Zenith Defy Lab : retour de Zenith sur la scène horlogère ?

Par Pierre Gisclard, le 18 septembre 2017
Nouvel oscillateur révolutionnaire pour une montre automatique à la précision remarquable et dotée d'un boîtier conçu dans un matériau ultra léger : tel est le programme de cette Zenith Defy Lab. Partager cette Actualité

Diaporama = 20 photos Live

Depuis 1969, année du lancement du révolutionnaire (pour l'époque) calibre El Primero - un calibre automatique intégré à roue à colonnes battant à 36.000 alternances par heure, certifié chronomètre et mesurant les temps au 10ème de seconde -, on peut avoir l'impression que le temps s'est quelque peu arrêté chez Zenith en termes d'innovation.
Parce qu'au-delà des multiples déclinaisons de son légendaire mouvement et de designs parfois hasardeux (souvent ?), il ne s'est pas passé grand-chose.

Pendant ce temps, d'autres maisons spécialisées - notamment - dans l'univers du chronographe ont su investir et innover, qu'il s'agisse de technique ou d'esthétique, pour séduire les clients.
La belle endormie du Groupe LVMH devait donc s'éveiller pour éviter un coma imminent.

Zenith Defy Lab : la première montre développée par le R&D Science Institute du Groupe LVMH - une entité dirigée par Guy Sémon (Directeur Général TAG Heuer - ci-dessus) qui fédèrent les multiples compétences des marques de la division Montres du Groupe (TAG Heuer, Hublot et Zenith).

Plus qu'un réveil, c'est à un électrochoc que les équipes Zenith ont convié les médias au Locle le 14 septembre dernier pour une conférence de lancement de la montre Defy Lab.

Au programme ?
La mise au point d'un oscillateur révolutionnaire, une remarquable précision pour la montre et un habillage inédit réalisé en Aeronith.

Le principe de l'organe régulateur des montres mécaniques mis au point par Christiaan Huygens en 1675 et utilisé depuis maintenant plus de 340 ans vient d'être remis en cause en tant que seule et unique solution avec la mise au point d'un tout nouvel oscillateur.

Constitué d'une pièce unique (versus une 30aine de composants pour un organe réglant standard) réalisée en silicium monocristallin (un matériau notamment insensible aux champs magnétiques et aux variations de température), il bat à la très haute fréquence de 108.000 alternances par heure soit 15Hz (vs 28.800 pour un mouvement standard - 4Hz).

En dépit de sa fréquence frénétique, il développe une confortable réserve de marche de 60h (vs 42h pour un mouvement standard).

Grâce à elle, il offre une précision exceptionnelle de l'ordre, précise Zenith, de 0,3 seconde par jour en moyenne - un chiffre à mettre en regard des -4/+6 secondes par jour exigées par la certification COSC, des -1/+1 seconde par jour des calibres Grand Seiko Spring Drive, des -2/+2 secondes par jour de la certification Superlative Chronometer de Rolex ou encore des -0/+5 secondes par jour d'Omega avec sa certification Master Chronometer.

Constitué d'une pièce unique (versus une 30aine de composants pour un organe réglant standard) réalisée en silicium monocristallin (un matériau notamment insensible aux champs magnétiques et aux variations de température), ce nouvel oscillateur bat à la très haute fréquence de 108.000 alternances par heure soit 15Hz.

L'isochronisme de la Defy Lab mérite également d'être salué, ce nouvel oscillateur affichant la même précision pendant 95% de sa réserve de marche.

Débarrassé des contraintes de lubrifications (il s'agit d'une pièce d'un seul tenant donc exit les problèmes de friction et d'usure), ce nouvel oscillateur ne vous épargnera pas pour autant les contraintes liées à l'entretien classique de votre montre mécanique, les autres composants du mouvement demeurant standards.

Pour finir sur cet oscillateur révolutionnaire, il convient de préciser que la montre automatique Defy Lab bénéficie du Poinçon Tête de Vipère issu de la certification Chronomètre par l'Observatoire de Besançon dont les mesures s'effectuent sur la montre terminée (et non sur le mouvement comme c'est le cas avec la certification issue du Contrôle Officiel des Chronomètres Suisses).

Contrairement à beaucoup d'annonces dans le domaine de l'horlogerie quand il s'agit d'innovation, Zenith a pris soin de dévoiler au public 10 modèles Defy Lab finalisés et même pré-vendus à des collectionneurs.

Conçu à partir d'un boîtier de 44mm réalisé en Aeronith, un matériau ultra léger (composite d’aluminium qui ressemble à de la mousse) issu de la R&D de Hublot, cette nouvelle Zenith dispose d'un dessin très typé Zenith.
Elle se caractérise surtout par une absence de cadran destinée à offrir une vue optimisée sur ce frénétique nouvel oscillateur équipant le calibre ZO 342.

Ce qu'il faut retenir :

C’est la première montre développée par le R&D Science Institute du Groupe LVMH - une entité dirigée par Guy Sémon (Directeur Général TAG Heuer) qui fédèrent les multiples compétences des marques de la division Montres du Groupe (TAG Heuer, Hublot et Zenith).
Il était temps, l'appartenance à un même groupe devant aller au-delà du partage de fichiers de journalistes - quand ce partage se fait !

On ne peut ainsi que ce réjouir de cette exceptionnelle première dont on espère qu'elle fera à l'avenir des petits dont nous verrons sans doute une première descendance à l'occasion de Baselworld 2018.

Contrairement à beaucoup d'annonces dans le domaine de l'horlogerie quand il s'agit d'innovation, Zenith a pris soin de dévoiler au public 10 modèles Defy Lab finalisés et même pré-vendus à des collectionneurs. Au programme : un boîtier de 44mm de diamètre en Aeronith et un cadran squeletté offrant un spectacle hypnotisant.

Ainsi, Zenith quitte enfin sa léthargie et, sous l'impulsion de Jean-Claude Biver - il fallait un homme fort pour mettre en oeuvre de véritables synergies -, frappe fort en bousculant plus de trois siècles de certitudes apprises.
Il en résulte une montre à la précision inégalée dans l'univers de la montre mécanique.

D'autant que les capacités de production du Groupe, pour ce qui concerne ce nouvel oscillateur, vont bien au-delà de ses besoins internes.
L'idée, clairement exposée, consiste en effet à le vendre à des marques concurrentes.

Reste un point en suspens - et pas des moindres : son coût.
Aujourd'hui supérieur à celui d'un échappement normal, Guy Sémon a cependant pris soin de préciser qu'il pensait pouvoir le baisser grâce notamment à l'usage de matériaux moins chers.
A suivre donc.

Un regret :
La présentation simultanée de l'Aeronith n'était pas nécessaire.
Passée sous silence lors de la conférence de presse (trop d'informations tuant l'information), elle aurait pu attendre quelques semaines et venir habiller une nouvelle Defy Lab par exemple.

Un espoir :
Zenith a opté pour cette première pour un modèle particulièrement ajouré dont la vocation est, c'est normal, d'offrir la vue la plus dégagée possible sur son nouvel oscillateur.
Souhaitons qu'à l'avenir, cette nouvelle technologie soit embarquée dans des modèles plus classiques et que les efforts déployés par la marque, appuyée par la Division Montres pilotée par Jean-Claude Biver, se retrouvent aussi au niveau du design des collections Zenith dont nombre des créations de ces dernières années laissent dubitatifs nombre d'entre nous.

Caractéristiques techniques et Prix :
Zenith Defy Lab
- Réf.: 27.9000.342/78.R582
- 10 pièces uniques dont chacune est différente - SOLD-OUT
- Boîtier en Aeronith
- Dimensions = 44mm (Ø) x 14,5mm (épaisseur)
- Glace saphir bombé antireflets double face
- Fond saphir
- Cadran squelette / Index rhodium, facettés et recouverts de vernis noir
- Aiguilles rhodium, facettées et recouvertes de vernis noir
- Indications = Heure, minutes et seconde au centre
- Calibre ZO 342 = Mouvement automatique - Organe réglant monolithique (Oscillateur Zenith) en silicium Calibre 14¼''' Diamètre : 32,80mm x Epaisseur : 8,13mm - Nombre de composants : 148 dont 18 rubis - Fréquence : 108.000 Alt/h (15Hz) - Réserve de marche : 60h minimum - Finitions : masse oscillante décorée Côtes de Genève
- Bracelet en caoutchouc noir recouvert de cuir d’alligator
- Boucle déployante double en titane
- Étanchéité = 50m
- Prix de vente = 29.900 CHF