher.

De fait, 100% de la production est minutieusement contrôlée, qu'il s'agisse de montres équipées de mouvements tiers ou de modèles dont les mouvements sont intégralement conçus et développés en interne, les collections les plus haut de gamme du catalogue étant en plus soumises au Contrôle 500 Heures - autrement appelé le Montblanc Laboratory Test 500.

Après les différents tests effectués lors de chaque étape de l'assemblage (positionnement des aiguilles, passage de date, jour, mois, remontage des montres, précision des mouvements avant emboîtage... etc), il existe ainsi un tronc commun auquel sont soumises toutes les têtes de montres équipées de leur mouvement : test de Chappuis (une berceuse permet d'actionner le rotor et de tester le remontage de la montre), tests de la montre dans 5 positions (à 0h, armage haut, et à 24h quand 50% de la réserve de marche est consommée), test de la réserve de marche puis, pour finir, tests effectués à la main par une équipe de Contrôleuses qualité qui s'assurent de la conformité esthétique des modèles et de leur parfaite fonctionnalité.

Pour les pièces standards, le chemin de croix s'arrête ici.
Celles qui ont passé toutes ces épreuves sont équipées de leur bracelet et partent à la vente.

Les collections les plus haut de gamme, à savoir les modèles équipés de mouvements Manufacture - à l'instar des Nicolas Rieussec, TwinFly et de quelques références de la gamme Villeret - ainsi que les références issues de la collection Heritage Chronométrie vont quant à elles attaquer les rudes épreuves du Contrôle 500 Heures.

Spécifique à la Maison Montblanc, ce test a été mis en place il y a environ 6 ans lors de la sortie de la collection Nicolas Rieussec et étendu par la suite à d'autres collections.

A ce stade, les montres repassent quatre heures en berceuse (nouvelle validation du remontage et de l'assemblage) puis dans une machine appelée FEMTO (simulateur de porté dans 5 à 6 positions - en fonction des modèles - qui dure environ 80h).

Les montres qui auront traversé la série d'épreuves imposées par le Contrôle 500 Heures repassent pour finir entre les mains des Visiteuses qui s'assurent de la conformité esthétique des modèles et de leur fonctionnalité. Si tout est bon, le certificat 500 Heures est apposé et signé du chef de service.

Un contrôle de précision est ensuite effectué sur les têtes de montres (tolérance = -4/+10 secondes par jour - des chiffres à ne pas mettre en regard de la tolérance COSC puisque le COSC procède à des tests sur des mouvements non emboîtés et dépourvus de leur masse oscillante).

Les montres à remontage manuel passent dans une machine qui va tester le remontage et le couple.
Quant aux chronographes, ils disposent d'une machine spécifique qui va tester les fonctions start / stop / reset à de multiples reprises.

Passage ensuite au Cyclo Test (ou Duotest) pendant 14 jours - un appareil qui reproduit les cycles de vie d'une montre avec, notamment, un arrêt quotidien de 8h (correspondant à la durée d'une nuit, lorsque vous dégrafez votre montre pour vous coucher).

 

A l'issue de ces 14 jours, la précision de la montre est à nouveau contrôlée (dans 5 ou 6 positions, en fonction des modèles) avant passage dans une enceinte thermique qui va soumettre les montres à différentes températures (de +6 à +45°C) et à des degrés d'humidité variables (10 à 85% d'humidité).

Nouveau contrôle de la montre dans 5 à 6 positions avant le début des différents tests d'étanchéité (test d'humidité résiduelle, plongeon en cuve sans et avec pression à 3 bar puis nouveau test d'humidité résiduelle).

Les montres qui auront traversé cette série d'épreuves repassent entre les mains des Visiteuses qui s'assurent de la conformité esthétique des modèles et de leur fonctionnalité.
Si tout est bon, le certificat 500 Heures est apposé et signé du chef de service.
La montre peut dès lors être commercialisée.

En d'autres termes, Montblanc ne badine pas avec la qualité (précision et fiabilité) de ses montres.

Nouveauté dévoilée à Hong Kong il y a quelques semaines, la Montblanc Heritage Spirit Perpetual Calendar Sapphire joue la carte de la transparence en offrant à l'amateur un spectacle permanent grâce à un cadran en verre fumé et témoigne à elle seule du retour de Montblanc sur le devant de la scène horlogère.

L'atelier de développement des mouvements de Villeret (anciennement Minerva) en est lui aussi une belle illustration.

Réservé à la conception, au développement et à la production des mouvements de Manufacture Montblanc, il compte quelque 35 personnes - artisans serait plus adapté - qui œuvrent à la création de mouvements haut de gamme dans la plus pure tradition horlogère.

Cette équipe, qui assure par ailleurs le SAV des montres Minerva anciennes, fait tout - ou presque - à la main et travaille sur d'antiques machines - voir notre série photos : découpe des matières premières pour fabriquer les composants, finition manuelle des pièces, décorations effectuées à la main (15 jours sont par exemple nécessaires à la décoration du pont de Tourbillon Cylindrique Night Sky Géosphères), assemblage des composants dont la pose du spiral avec courbe terminale Phillips...

A noter d'ailleurs que Montblanc figure au nombre des quelques rarissimes manufactures qui fabriquent leurs spiraux en interne avec Patek Philippe, ETA ou encore Rolex (voir les collections et les prix Rolex).

 

Conclusion

Véritable centre d'excellence de Montblanc, le site de Villeret est venu apporter une expertise aux nombreux savoir-faire de la Maison horlogère d'origine allemande dont les équipes travaillent d'ores et déjà à la préparation des collections qui sortiront en... 2018 !
En attendant, Alexander Schmiedt, qui rêve d'inventer "une complication qui n'affiche que les heures de bonheur", prendra d'ici quelques semaines la direction de Genève pour le SIHH 2016 - une édition qui célèbrera les 110 ans de la marque au flocon avec toujours cette même et belle ambition : amener la Haute Horlogerie à des prix accessibles !
Un pari jusque là tenu par Montblanc.

The Watch Observer sera bien entendu à Genève pour vous faire découvrir les surprises que nous réserve la Maison horlogère en janvier prochain.

Mise à jour du 16/12/2015 : Alexander Schmiedt, appelé à de nouvelles fonctions au sein du Groupe Richemont, est remplacé par Davide Cerrato.