Manufacture de montres Bovet 1822 - découverte

Par Pierre Gisclard, le 20 décembre 2016
Montres Bovet 1822 - découverte des collections (prix, photos) et des manufactures
Certaines maisons, aussi confidentielles soient-elles, méritent plus que d'autres, pourtant plus connues, votre attention. C'est le cas de Bovet 1822 que nous vous invitons découvrir de l'intérieur. Partager ce Dossier thématique

Diaporama = 54 photos exclusives des manufactures et des collections Bovet

L'histoire singulière de Bovet 1822

Si vous ne connaissez pas (encore) Bovet, vous avez des circonstances atténuantes, la marque n'étant présente ni au SIHH ni à Baselworld - deux événements à l'aura internationale qui permettent parfois de faire de belles rencontres horlogères.

En même temps qu'il décide d'investir son argent, son talent et son énergie dans Bovet 1822, Pascal Raffy opte pour une stratégie qui s'articule autour de trois axes principaux : pérennisation des savoir-faire des artisans de la maison, verticalisation de la production et retour à des mouvements manufacturés en interne.

D'autre part, même si l'entreprise Bovet voit le jour à Fleurier en 1822, sa production actuelle demeure relativement confidentielle avec un objectif de 3.000 montres produites en 2017.
On parle bien ici d'un objectif.

Pour autant, le soin porté à ses collections, les innovations dont elle est à l'origine et son histoire singulière méritent que l'on s'y arrête.

Chez Bovet, il n'est point question de société cotée ni de fondation mais de l'histoire d'un homme, Pascal Raffy, issu de l'industrie pharmaceutique et passionné de montres, qui décide en 2001 d'investir dans cette maison horlogère endormie son argent, son talent et son énergie.
Connue pour certaines de ses montres dont deux des caractéristiques résident dans la présence de la couronne de remontoir à 12h et dans l'existence d'une bélière, la marque n'est pas au sommet de sa forme à l'époque de sa reprise - loin s'en faut.

Pascal Raffy, qui souhaite lui offrir une nouvelle vie, opte pour une stratégie qui s'articule autour de trois axes principaux : pérennisation des savoir-faire des artisans de la maison (émaillage, guillochage, gravure à la main...), verticalisation de la production et retour à des mouvements manufacturés en interne.

Au nombre des savoir-faire maîtrisés par les artisans de Bovet 1822 figurent des techniques telles que l'émaillage, le guillochage ou encore la gravure à la main. Ci-dessus la gravure d'une platine effectuée au sein des ateliers de Dimier 1738.

Pour y parvenir, l'homme se donne les moyens de ses ambitions.

Il rachète ainsi à Swiss Time Technology (STT), dans le courant de l'année 2006, plusieurs entités qui vont permettre à Bovet d'assurer non seulement son indépendance mais également d'élever encore ses standards de fabrication.

Il se porte notamment acquéreur de STT Complications SA (production et développement de tourbillons), de STT Mechanical Movements SA (calibres), de STT Spir-it SA (spiraux) et de Aigat SA (étampage).

Regroupées sous l'appellation Dimier 1738 et acquises la même année que le Château de Môtiers, l'ensemble ainsi constitué forme la nouvelle Manufacture Bovet 1822.
Ces acquisitions signent du même coup l'entrée de la maison parmi les manufactures de Haute Horlogerie suisses.

 

Bovet 1822 : un catalogue allant de la montre classique à des modèles sport très high-tech

Désormais en ordre de marche, la maison Bovet 1822 étoffe son catalogue en alternant modèles profondément inspirés de son histoire (et en particulier de l'univers des montres de poche) avec des montres classiques offrant d'intéressantes complications et modèles ultra contemporains avec quelques montres de sport très high-tech.

Les équipes Bovet déploient tout d'abord beaucoup d'énergie en matière de R&D. La maison dévoile par exemple en 2010 l'innovant boîtier baptisé Amadeo qui voit le jour après 7 années de recherche et de validation. Ci-dessus le modèle convertible Amadeo Fleurier Virtuoso VII en position pendule de table.

Quelle que soit l'esthétique des modèles, certains dénominateurs communs président pourtant à leur conception puis à leur production.

Les équipes Bovet déploient tout d'abord beaucoup d'énergie en matière de R&D.
La maison dévoile par exemple en 2010 l'innovant boîtier baptisé Amadeo qui voit le jour après 7 années de recherche et de validation.

Ce système, qui constitue un véritable trait d'union entre le passé de la marque et sa renaissance, permet au porteur de convertir sans aucun outil sa montre Bovet en montre-bracelet, en horloge de table et en montre de poche / en sautoir pour les femmes.

Cerise sur le gâteau, en version montre-bracelet, le boîtier Amadeo est réversible, offrant ainsi à son propriétaire la possibilité d'alterner entre deux visages très différents.
C'est ainsi le cas de la montre Amadeo Fleurier BraveHeart.

Cette R&D se retrouve également en matière d'agencement de cadrans, les designers et ingénieurs de la manufacture n'hésitant pas à partir d'une page blanche pour réinterpréter des complications classiques afin d'en faire des modèles d'exception.
C'est précisément à cet exercice de style que se sont livrées les équipes Bovet pour concevoir le modèle Amadeo Fleurier VIRTUOSO VII équipé en particulier d'un quantième perpétuel à l'affichage inédit mais néanmoins fonctionnel.

L'innovation des équipes Bovet 1822 se retrouve également en matière d'agencement de cadrans, les designers et ingénieurs de la manufacture n'hésitant pas à réinterpréter des complications classiques afin d'en faire des modèles d'exception. Ci-dessus la Récital 18 Shooting Star qui propose notamment un indicateur des 24 villes ultra compact.

Innovantes, les montres Bovet se caractérisent également aujourd'hui par le soin porté à leur réalisation.

Côté matériaux de cadrans, la variété est de mise avec l'usage de matériaux traditionnels ou / et ultra modernes : laque, verre minéral, fibre de carbone...
Mais au-delà de la matière première, les visages des montres Bovet impressionnent par la minutie de leur décoration effectuée dans les règles de l'art, qu'il s'agisse de peinture miniature, de gravure, d'émaillage, ou encore de guillochage.

Tant et si bien que chaque cadran issu des ateliers Bovet est un véritable spectacle pour l'amateur - et encore plus si cet œil s'équipe d'une loupe !

C'est d'ailleurs en visitant les ateliers du Château de Môtiers ou ceux de Dimier, lorsque vous avez la chance de voir les artisans de la maison œuvrer pendant de longues minutes pour ne pas dire d'heures à la réalisation d'une simple gravure décorative ou à l'anglage d'un minuscule composant, que vous prenez la dimension de ce qu'est la création d'une montre haut de gamme - et du soin que porte la maison à chaque détail.

 

Montres Bovet 1822 : chronométrie et bienfacture

Parmi les arts que s'attèlent à développer Pascal Raffy et ses équipes, il y a bien entendu celui de la chronométrie - autre dénominateur commun aux montres du catalogue Bovet.

Non contente de produire la majorité des mouvements dont elle a besoin, la maison Bovet porte un soin particulier à leur précision et à leur fiabilité. C'est la raison pour laquelle Pascal Raffy a choisi d'acquérir en 2006 STT Spir-it SA, fabricants de spiraux, désormais intégré à l'entité Dimier 1738.

C'était l'un des objectifs clairement énoncé lors de la reprise de la maison en 2001 : équiper la quasi totalité des modèles du catalogue avec des mouvements manufacturés en interne.
L'objectif peut être considéré comme atteint puisque désormais 80% des montres Bovet sont équipés de mouvements in-house.

Spécialiste des tourbillons, elle dispose également à son catalogue d'un mouvement de base proposant les indications heures / minutes / secondes et projette de donner naissance dans les mois qui viennent à un mouvement chronographe.

Pour le reste, elle fait appel à des fournisseurs extérieurs tels que Concepto, Frédéric Piguet ou encore Christophe Claret pour les mouvements à répétition minutes.

Mais non contente de produire la plupart des mouvements dont elle a besoin, la maison Bovet porte un soin particulier à leur précision et à leur fiabilité.

C'est la raison pour laquelle Pascal Raffy a choisi d'acquérir en 2006 STT Spir-it SA, fabricants de spiraux, désormais intégré à l'entité Dimier 1738.
Véritable cœur de la montre, le balancier spiral régule la marche du temps et est responsable à ce titre de la précision de la montre.

Bovet 1822 n'a de toute évidence, sous l'impulsion de Pascal Raffy, pas choisi la voie de la simplicité en lui préférant celle de l'excellence. Le résultat est au rendez-vous, avec des modèles hors normes, proposés en séries souvent très limitées, et reconnaissables entre tous.

Il était donc important pour Bovet d'en maîtriser la production - et d'appartenir par la même occasion au cercle restreint des maisons horlogères produisant leurs propres spiraux - parmi lesquelles on trouve Rolex, Patek Philippe, Grand Seiko ou encore Montblanc depuis l'acquisition de Minerva - pour ne citer que ces quatre maisons.

Du coup, les montres Bovet affichent une tolérance de marche comprise entre 0 et +8 secondes par jour avec un delta maximum de 6 secondes entre les deux positions extrêmes - une belle performance !

C'est également en maîtrisant la fabrication des spiraux de ses mouvements que Bovet est en mesure de proposer des modèles dotés de réserves de marche souvent impressionnante : 5 jours pour l'incroyable Récital 18 Shooting Star, 7 jours pour les 19Thirty Fleurier et pour la Récital 12 Monsieur Dimier, 10 jours pour la Flying Tourbillon OTTANTASEI conçue en partenariat avec Pinifarina et même 22 jours pour l'Amadeo Fleurier BraveHeart...

 

Conclusion

Le carnet de route de la maison Bovet 1822 désormais dirigée par Pascal Raffy est clair : bienfacture, soin du détail, designs originaux, complications multiples, innovations esthétiques et mécaniques dans le respect des traditions...
Cela ne fait pas de doute : Bovet 1822 n'a pas choisi la voie de la simplicité en lui préférant celle de l'excellence.
Le résultat est au rendez-vous, avec des modèles hors normes, proposés en séries souvent très limitées, et reconnaissables entre tous.
Enfin, si certains des designs retenus peuvent paraître segmentants, le résultat force dans tous les cas de figure le respect - et mérite à ce titre que vous vous y intéressiez !

 

Caractéristiques techniques et Prix de vente des modèles photographiés :

Bovet Récital 12 Monsieur Dimier - Prix de vente (HT) = 38.000 CHF

Bovet Récital 12 Monsieur Dimier
- Collection : Dimier
- Boîtier en or rouge 18K (existe également en or gris 18K)
- Dimensions = 42mm (Ø) x 9,10mm (épaisseur)
- Glace et fond saphir
- Cadran : laque polie blanche
- Fonctions = heures, minutes, secondes, indicateur de réserve de marche
- Mouvement : Calibre Virtuoso II Spécialité Horlogère DIMIER 1738 (13.75-70-AI) - Mécanique à remontage manuel - Diamètre = 13 ¾’’’ - Fréquence 21’600A/h - Réserve de marche­ = 7 j. - Nombre de composants = 339
- Bracelet en alligator pleine peau
- Boucle ardillon en or rouge (ou en or gris 18K)
- Etanchéité = 30m
- Édition limitée à 150 ex. pour chacune des 2 déclinaisons
- Prix de vente (HT) = 38.000 CHF

Bovet Récital 18 Shooting Star (by night) - Prix de vente (HT) = 295.000 CHF

Bovet Récital 18 Shooting Star
- Collection : Dimier
- Boîtier en or rouge 18K (poids de l’or = 71,88gr)
- Dimensions = 46mm (Ø) x 18,15mm (épaisseur)
- Glace et fond saphir
- Cadran aventurine
- Fonctions = Tourbillon 5 jours, heure universelle hémisphérique avec fuseau horaire indexable et indicateur de 24 villes ultra compact, phase de lune de précision hémisphérique, heures sautantes et minutes rétrogrades
- Mouvement : Calibre 17DM01-HU - Type : mécanique à remontage manuel - Diamètre = 17’’’ - Fréquence = 21.600 A/h - Réserve de marche­ = 5 j.
- Patentes = mécanisme d’affichage à guidage radial (patente : 0208-DI-CH) / mécanisme de commande pour mouvement horloger (patente : 0212-DI-CH)
- Bracelet en alligator pleine peau
- Boucle ardillon en or rouge 18K
- Etanchéité = 30m
- Édition limitée à 50 ex. (versions or gris incluses)
- Prix de vente (HT) = 295.000 CHF

Bovet Flying Tourbillon OTTANTASEI - Prix de vente (HT) = 165.000 CHF

Bovet Flying Tourbillon OTTANTASEI
- Collection : BOVET by Pininfarina
- Boîtier en titane
- Dimensions = 44mm (Ø) x 12mm (épaisseur)
- Glace et fond saphir
- Cadran blanc laqué
- Fonctions = heures, minutes, indicateur de réserve de marche, tourbillon volant 1 minute
- Mouvement : Calibre 17BM03 - Type : mécanique à remontage manuel - Diamètre = 17 ’’’ - Fréquence 18.000A/h - Réserve de marche­ = 10 jours
- Brevets = Différentiel sphérique / Denture à engrenages multiples / Tourbillon double face
- Bracelet en caoutchouc noir
- Boucle ardillon titane
- Etanchéité = 30m
- Prix de vente (HT) = 165.000 CHF
- Existe également en or rouge 18K et en titane traité DLC noir
- Edition limitée à 50 mouvements

 

Bovet Amadeo Fleurier BraveHeart - Prix de vente (HT) = 395.000 CHF

Bovet Amadeo Fleurier BraveHeart
- Collection : Fleurier Grandes Complications
- Boîtier Amadeo convertible en or gris 18K (poids de l’or = 92,39gr)
- Dimensions = 45,20mm (Ø) x 16,20mm (épaisseur)
- Glace et fond saphir
- Cadran blanc laqué avec appliques chiffres romains
- Fonctions = heures, minutes rétrogrades, double seconde coaxiale sur le tourbillon, indicateur de réserve de marche, aiguillage inversé (heures, minutes et secondes)
- Mouvement : Calibre 17BM02AI22J - Type : mécanique à remontage manuel - Diamètre = 17’’’ - Fréquence = 18.000 A/h - Rés. de marche­ = 22 j.
- Bracelet en alligator pleine peau
- Boucle ardillon en or gris 18K
- Etanchéité = 30m
- Prix de vente (HT) = 395.000 CHF
- Existe également en or rouge 18K et en platine 950
- Edition limitée à 22 mouvements

Bovet Amadeo Fleurier VIRTUOSO VII - Prix de vente (HT) = 69.000 CHF

Bovet Amadeo Fleurier VIRTUOSO VII
- Collection : Fleurier Complications
- Boîtier Amadeo convertible en or rouge 18K (poids de l’or = 76,74gr)
- Dimensions = 43,3mm (Ø) x 15,80mm (épaisseur)
- Glace et fond saphir
- Cadrans blanc laqué avec appliques chiffres romains
- Fonctions = heures, minutes, double seconde coaxiale, jour, quantième rétrograde, mois, indicateur du cycle bissextile, indicateur de réserve de marche, aiguillage inversé (heures, minutes et secondes)
- Mouvement : Calibre Virtuoso II à spécialités horlogères DIMIER 1738 (13BM12-AIQPR) - Type : mécanique à remontage manuel - Diamètre = 13¾’’’ - Fréquence = 21.600 A/h - Réserve de marche­ = 5 jours
- Bracelet en alligator pleine peau
- Boucle ardillon en or rouge 18K
- Chaîne Argent plaqué or
- Etanchéité = 30m
- Prix de vente (HT) = 69.000 CHF
- Existe également en or gris 18K
- Édition limitée à 100 ex. pour chacune des 2 déclinaisons

Bovet 19Thirty Fleurier - Prix de vente (HT) = 28.500 CHF

Bovet 19Thirty Fleurier
- Collection : 19Thirty
- Boîtier en or rouge 18K
- Dimensions = 42mm (Ø) x 9,05mm (épaisseur)
- Glace et fond saphir
- Cadran guilloché bleu avec appliques chiffres romains
- Fonctions = heures, minutes, secondes, indicateur de réserve de marche
- Mouvement : Calibre 15BM04 - Type : mécanique à remontage manuel - Diamètre = 15 ¾’’’ - Fréquence 21’600A/h - Réserve de marche­ = 7 j.
- Bracelet en alligator pleine peau
- Boucle ardillon en or rouge
- Etanchéité = 30m
- Prix de vente (HT) = 28.500 CHF